Contre-manipulation : 5 conseils pour se protéger d’un manipulateur

Le flou. Voila une arme que les manipulateurs maîtrisent ; voila une arme que les manipulateurs utilisent contre nous. Comment s’en servent-ils ? Et comment pouvons-nous nous protéger contre eux ? Je vous explique tout ça et vous donne 5 conseils pratiques.

Pourquoi les manipulateurs restent-ils dans le flou ?

Le flou présente 5 grands intérêts pour les manipulateurs :

  • En s’exprimant de façon floue, les manipulateurs nous laissent interpréter leurs propos. Ils peuvent donc changer d’avis plus facilement.
  • En restant flous, les manipulateurs ne s’engagent pas. Cela leur permet de se déresponsabiliser.
  • En étant flous, les manipulateurs se laissent une marge de manœuvre. Ils peuvent donc dissimuler leur jeu, et éviter que celui-ci ne soit découvert.
  • En étant volontairement incompréhensibles à travers un discours « cultivé », les manipulateurs se donnent de l’importance et du pouvoir.
  • Le flou provoque un genre de mystère autour du manipulateur. Ce mystère peut parfois nous séduire.

Comment les manipulateurs restent-ils dans le flou ?

Pour rester dans le flou, les manipulateurs utilisent plusieurs techniques. Par exemple :

  • Les manipulateurs ne terminent par leurs phrases. Ils nous laissent interpréter leurs propos. De cette façon ils pourront toujours répondre « Je n’ai jamais dit cela. »
  • Les manipulateurs utilisent des formulations ou des mots ambiguës, qui peuvent avoir plusieurs sens.
  • Les manipulateurs utilisent un vocabulaire très spécifique que nous ne comprendrons pas. Ils le font exprès : leur but c’est précisément d’être incompréhensibles. Nous n’oserons pas montrer notre embarras, de peur de dévoiler notre (soi-disant) ignorance. De cette façon, les manipulateurs se donnent de l’autorité.

Communiquer avec un manipulateur, c’est donc une épreuve. Nous devons rester sur nos gardes.

Dans une communication traditionnelle, le but est bien d’échanger des idées claires et précises. L’objectif de chacun, c’est de comprendre et de se faire comprendre.

Le manipulateur ne partage pas du tout ce point de vue. Comme nous venons de le voir, le manipulateur va s’efforcer de rester dans le flou. Vous devez donc être vigilants.

Voici 5 conseils que j’aimerais partager avec vous. Je suis sûr qu’ils vous aideront face aux manipulateurs qui vous entourent :

Mes 5 conseils pour se protéger des manipulateurs

Ne laissez rien passer

Apprenez à reconnaître chaque tentative de manipulation. Et réagissez systématiquement. Ne laissez rien passer. Répliquez du tac au tac à chaque remarque. En réagissant ainsi, vous montrez que vous n’êtes pas dupe. Le manipulateur comprendra vite à qui il a affaire, et usera de sa manipulation sur quelqu’un d’autre.

Levez les flous

Chaque fois qu’un manipulateur essaye de rester dans le flou, obligez-le à être clair :

  • Les manipulateurs font des phrases évasives ou ambiguës : reformulez sa phrase ambiguë et demandez lui de valider : « C’est bien ça que tu me dis ? »
  • Les manipulateurs font des sous-entendus : demandez lui d’être précis : « Tu veux dire quoi exactement ? »
  • Les manipulateurs ne s’engagent pas : faites lui prendre position au fur et à mesure : « Qu’est-ce que tu vas faire concrètement ? »
  • Les manipulateurs détournent les conversations, et finissent pas vous égarer : revenez au vrai sujet de la conversation : « Ma question initiale était xxx, mais je crois que tu n’y as pas encore répondu. J’aimerais que tu y répondes maintenant. »

Dites non

Vous devez apprendre à dire non, sans vous justifier. J’en parle dans cet article: « Pourquoi vous ne devez pas vous justifier ».

Pour vous y aider, vous pouvez utiliser la technique du disque rayé. Cette technique consiste à répéter la même phrase, calmement et patiemment, à chaque fois que le manipulateur insiste. Cette phrase, c’est par exemple : « Je comprends bien, mais c’est non. », tout simplement.

