Manipulation et triangle « Victime Sauveur Bourreau »…

Dans cet article je vais vous montrer comment certaines personnes utilisent le triangle « Victime Sauveur Bourreau » à leur profit…

Juste avant, je rappelle ce que je disais au sujet de ce triangle dans mon dernier article :

Je disais que ce triangle est un outil puissant pour obtenir ce qu’on veut de quelqu’un. Et tout va bien dans la mesure où ce triangle est bien réel

Le triangle Victime Sauveur Bourreau pour se faire obéir…

Dans un triangle Victime Sauveur Bourreau, chaque protagoniste est généralement une personne, mais il peut aussi s’agir d’autre chose, comme d’un objet, ou d’un événement…

Certains triangles Victime Sauveur Bourreau sont évidents :

Par exemple, si une personne (la victime) est prisonnière des flammes (le bourreau) au troisième étage d’un bâtiment, le pompier (le sauveur) réussira assez facilement à convaincre la personne prisonnière des flammes de descendre par la grande échelle… même si cette personne a vraiment très peur du vide et ne l’aurait jamais fait en temps normal…

Ici, puisque la situation est réellement dangereuse pour la personne, et puisque le pompier sauve réellement la personne, certains préfèrent parler de « sauveteur » plus que de « sauveur ». Cela permet de bien distinguer ceux qui sauvent réellement (les « sauveteurs ») et ceux qui font semblant dans le but d’en tirer un bénéfice (les « sauveurs »).

Parfois le triangle est moins évident à voir, même s’il existe quand-même bel et bien. Dans ce cas, si on souhaite utiliser ce triangle pour se faire « obéir », il faut alors mettre d’abord ce triangle en évidence. Pour cela on oriente le regard de l’autre…

Triangle Victime Sauveur Bourreau réel : Orienter le regard…

Dans mon dernier article je vous donnais alors un exemple tiré d’une histoire vraie aux États-Unis :

Dans cet exemple, un preneur d’otage exigeait un million de dollars et un avion pour pouvoir se sortir de la situation périlleuse dans laquelle il s’était mise. Le preneur d’otage n’aurait jamais eu ce qu’il voulait. Le policier s’est alors appliqué à le lui faire comprendre, puis il a montré de quelle façon il pouvait, lui, aider le preneur d’otage à s’en sortir sans trop de dégâts.

Le policier a alors parlé de ses collègues des forces d’intervention (les bourreaux), prêts à pénétrer dans la maison et à descendre le preneur d’otage. Puis le policier a expliqué ce que lui, à son niveau, pouvait faire pour sauver les fesses au preneur d’otage… à condition que celui-ci coopère… et qu’ils agissent tous les deux main dans la main…

Dans cette situation réelle, ce qui était primordial, c’était de réussir à orienter le regard du preneur d’otage, pour que celui-ci prenne conscience de l’existence de ce triangle Victime Sauveur Bourreau

En effet, au premier abord, le policier chargé de négocier avec le preneur d’otage semblait être dans le même camp que les autres membres de la police. Donc il semblait être CONTRE le preneur d’otage et ses intérêts.

Mais si on se positionne selon un autre point de vue, on s’aperçoit que ce policier négociateur pouvait aussi être perçu comme un sauveur par le preneur d’otage… à condition que celui-ci obéisse au policier… ou tout du moins collabore avec lui…

Le triangle Victime Sauveur Bourreau est tellement puissant en terme de persuasion, qu’il est souvent détourné, et utilisé de façon malhonnête :

Il suffit en effet à une personne mal intentionnée d’introduire le mensonge qui l’arrange, pour créer alors un triangle imaginaire (qui n’existe pas réellement), ou un triangle inversé (où par exemple la victime passe pour le bourreau)…

Dans les lignes qui suivent, je vais évoquer comment ce triangle Victime Sauveur Bourreau peut être exploité dans le but de manipuler…

Le triangle Victime Sauveur Bourreau pour manipuler…

Si je vais décrire comment le triangle Victime Sauveur Bourreau peut facilement se transformer en un outil de manipulation, c’est pour deux raisons :

  • Je veux insister sur l’importance d’être honnête et objectif dans le choix du triangle. Sinon ça devient de la manipulation
  • Je souhaite modestement aider les personnes à qui on fait croire à l’existence d’un tel triangle, et qui s’en retrouvent prisonnières… Peut-être que ces lignes permettront à quelques personnes d’ouvrir les yeux sur leur situation…

