Connaissez-vous la définition de l’assertivité ?

Vous n’avez jamais entendu parler d’assertivité ? Je vous explique.

Le mot assertivité vient du mot anglais assertiveness.  Et le mot assertiveness vient quant à lui du verbe anglais « to assert », qui signifie s’affirmer, défendre ses droits, défendre son opinion.

On pourrait traduire assertiveness par quelque chose comme affirmation de soi, assurance, confiance en soi. Ou simplement par assertivité

L’assertivité, ça consiste à exprimer et défendre ses propres droits, en respectant ceux des autres. Avec l’assertivité, vous pouvez donc améliorer la qualité de vos relations avec les autres. Avec lassertivité, vous pouvez aussi arriver à une meilleure compréhension mutuelle.

L’assertivité est donc une attitude qui consiste à refuser le recours à la soumission : se taire, ne pas dire NON alors qu’on aimerait, etc. Mais aussi le recours à la domination : devenir agressif, manipuler l’autre, etc.

Les méthodes employées par Gandhi et Martin Luther King dans leurs luttes non-violentes s’inscrivaient dans une attitude assertive.

Dans les années 1970, deux hommes ont élargi cette notion aux relations familiales et professionnelles. Ce sont le psychologue Andrew Salter et le psychiatre et prof de médecine Joseph Wolpe.

Aujourd’hui, des techniques de management sont fondées sur l’assertivité.

Nous pouvons améliorer notre assertivité si nous fixons notre attention sur deux points :

  • nous révéler à nous-mêmes : mieux connaître nos émotions et nos opinions, et oser les exprimer
  • nous révéler aux autres : apprendre à mieux exprimer nos émotions

Pour le premier point, il s’agit de développement personnel. Pour le second, de communication.

L’assertivité peut donc s’apprendre. Et les techniques pour apprendre et appliquer l’assertivité fonctionnent très bien. Par exemple celle du « disque rayé » :

La technique du « disque rayé », ça consiste simplement à répéter la même phrase dans une conversation, chaque fois que notre interlocuteur cherche à nous « imposer » quelque chose qui nous semble illégitime. Un point de vue, une demande, un ordre, etc. Comme le ferait un disque rayé

Je reviendrai sur cette technique dans les prochains articles de ce blog. Et sur beaucoup d’autres.

Commentaires

  1. Val a écrit

    Merci tout d’abord pour ces pages web tres claires et pratiques.
    J’aurais toutefois une question sur quelque chose qui me semble un peu contradictoire: si l’affirmation de soi passe par la non justification de soi comment l’assertivité est-elle un mode d’affirmation de soi alors qu’elle a recours à l’expression de nos émotions qui pour moi est une forme de justification?

    • Rémi a écrit

      Merci Valérie pour ta visite et ton message. Je suis content que mes articles puissent t’aider.
      Selon moi l’expression de nos émotions n’est pas une forme de justification. Dire ce qu’on ressent, et se justifier sont deux choses bien distinctes :
      « Je suis gêné d’arriver en retard. » => Expression de ses sentiments
      « Je suis gêné d’arriver en retard. J’ai été retardé par un appel. » => Explication rapide, donc comportement affirmé
      « Je suis en retard ? Ma mère m’a appelé quand j’allais partir. Tu sais comment elle est ! Je n’ai pas réussi à raccrocher. En plus ça circulait mal, j’ai eu des bouchons et tous les feux étaient rouges. » => Explication trop longue, justification, donc comportement non-affirmé
      J’espère que ces exemples répondront à ta question.
      A très bientôt,
      Rémi

  2. g a écrit

    Je rejoins le commentaire de Val; bravo Rémi pour ton espace web bien construit est riche d’enseignements.
    Je reviendrais y faire un tour plus longuement…

    • Rémi a écrit

      Merci pour ces encouragements !
      N’hésite pas à t’inscrire à la Newsletter pour être averti de chaque nouvel article.
      A très bientôt,
      Rémi

  3. Lilie a écrit

    Je découvre l’assertivité ….. Suite à des relations difficiles avec mon chef, celui-ci me propose une formation de « communication assertive » ! J’avoue manquer de tact pour lui dire ce qui « cloche » dans son comportement et sa façon de nous « manager » …. Il se sert de nous pour sa propre mise en avant et nous on fait de moins en moins de chose intéressante !! N’ayant pas pris de gants pour lui dire ce que je pensais, nos relations sont devenues tendues … Il vient de me proposer cette formation suite à l’arrivée d’un nouveau chef au-dessus de lui …. J’ai accepté, je suis consciente d’une différence d’attitude entre mon travail et ma vie privée … Autant je suis quelqu’un d’aimable, serviable et facile d’approche à l’extérieur, autant au travail je me sens toujours agressive, agressée, hypercritique et très difficile d’approche … Je supporte difficilement les attitudes de collègues (hypocrisie, etc) que l’on rencontre dans tous les bureaux … je n’arrive pas à prendre du recul face à toutes les façons de faire que l’on peut rencontrer au travail. Et pourtant je pense savoir d’où vient ce comportement !

  4. Lululadiwine a écrit

    Bonjour!
    Je ne connaissais pas du tout le terme d’assertivité, je l’ai découvert en formation de relation clientèle le mois passé!
    Cette partie m’a finalement passionnée et la preuve en est que je finis sur votre site à 2h44 du matin !!!
    Je pense que ce manque d’assertivité m’a desservie dans ma vie professionnelle mais aujourd’hui je pense sérieusement approfondir ceci… pour mon bien personnel et professionnel !!
    Je suivrais vos articles avec plaisir !! Et je prendrais des notes !!
    À la prochaine pour vous lire et bonne continuation!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>