Contrôlez vos émotions

J’en ai déjà parlé dans cet article « S’affirmer face aux manipulateurs : pourquoi est-ce difficile ? », les manipulateurs cherchent à vous faire ressentir des émotions désagréables : culpabilité, honte, peur, etc.

Ne vous laissez pas abuser, et essayez de voir clair dans le jeu du manipulateur. Comprenez bien que ce sentiment déplaisant, vous le ressentez sous l’effet de la manipulation.

Comprenez comment le manipulateur a réussi à vous faire ressentir ces émotions. Et tenez bon, prenez votre décision sans tenir compte de ces émotions.

Dénoncez son comportement en public

Enfin, une astuce pour que le manipulateur vous laisse en paix, c’est de mettre sa manipulation en évidence devant tout le monde : « Tu cherches à me faire culpabiliser ? Tu sais qu’on appelle ça de la manipulation ? », « On dirait que tu essayes de me faire peur. Tu tentes de me manipuler ? ». Le manipulateur sera fâché, mais il prendra peur, aussi. Et pour éviter que ses techniques de manipulation soient publiquement mises à jour, il abandonnera la manipulation sur vous.

 

J’espère que ces conseils vous seront utiles. N’hésitez pas à me faire part de votre retour d’expérience. Laissez moi un commentaire !

Commentaires

  1. Infirmation a écrit

    C’est étrange, vous parlez comme si le manipulateur savait qu’il manipule les gens. J’étais sur l’impression que les manipulateurs ne savaient pas vraiment que leur mécanisme de défense représentait une attitude négative par rapport aux autres.

    • Remi a écrit

      Oui, je pense en effet qu’une part d’entre eux ont conscience de leur manipulation. Mais beaucoup confondent manipulation et intelligence : pour eux, la “supériorité” que leur donne la manipulation, ce serait une preuve d’intelligence.
      S’ils ont conscience d’user de la manipulation, en revanche, 80% des manipulateurs n’ont pas conscience des dégâts qu’ils causent sur la santé de leur entourage. Les 20% restant, eux, ont conscience des effets négatifs sur les autres : on les appelle des “pervers”.

      • Solange a écrit

        Bonjour,
        J’ai fais le test et apparemment quelqu’un de mon entourage serait un manipulateur. Je l’ai toujours pensé, mais j’ai la sincère impression que lui croit à tous ce qu’il dit et qu’il ne se rend pas compte qu’il nous manipule. Il a aussi d’autre problèmes entre autre dépression. Et je pense sérieusement qu’il a une personnalité borderline (par rapport à ce que j’ai lu sur internet). Mais je me demande s’il peut nous manipuler sans s’en rendre compte? Si pour lui son comportement est tout à fait normal pour vivre comme il faut et que ce ne sont pas des stratégies mises en place par ses soins? Que ça soit juste normal pour lui de vivre et de nous traiter comme ça?

        •  

          Fleurette a écrit

          Bonjour Solange, ou en êtes vous ? et comment avez vous fait pour vous sauver d’un manipulateur ?

        • sally a écrit

          j’aimerais vs apporter mon aide,pour pouvoir vs défaire d’un sentiment fort envers une personne: penser toujours aux choses négatives qu’il (ou elle) vs a fait,! et vs verrez comme c’est facile d’oublier la personne…! surtout ne pensez pas aux choses positives avec cette personne. CE N’EST PAS DIFFICILE.

          • sally a écrit

            Je fus manipulée durant des années par un ami parceque j’étais seule, il a vite compris qu’il fallait me manipuler, je le savais et me laissais faire pour avoir de la compagnie il n’y avait que de l’amitié comme un frère. Bref! un jour j’ai voulu arrêter parcequ’il me faisait mal, il me contrariait sans arrêt et il n’était jamais d’accord avec ce que je disais,il me dénigrait enfin un jour j’étais au téléphone avec lui j’ai raccroché depuis je ne lui ai plus parlé ça fait 4 ou 5 ans. J’ai décidé de ne plus me laisser faire c’est aussi une question de volonté! Bon courage à tous!

