Est-ce que vous mélangez amour et dépendance ? Vérifiez ici :

Est-ce que ça vous arrive de penser : « Je ne peux vivre sans mon mari, tellement je l’aime » ?

Est-ce qu’on vous a déjà dit : « Je ne suis plus rien sans toi » ?

Si c’est le cas, alors lisez la suite, car j’ai écrit un article spécialement pour vous :

C’est un article qui va bousculer vos idées. Et vous m’en voudrez peut-être de l’avoir écrit :

L’amour est souvent confondue avec autre chose…

Si j’écris cet article, c’est par rapport aux réponses que j’ai reçues au questionnaire publié sur mon site il y a 2 ou 3 semaines.

(Merci aux personnes qui ont pris le temps de répondre à ce sondage !)

En lisant certaines réponses, j’ai eu l’impression que plusieurs personnes étaient tombées dans un piège lié à l’amour…

Même si ce piège n’a rien à voir avec l’amour, en fait…

Alors j’ai eu envie de partager avec vous une synthèse de plusieurs lectures.

Les lignes qui suivent sont donc fortement inspirées par les ouvrages de plusieurs psychanalystes…

Parmi les personnes qui me suivent sur mon site, il y a une part importante d’entre elles qui sont malheureuses en amour.

Certaines me demandent pourquoi elles n’arrivent pas à quitter un homme qui leur pourrit la vie…

D’autres me demandent pourquoi elles n’arrivent pas à rester elles-mêmes dans leur couple…

D’autres encore me demandent pourquoi elles tombent toujours sur des personnes à problèmes…

Bien sûr il y a de nombreuses explications à tout cela. Et bien sûr les explications peuvent être différentes d’une personne à l’autre.

Aujourd’hui en tous cas j’aimerais jeter un pavé dans la mare :

Et j’aimerais dénoncer une confusion que beaucoup de gens font au sujet de l’amour.

Cette confusion, je l’ai d’ailleurs faite moi-même…

Il s’agit de la confusion entre l’amour et la dépendance :

Confusion entre amour et dépendance…

Il ne faut pas confondre l’amour et la dépendance.

Et c’est parfois difficile, car la dépendance a les apparences de l’amour :

La dépendance, c’est une force qui oblige les gens à s’attacher fortement l’un à l’autre…

Mais là où il y a une différence énorme entre l’amour et la dépendance, c’est que l’amour nous aide à évoluer, à grandir, tandis que la dépendance nous infantilise…

L’amour nous aide à nous construire, alors que la dépendance nous détruit. Et elle détruit aussi la relation

L’amour nous aide à nous libérer de certains obstacles, la dépendance nous piège et nous emprisonne

Et je vais tout de suite vous donner trois exemples concrets pour que vous voyiez bien ce que je veux dire…

Amour ou dépendance ? L’exemple de Dominique…

Dans mon premier exemple, il s’agit d’un homme qui s’appelle Dominique…

Dominique est un personne fictive, mais inspirée de cas réels, comme toutes les autres personnes dont je vais parler dans mes exemples suivants…

Dominique ne prend pas soin de sa famille : il n’est pas souvent à la maison, quand il est là il ne parle pas, et il n’a pas vraiment de relations avec sa femme ni avec ses enfants…

Pourtant, le jour où sa femme le quitte il devient malheureux. Il y a un énorme vide pour lui. Il en souffre énormément : « Je ne suis plus rien sans ma famille… »

Ce qui est surprenant, c’est que dès le lendemain Dominique retrouve une femme avec laquelle il se met en couple. Et en l’espace d’une seule journée, il se sentira très bien…

Surprenant ?

Nous verrons plus loin que cela n’est pas si surprenant, quand on comprend que Dominique confond l’amour et la dépendance…

Amour ou dépendance ? L’exemple de Manon…

Mon deuxième exemple, c’est celui de Manon, une jeune femme qui enchaîne les histoires amoureuses à un rythme effréné…

Les choses se passent toujours de la même façon :

Manon sort d’une « histoire difficile », et se sent incapable d’attendre assez longtemps pour trouver un homme qui lui convienne vraiment. Du coup, elle « ramasse » le premier venu, parfois quelques jours, voire quelques heures après sa rupture.

Elle se dit : « Je sais qu’il est alcoolique, violent, et sans emploi depuis X années… mais il m’aime beaucoup. »

Cette histoire sera un échec.