Certains me reprocheront d’enseigner malgré moi une façon de manipuler. Ma réponse est la suivante : ceux qui utilisent le triangle Victime Sauveur Bourreau pour manipuler ne m’ont pas attendu pour utiliser ce triangle… Ils s’en servent très bien sans moi et n’ont pas besoin de ces quelques lignes…

Pour illustrer mes propos, je vais utiliser la fable de La Fontaine « Le Corbeau et le Renard ». Tout le monde connaît cette fable, ce qui en fera un exemple parlant pour chacun.

Éloignez quand-même les enfants, ce qui suit n’est pas pour eux 😉

Dans la fable de La Fontaine, le Renard obtient le fromage par la flatterie.

Mais ce Renard aurait pu utiliser d’autres méthodes… et en particulier inventer un triangle imaginaire Victime Sauveur Bourreau…

Manipulation : Maître Corbeau a l’occasion de sauver la famille de Maître Renard ! Gentil Maître Corbeau !

Par exemple, le Renard aurait pu affirmer au Corbeau que celui-ci n’avait pas besoin du fromage pour survivre…

Et qu’au contraire, les enfants de Maître Renard étaient affamés et risquaient, eux, de mourir de faim…

La faim joue ici le rôle de bourreau.

Le Renard aurait alors évoqué au Corbeau la possibilité qui lui était offerte de sauver toute une famille de renards.

Pour sauver cette famille, il suffisait au Corbeau de laisser le fromage au Renard, afin que celui-ci puisse l’apporter à ses petits.

En agissant ainsi, le Renard aurait fait appel au bon cœur du Corbeau et à son envie d’être un sauveur… Et ce, à ses propres dépens…

Dans un triangle réel, le Corbeau sauverait vraiment la vie des petits Renards…

Mais ici le Renard ment… Il n’a pas de petits, et c’est lui tout seul qui mangera le fromage !

Ce type de manipulation est utilisé par l’oligarchie (et les media mainstream qui sont à son service) pour faire accepter aux peuples européens l’arrivée de millions de migrants sur leurs terres… Il faut bien faire quelque chose pour ces pauvres gens, n’est-ce pas ? Et la seule solution, pour les aider, c’est d’aller les chercher à quelques kilomètres des côtes libyennes et de les ramener en Europe… n’est-ce pas ? « |Il n’y a| plus de place pour les sans-abris, mais en même temps les centres pour migrants continuent à ouvrir partout en France. » (Jean-Pierre Pernaut, JT du 10 novembre 2016) Cherchez l’erreur…

C’est pour que nous sauvions notre planète du réchauffement climatique que nous sommes invités à lutter ensemble contre les émissions de CO2… à travers quelques petites taxes… Le réchauffement climatique, c’est sûr, c’est prouvé, ce n’est pas lié au soleil ni à ses cycles… non… c’est la faute aux activités humaines. Mais pas la pollution… C’est pour cela que de la pollution, on n’en fait pas tout un fromage, n’est-ce pas ?

Maître Renard sauve Maître Corbeau… Méchant Fromage !

Le Renard pourrait inventer un autre type de mensonge, et faire ainsi croire au Corbeau que le fromage est toxique pour les corbeaux…

Ici, le bourreau, c’est le fromage et sa toxicité ; La victime, c’est le Corbeau, puisqu’il pourrait souffrir d’intoxication s’il mangeait le fromage. Et enfin, le Renard passe pour le sauveur, surtout s’il propose gentiment au Corbeau d’échanger le fromage contre une poignée de baies qui soit-disant seraient excellentes pour les corbeaux…

C’est pour sauver nos nourrissons français de « dangereuses » maladies que le gouvernement veut rendre obligatoire la vaccination contre 11 virus. Pour protéger nos nourrissons âgés de quelques semaines à peine, nous allons être obligés de leur inoculer ces 11 virus… sans différenciation… et même si leurs mères allaitent ces nourrissons et leur transmettent ainsi leurs propres anticorps… C’est clair, chaque nourrisson est en très grand danger devant l’hépatite B… puisque cette maladie se transmet par les rapports sexuels et le sang… n’est-ce pas ? Et ce n’est pas comme si certains vaccins étaient controversés pour leurs effets secondaires… n’est-ce pas ? Et bien sûr ce n’est pas comme si cette campagne de vaccination obligatoire allait faire gagner beaucoup d’argent au fabricant de ce vaccin, n’est-ce pas ?