      • bhunsee a écrit

        Bonjour remi. Deja merci pour vos recherches et commentaires judicieux. Je voulais partager un bout de mon experience. Jai etemarieepreske 10 ans avec un manipulateur. Au cours de conversations que jai pu avoir avec lui, il mest souvent arriver de lui demander de preciser sa pensee incomprehensible. Et la parade quil a tjrs su trouver c t de me dire j cite:”tu as tres compris ce que je voulais dire, arrete de me prendre pour un con” ou alors “tu comprends pas le francais ouou quoi, madame la championne en orthographe”. En fait malgre moi javais trouver les moyens dejouer sa manipulationmais il etait plus fort que moi. Jusqua ce que jeme barre. Voila jen ai dautres a raconter. ? Ais cest trop long..lol

        •  

          Remi a écrit

          Bonjour,
          Merci de votre témoignage.
          En effet, le doute est l’un des 3 piliers sur lesquels le manipulateur bâtit son emprise. Et dès qu’on essaie de lever ce doute, il retourne la situation à son avantage et vous fait passer pour le “mauvais” (mécanisme d’inversion: c’est toujours votre faute) : soit il vous reproche d’être trop bête pour comprendre (dévalorisation), soit il vous accuse de ne pas vouloir comprendre (il joue la victime), etc.
          Votre témoignage illustre parfaitement cette situation malheureusement classique.
          A bientôt,
          Rémi

          • hurens a écrit

            L’homme avec qui je vis depuis 10 ans est un clone des personnages décrits dans les commentaires. Tout y est ou presque avec un penchant accusé pour les «dérapages colériques venant de nulle part» sans raison valable, colères qui me font l’effet d’un fabuleux coup de poing dans le ventre et qui me laisse courbaturée des jours durant. Ces éclats se produisent quand je me sens particulièrement heureuse, mobilisée pour un événement heureux en vue comme dans le dernier cas, le mariage de son fils (où en passant je n’ai jamais été aussi humiliée de ma vie – j’ai 62 ans – ce dernier méga-choc m’a salutairement secouée – j’y reviendrai.

            J’ai aussi été un clone de ce que décrivent les victimes de ces vampires.

            Enfin, j’aimerais revenir sur les raisons qui nous incitent à rester dans une relation qui génère autant de souffrances – il a pris la peine de me dire qu’il s’en fout complètement d’ailleurs -. Pour ma part, il y en a deux: d’abord, le désir très fort de comprendre comment quelqu’un qui dit nous aimer puisse être aussi tordu. Je parle d’une CURIOSITÉ FASCINÉE par ce que je ne peux appréhender: comment un manipulateur «se sent-il» vraiment quand il est convaincu qu’il peut vivre sans authenticité, en tactiques constantes de survie – «le mien» dit que pour survivre dans ce monde il faut mentir -, comment être heureux sans l’élan suscité par l’émotion? Imaginez un instant, devoir manipuler constamment pour survivre: l’enfer.
            Sur le web et dans différentes publications, on dit qu’il est guidé par ses seuls désirs sans affect pour qui que ce soit – comme un enfant de cinq ans. Je crois qu’à l’avenir, on finira par en savoir plus sur la question. Un peu comme pour l’autisme. En attendant, après le dernier traitement-choc qu’il m’a fait subir au mariage de son fils (histoire inintéressante et banale pour vous être racontée) -, j’ai décidé de mettre en branle le processus de séparation.
            Déjà, je ne suis plus épuisée. Je vois clair. Je vois ce qui est en jeu. Je m’outille sur la contre-manipulation en lisant, en intégrant cette précieuse info. Je me protège. Il est possible que je me fasse aider par un-e psy dans ma démarche. Bref, la révolution est en marche, comme on dirait dans un autre domaine. «Soyez-en convaincu, LA VIE N’EST PAS INSUPPORTABLE!» ai-je lu récemment.
            La deuxième raison qu’on n’avoue pas toujours et qui m’a paralysée toutes ces années dans cette relation toxique: c’est LA PEUR DE ME RETROUVER SEULE AU MONDE (j’ai peu de famille et quelques bonnes ami-e-s, heureusement). Mais avec cette énergie retrouvée, je sens que ce ne sera pas le cas. L’amitié est là. Pour l’amour, ça ne presse pas. À moi le bonheur et la vie! Bon, je dois vous quitter, il me reste une séparation-révolution à réaliser.