Et pour deux raisons :

  • D’abord parce que Manon aura fait un mauvais choix
  • Ensuite parce que Manon s’accrochera à cet homme :
    Comme Manon confond « amour » et « dépendance », elle exigera de plus en plus de preuves d’affection.
    Elle cherchera à être avec cet homme en permanence. Elle refusera qu’il la laisse un seul instant…

Dans ces conditions, l’homme se sentira étouffer

Le situation finira donc par exploser

Ils se sépareront

Et un nouveau cycle pourra recommencer pour Manon…

Et voici un dernier exemple de dépendance :

Dépendance : Quand les deux époux confondent amour et dépendance…

Enfin, pour mon troisième exemple, je vais prendre le cas d’un couple où chacun des deux époux confond amour et dépendance.

Comme cette confusion est commune aux deux personnes, chacun acceptera volontiers des choses qui pourraient sembler malsaines, vues de l’extérieur… Vous allez voir :

Pour ces époux, la perte de l’autre est une idée vraiment effrayante !

Du coup, les deux époux abandonneront les attitudes qui pourraient diminuer la dépendance de l’un, et accroître sa liberté

Ils auront donc tendance à accentuer leur dépendance mutuelle…

Le mariage sera une cage pour chacun des deux époux…

Leur répartition des rôles sera rigide :

II n’y aura QUE l’épouse qui fera à manger, et s’occupera des enfants. JAMAIS l’époux.

Il n’y aura QUE l’époux qui travaillera et s’occupera du bricolage. JAMAIS l’épouse.

Comme ça, chacun des deux époux aura toujours besoin de l’autre… contrairement aux couples sains, où les rôles sont inversés de temps en temps, voire souvent…

Dans ce genre de couple, les époux peuvent aussi abandonner des activités qu’ils pratiquaient avant leur mariage…

En voici un exemple classique :

Comment certains couples manufacturent leur relation de dépendance…

Une des situations les plus classiques, c’est celle où l’épouse arrête de conduire, pour une raison plus ou moins valable… Parce qu’elle a peur de conduire, depuis un petit accrochage qu’elle a causé… Parce que son époux ne veut plus qu’elle raye la voiture. Etc.

Cette situation arrange bien les deux, surtout s’ils habitent en zone rurale :

D’un côté, la femme ne peut plus quitter son domicile sans son mari. Donc le mari sait que sa femme ne pourra pas rencontrer d’amant, réduisant ainsi le risque qu’elle le quitte…

Mais cette perte d’autonomie « profite » aussi à l’épouse :

Vu que l’épouse n’est plus mobile, c’est son mari qui se charge de faire les courses, et d’amener les enfants à l’école et à leurs activités extra-scolaires. Tout ça, en plus de son travail déjà prenant… Du coup le mari n’a plus le temps, de son côté, de vivre une éventuelle aventure avec une autre femme…

De l’extérieur, cet emprisonnement peut sembler malsain… Mais à l’intérieur du couple, chacun y trouve son compte : le besoin de dépendance de chaque époux est satisfait…

Et comme je le disais plus haut, quand on confond dépendance et amour, on se livre à des pensées et à des comportements qui nous détruisent, qui détruisent l’autre, et qui détruisent la relation…

Et ça, ça porte un autre nom que « dépendance » :

Dépendance : comment appelle-t-on un individu qui a besoin d’un autre individu pour survivre ?

Comment appelle-t-on un individu qui a besoin d’un autre individu pour survivre ?

Comment appelle-t-on un individu qui vit aux dépens d’un autre ?

On appelle ça un « parasite »…

Oui… Un parasite. Le mot semblera fort à certains. Mais ouvrez un dictionnaire et vous verrez que le parasitisme, c’est « l’habitude de vivre aux dépens d’autrui… »

Comme le dit le psychiatre et auteur Scott Peck :

« Deux personnes ne s’aiment VRAIMENT que lorsqu’elles sont capables de vivre l’une sans l’autre… mais choisissent de vivre ensemble… »

Ou encore :

« Un bon mariage ne peut exister qu’entre deux personnes fortes et indépendantes. »

Mais si vous avez envie de vous faire chouchouter par votre époux… est-ce que cela veut dire que vous êtes dépendante de lui ?

Voici la réponse :

L’autre chose avec laquelle il ne faut pas confondre la dépendance…

Nous avons tous envie, et besoin de nous faire chouchouter par l’autre, de temps en temps.

