Comment utiliser votre sourire pour vous affirmer

Nous sourions avec la bouche, mais aussi avec les yeux. Le sourire des yeux ne peut pas être simulé. C’est ce dont je parlais dans l’article de la semaine dernière. Et c’est pour cette raison que certains sourires semblent faux : la bouche sourit, mais pas les yeux ! Pour bien faire passer vos idées et vos émotions, et donc vous affirmer, vous devez apprendre à adapter votre sourire aux situations.

Quand devez-vous sourire ? Quand ne devez-vous pas sourire ? C’est ce que je vous explique aujourd’hui.

Mon sourire est-il toujours adapté ?

Vous devez d’abord prendre conscience de votre manière de sourire.

Si votre sourire n’est pas sincère, votre interlocuteur le sentira. Et la relation pourrait se dégrader.

Vous devez donc vous poser ces questions, et bien y réfléchir :

  • Quand est-ce que je souris ?
  • Quand est-ce que je ne souris pas ?
  • Quelle est l’influence de mon sourire lors d’une conversation ?
  • Quelle est l’influence si je ne souris pas ?
  • Quand mon sourire est-il adapté ?
  • Quand mon sourire n’est-il pas adapté ?

Prenez le temps de répondre à ces questions. Elles vous aideront à comprendre dans quelles circonstances vous devrez sourire. Ou ne pas sourire.

A quoi ça sert de sourire ?

Un animateur de radio qui sourit, ça s’entend à travers sa voix. Pourtant on ne voit pas son visage. L’intérêt, c’est que ce sourire vous met à l’aise, et rend la voix de l’animateur agréable.

Retenez donc ceci :
Notre sourire met à l’aise notre interlocuteur. Il facilite le contact.
Inversement, l’absence de sourire rend le contact plus difficile.

Comment dois-je sourire ?

Votre sourire doit tout simplement être adapté à votre émotion, et au message que vous souhaitez transmettre :

Souriez quand vous êtes content, ou quand vous voulez être agréable à l’autre.

Par exemple :

  • pour engager la conversation
  • pour encourager un échange
  • pour faire un compliment
  • pour recevoir un compliment
  • pour remercier

A l’inverse, ne souriez pas quand vous ou votre interlocuteur êtes contrariés :

  • quand vous êtes agacé ou énervé,
  • quand une personne vous fait une critique
  • quand une personne est en colère

Votre sourire serait alors mal perçu…

 

Nous avons appris à améliorer notre regard et notre sourire. Dans un prochain article, je vous apprendrai comment améliorer votre voix.

Commentaires

  1. lerad a écrit

    Il est vrai qu’il n’y à rien de plus énervant que quelqu’un qui fait grand sourire quand on lui fait une remarque!
    Celà sous entends surement cause toujours je m’en fiche bien ..
    Pendant un moment je me forçait à sourire tout le temps parceque j’avais pris conscience que je souriait que très rarement , aujourd’hui je pense avoir trouvé l’équilibre .
    Penses tu Remi que pour séduir une femme il faille sourire beaucoup ou pas trop?

    Merci pour cet article.

    • admin a écrit

      Lerad,

      Je pense qu’à partir du moment où l’on décide d’avoir une attitude assertive, il est important d’exprimer ses émotions. Le sourire est un moyen pour cela. A l’aide d’un sourire on met à l’aise l’être aimé. Si il/elle se bien avec nous, c’est un bon départ.
      J’encourage donc à sourire, à condition que ce soit sincère, et que le contexte s’y prête bien entendu.

      A bientôt,
      Rémi

  2. a écrit

    C’est très intéressant cet article sur comment utiliser votre sourire pour vous affirmer. C’est vrai que les yeux doivent sourire avec la bouche sinon il semble faux. Je pense également qu’un sourire peut se produire dans le ton de voix. Je penserai à ces choses quand je souris à partir de maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>