          •  

            Remi a écrit

            Bonjour,
            Merci pour votre témoignage et félicitations pour avoir pris les choses en main.
            Je vous rejoins au sujet de la compréhension. En effet, c’est un danger de chercher à comprendre ce genre de personnalité, et aussi de chercher à en être compris(e). Car cela nous écarte des vraies solutions. Pour réussir à se libérer de l’emprise d’un manipulateur malveillant, il est indispensable de faire le “deuil de la compréhension”…
            Bon courage,
            Rémi

      • nosy_kely a écrit

        Merci pour ce commentaire.
        Pas d’accord avec vous Rémi.
        Le manipulateur qui a un but précis est parfois gentil et parfois désagréable si sa tactique ne fonctionne pas, leitmotiv récurrent…. très égoistement et donc rien “à foutre”, ce manipulateur a conscience du mal qu’il peut faire à sa future proie, mais le vrai pervers narcissique n’a aucun état d’âme à 100/00.
        J’ai été mariée 13 ans à un pervers narcissique échelon 10 et actuellement je me libère d’un manipulateur qui n’en voulait qu’à mon argent, jusqu’au point de vouloir sacrifier sa propre vie au profit d’un mariage très salvateur. Je lui ai fait une simple remarque appuyée mais formulée gentiment et le fait que je l’ai démasqué a suffi pour qu’il prenne la fuite, sans oser me relancer quel qu’en soit le motif.
        Le pervers narcissique ne lâche jamais, mais jamais sa victime tant qu’il ne l’a pas “tué”.

        • Pascale a écrit

          Madame ou monsieur,
          Je viens de lire votre réponse à un article, je suis dans le même cas que vous, je me sens perdue… Je pourrais vous expliquer mon histoire mais trop longue…
          je suis contente de savoir que je ne suis pas seule!!
          bien à vous
          Mme Notte P.

    •  

      lexeption100C a écrit

      Le manipulateur est dans le même état d’esprit qu’un enfant qui souhaite obtenir satisfaction à un besoin, une envie… Il ne sait pas qu’il manipule, ce qu’il sait c’est qu’il DOIT obtenir et pour cela il déploit toute une palette de moyens. Le gentillesse, l’ordre, la menace, la crise, le chantage…

      • Marie a écrit

        Vrai, le manipulateur peut s’il se sent contredit faire une crise et en meme temps te faire sentir responsable
        de sa reaction. Il oscille de la peine a l’euphorie en un rien de temps et tout cela selon l’environnement et dans
        le but d’obtenir ce qu’il veut.

    • marion a écrit

      un manipulateur vous prends votre énergie,je l’assimile à un vampire,j’en subis actuellement les effets avec un parent proche
      Quand j’ai la possibilité de m’en éloigner..je vais moralement et physiquement mieux,mais dès qu’elle se manifeste par tout moyens qui sont difficile à éviter,j’ai des angoisses,une forte fatigue et des maux de tète abominable ainsi que des palpitations…je suis épuisée!

      • anonyme a écrit

        Ce que vous dites est exactement ce que je ressens après chaque rendez-vous pour qu’il voit notre fils et je ne peux rien faire parce que c’est le père de mon enfant.

    • Moreau p a écrit

      Un manipulateur,utilise.
      Ce qu’il peux,peut et peu.
      C’est un être dans la souffrance et dans la recherche.La manipulation n’est pas une pathologie,seulement une description.En écrivant cela deviens-je un manipulateur puisque j’essaie de vous convaincre.Vos politiques,vos élus,votre banquier,votre conjoint,votre homme d’église ,femme d’église ,,technicienne de surface etcccccccccccc