Nous avons tous ces moments où nous apprécions que quelqu’un s’occupe de nous… Ces moments où nous avons envie de recevoir sans effort…

Et ce n’est pas pour autant que nous devenons dépendants de l’autre…

Pourquoi ?

Parce que dans ce cas-là, notre désir d’être choyé n’occupe pas une place centrale dans notre relation.

Notre relation n’est pas bâtie sur ce désir.

Ce sentiment ne gouverne pas notre relation, ni notre vie.

Notre vie n’est pas construite autour de ce sentiment.

En revanche, quand ces désirs et ces sentiments deviennent les piliers de notre relation et de notre vie, alors nous tombons dans le piège de la dépendance…

Une personne dépendante supporte mal la solitude…

Elle dépense tellement d’énergie à se faire aimer… qu’elle n’en a plus pour aimer…

Elle ne se définit que par rapport à sa relation avec les autres…

Alors pour vous aider à repérer ces relations de dépendance, je vous ai préparé un petit truc :

Comment s’expriment les personnes qui confondent amour et dépendance…

Voici à quoi ressemblent les propos des personnes qui confondent amour et dépendance :

(Attention à ne pas tirer de conclusions trop hâtives ! Vous restez seul responsable des conclusions que vous pourriez tirer au sujet de votre entourage ou de vous-même…)

« Je ne peux pas vivre sans mon mari, je l’aime tellement ! »

« Je ne suis plus rien sans mon épouse, sans mon mari, sans ma famille… »

« Sans mon époux/épouse et mes enfants, je n’existe pas… »

« Sans eux, je ne sais plus qui je suis… »

« C’est parce que je t’aime que je ne peux pas supporter d’être séparée de toi. »

Comme vous le voyez, en l’absence de cet être qu’on croit aimer, on a le sentiment de ne plus exister…

Et vous, est-ce que vous avez l’impression de vivre une relation toxique… une relation qui vous détruit petit à petit ?

Parmi les personnes qui vivent une relation toxique, il y a celles qui sont en présence d’un manipulateur…

Ce manipulateur aspire leur énergie… Il détruit leur moral et leur santé… Il saccage leur confiance en soi et leur estime de soi…

Et certaines personnes ne découvrent la nature de leur relation, que 20 ans après…

Incroyable ? Peut-être… mais c’est vrai, hélas !

Alors regardez à quoi ressemble une relation toxique quand on vit avec un manipulateur : vous verrez que le manipulateur construit son emprise à partir du doute, de la peur et de la culpabilité

Si vous êtes dans ce genre de situation… et si vous avez déjà tenté de comprendre ce qu’il se passe… sans y arriver… c’est NORMAL. C’est le cas de la plupart des gens dans cette situation…

Beaucoup de gens ne réalisent ce qui se passe que si quelqu’un d’autre décortique sous leurs yeux les mécanismes que les manipulateurs utilisent. Et dont ils sont la proie…

Cliquez pour voir la méthode pour mieux comprendre l’emprise des manipulateurs et les relations toxiques qu’ils alimentent. Et regardez si vous vivez vous aussi ce genre de relation

Tout est ici :

Comment se libérer d’un manipulateur
C’est peut-être à cause de ce type de relation que vous vous sentez si mal aujourd’hui…

(Un conseil : lisez cet article jusqu’au bout : Derrière cette page j’ai ajouté une GROSSE SURPRISE… qui sera retirée définitivement jeudi soir)

 

Commentaires

  1. Isabelle a écrit

    Merci Rémi pour cet article très très intéressant. Ca permet de se remettre en question et de remettre les pendules à l’heure.

    Bonne journée. :-) :-)

  2. gautron a écrit

    bonjour,

    Merci pour tous vos articles sur les manipulateurs et l’affirmation de soi, il s m’ont été d’une grande aide et je vais de mieux en mieux depuis que j’applique vos petits trucs et astuces face aux manipulateurs et je constate que ma vie s’améliore de jours en jours depuis que je les tiens à distance.
    Encore merci . Isabelle

  3. gomera a écrit

    je suis vraiment enchanté de lire cet article si pertinent. mais j’avoue que je suis un mec qui s’est travesti mais hélas je fais cela pour mieu comprendre le mécanisme de ma relation avec ma copine. car j’avais une idée dans ma tête qui me disais que je suis un potentiel manipulateur a ses yeux…..tout porte à croir et je tiens vivement à te remercier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>