C’est pour sauver le peuple français qu’on déclare l’état d’urgence. C’est pour le protéger d’attentats terroristes qu’on le surveille de plus en plus. C’est pour gêner les méchants terroristes que les banques demandent à M. DUPONT de se justifier quand il retire SON argent de son compte bancaire… Ce n’est pas comme s’il suffisait de quelques euros pour louer une camionnette et l’utiliser pour tuer des dizaines de personnes… n’est-ce pas ?

Cette aussi en se présentant comme un sauveur que le gouvernement américain fait accepter au monde entier l’expansion de son empire et de sa zone d’influence. Aux informations de 20h00, entre le fromage et le dessert, on nous explique qu’on va bombarder des gens pour leur bien. Les peuples opprimés par leurs « méchants dictateurs » sont alors sauvés et libérés par l’Oncle Sam et ses alliés… qui les munissent d’une jolie « démocratie »… Ce n’est pas comme si cette libération transformait leurs pays en champs de ruines… Si le budget militaire américain représente autant que les budgets militaires de tous les autres pays du monde entier réunis, c’est bien sûr à titre de défense et de prévention, n’est-ce pas ?

Manipulation : Maître Renard est la pauvre victime de Maître Corbeau… Méchant Maître Corbeau !

Le Renard peut aussi prétendre qu’il existe une loi qui oblige les corbeaux à donner leurs fromages aux renards affamés qu’ils croiseraient.

Le Corbeau, s’il refuse de céder son fromage, est alors coupable de priver le Renard de son dû ; La loi agit comme un sauveur pour le Renard, et répare l’injustice ! Quant au Renard, il est la victime du Corbeau si celui-ci refuse de respecter la loi, et donc de donner son fromage.

Ici la loi est imaginaire et totalement inventée par le Renard. Elle pourrait aussi avoir été décidée par un Conseil de renards, dans leur propre intérêt. Ou par un Conseil d’Animaux, soumis aux lobbies des renards…

Ça me fait penser, de loin, à la loi Gayssot… Article 9 : « Seront punis des peines (…) ceux qui auront contesté (…) l’existence d’un ou plusieurs crimes contre l’humanité. » La loi donne donc à certains peuples le statut de victime. Et aucun historien n’a plus le droit d’apporter aucun élément qui pourrait éventuellement nuancer ce statut, désormais gravé dans le marbre. Je n’en dirai pas plus.

Bien sûr j’ai conscience que mes exemples pourront choquer certains de mes lecteurs, car ils ne vont pas dans le sens de la bien-pensance. Tout comme certains risquent de penser que je ne suis pas allé assez loin, et que j’ai donné une vision assez naïve et simpliste des choses, et peut-être même fausse. Sans doute.

Alors aux lecteurs dérangés par mes propos, je tiens à vous rassurer : Tout ce que je souhaite, c’est que nous vivions tous libres, en paix, et heureux. Mes articles et mes vidéos sont là pour le prouver.

Mais je souhaite aussi un monde avec moins de mensonges, et moins de manipulations. Et quand je vois le résultat de notre dernière élection présidentielle, je me dis qu’on a encore beaucoup de chemin à faire…

Cliquez ici pour aller plus loin dans l’affirmation de soi…

Commentaires

  1. a écrit

    je trouve votre article très intéressant, mais je déplore votre exemple n°1 et tout en vous donnant absolument le droit d’exprimer dans VOTRE espace les idées qui sont les vôtres,je n’aime néanmoins pas avoir à les connaitre ici.à mon sens c’est de la démagogie et je tenais à vous dire qu’un exemple moins ciblé pouvait aussi convenir comme illustration.

    • Remi a écrit

      Bonjour Mamazerty,
      Merci de m’avoir lu, et merci de votre commentaire :-)
      Je comprends que cet exemple puisse déranger. Pourtant il s’agit plus de faits que d’idées, et je viens d’ailleurs de documenter mes propos en ajoutant neuf liens vers des sites extérieurs.
      J’invite les personnes dérangées par ce paragraphe à consulter ces sources.
      Amicalement,
      Rémi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>