    •  

      Agnès a écrit

      J’ai été pendant 37 ans la proie d’un manupulateur. J’ai commencé à m’en rendre compte 3 ans avant de le quitter, jusqu’au jour où j’ai fait une découverte accablante le concernant, ce qui a été un électrochoc pour moi. Je suis partie le matin au travail et n’ai plus remis les pieds à la maison, malgré son harcèlement pour que je revienne. Tous les jours, c’étaient des dénigrements (“tu es une cossarde, une incapable;;;) . La “vache à lait ” est partie du jour au lendemain.
      Grâce à mes filles, j’ai porté plainte, entamé une procédure de divorce qui est enfin achevée. J’ai été aidée par une psychologue comportementaliste qui m’a parmis de déculpabiliser, et m’a fait comprendre que ces gens ne changent jamais, car ils refusent la réalité de leurs agissements. Ma force de caractère m’a permis de supporter tout, hormis la violence qui se pointait. J’espère que d’autres pourront s’en sortir, comme je l’ai fait. Je continue à m’informer sur ces personnages nocifs pour ne pas retomber dans le piège.

    • Walkyrie 5 a écrit

      C’est ce que je me dis aussi… Quand même !
      Ce n’est pas possible de faire sciemment mal comme ça !
      Surtout qu’il s’agit de ma mère… Il est vrai qu’elle ne se permet pas le même comportement avec moi qu’avec mon frère ou ma soeur (même si elle me dit du mal d’eux… Pas du tout justifié, en plus ! ) . Mais elle est très forte ! Pour moi, elle a tellement souffert dans sa vie et souffre encore tellement, que je pense que son comportement est une conséquence de son passé douloureux. Un mécanisme de défense, comme vous le dites.
      Elle est ma mère, je l’aime et je ne veux pas lui faire de mal ni être fâchée avec elle… Étant moi-même fragilisé et ayant ce passé en commun avec elle et étant malade, comme elle…
      Alors je fais mes choix “en douce”!
      Mon mari voit plus clairement que moi mais je la défends très souvent malgré tout !
      Pas facile…

  2.  

    Caroline a écrit

    Bonjour Rémi,

    Je rejoins votre analyse du manipulateur et de votre conclusion concernant les pervers. Je viens de vivre une situation avec un profil d’homme similaire : il s’agit d’un avocat qui de surcroît tentait de me harceler à un moment de ma vie où j’étais fragilisée. Ma chance réside dans les faits suivants : il a un réel complexe de supériorité et qu’il m’a sous-estimé en permanence. Tant dans ma capacité à lire les faits, à comprendre le processus qu’il tentait de mettre en place ou ma capacité a réagir. Le plus dur reste à faire : rendre cela public et bien structurer mon argumentation. Les sirènes de la “justification” sont fortes ! C’est là que vos conseils me sont d’ores et déjà très précieux… car sans surprise cet homme apparaît aux yeux de son entourage comme étant : un homme “humaniste”, avec une vie des plus “normale”, etc. Cela ne vous étonnera pas.

    • stéphanie a écrit

      caroline je viens d avoir affaire à un avocat qui se dit humaniste et qui est un monstre sans aucun affect
      j espère que ce n est pas le même mais je présume qu ils doivent être assez nombreux malheureusement…
      je suis heureuse que ce soit déjà fini car bien qu il ait joué sur des valeurs nobles j’ai observé chez lui des contradictions évidentes sans parler du flou ambiant…

  3. leone a écrit

    Bonjour, merci pour ces informations éclairantes qui me confortent dans la stratégie que j’emploie depuis peu avec le père de mon fils dont je suis séparée depuis plus de 10 ans. Notre relation a duré à peine 3 ans et j’ai failli y laisser ma peau…Je suis parvenue à me remettre de cette histoire mais c’est tjs très compliqué d’avoir à faire à lui.Aujourd’hui, j’applique les conseils que vous donnez
    (je ne laisse rien passer, je pointe systématiquement toutes les zones de flou, aberrations, mensonges et autres “joyeusetés”) et j’espère ainsi protéger mon fils des comportements tordus de son père et me protéger aussi de cet individu.
    Dur, dur…merci pour ce site

    •  

      Remi a écrit

      Bonjour et merci de votre message.
      A très bientôt,
      Rémi

      • babar a écrit

        bonjour g ouvère une societé avec soi dit sen un amie et j’avais mis toute mes finance dans le projet apres dix ans d’amitié tout a basculé insulte dénigrement me ridiculisent en public et remarque a tout va bref javais déja pas mal de soucie comme la plupart des gens , pris en tenaille par ma situation je me sui defendu pendant TROIS ans malgré tout ca g reusie a faire fermé sette boite sarl et la voila ou j’en sui ,,,,,,,

      • Ouezri a écrit

        comment sans sortir quand non seulement on vit avec un tel personnage et on travaille ensemble commerce en commun j’ai besoin urgent de recommandation.

  4. Julia a écrit

    Bonsoir!

    je vous remercie pour tous ces explications. Cependant, ce que m’interroge, ce n’est pas seulement de reconnaître et de se libérer d’un manipulateur (ce que est déjà souhaitable), mais de savoir si on peut le soigner et comment? Je crois avoir un cas dans ma famille d’après votre test et j’aimerais bien faire quelque chose.

    •  

      Remi a écrit

      Bonjour Julia,
      On dit que les manipulateurs sont encore des enfants dans leur tête. Profondément immatures, ils auraient entre 5 et 15 ans d’âge mental : ils vous menacent (“Tu vas voir ta gueule à la récré!”), ils sont de mauvaise foi (“Même pas mal!”), ils vous accusent des reproches que vous pourriez leur faire (“C’est moi qui l’ai dit le premier !”), etc.
      La manipulation est donc dans leur nature, et nous pouvons très difficilement y faire quelque chose.
      Certains n’ont pas conscience d’être des manipulateurs. Peut-être qu’en leur faisant prendre conscience de leurs comportements, et de leurs conséquences, vous obtiendrez quelques progrès de leur part.
      Les autres ont déjà conscience de manipuler leur entourage. Pour ceux-là ce serait encore plus difficile de les changer, puisqu’ils savent déjà les dégâts qu’ils commettent autour d’eux.
      Les manipulateurs guérissent donc très rarement (on parle de 2% environ). Pour cela il faudrait déjà qu’ils souhaitent eux-mêmes changer…
      Pour moi la meilleure solution, c’est que chacun apprenne à s’en protéger : quand ils voient que leurs tentatives de manipulations ne prennent pas sur vous, ils finissent par abandonner.
      Bon courage !
      Rémi

    • Yza a écrit

      Bonjour Julia!
      Je me permets un conseil: laissez tomber! Je suis restée 15 ans avec un manipulateur dont j’ai eu trois enfants. Les manipulateurs ne se soignent pas. Partez de ce postulat vous permettra peut-être d’accepter cette situation. Mon ex a recommencé plusieurs fois avec d’autres femmes et je sais qu’il ne s’arrêtera jamais. J’ai de la chance, j’ai du caractère et ai pu me reconstruire. Une thérapie a été néanmoins indispensable pour remettre ensemble les lambeaux… On ne peut rien faire pour eux mais on peut essayer de protéger leurs enfants et/ou leurs victimes. Vous ne pouvez rien pour lui, vous allez perdre votre temps car cette entreprise est vouée à l’échec. Soyez généreuse avec vous et prenez donc soin de vous! Bon courage!

      •  

        laura a écrit

        C’est clair que ca ne sert à rien de demander à un manipulateur d’arretter. Plus il vous agace, plus il se sent grandit. Plus il continuera. ce qui m’interesse c’est de savoir qui a eu un declic sur le fait de s’etre fait manipulé, qu’est ce qui a été le declencheur ? Mon mari est victime de sa mere pervers narcissique, elle le manipule, elle lui dit que dans sa vie à elle, plus rien ne va , et que ca ira mieux si lui , donc , mon mari, divorçait….et il y songe…nous avons deux enfants en bas age…..et aucun probleme de couple à part sa mère….qui tire les cheveux de ma fille, qui essaye d’intoxiquer mes enfants et qui nous humilie à chaque fois qu’on veut donner des soins à nos gamins. Ces gens là sont des poisons, il faut pas chercher à éméliorer la situation , un esprit sain ne peut pas rivaliser avec eux, il faut fuir. C’est la seule solution.

      • a écrit

        Bonjour

        Pourriez vous me dire comment vous avez réussi à proteger vos enfants ?Je suis séparée deuis maintenant 2 ans1/2 d’un manipulateur. Tant que j’étais présente je protégais mes filles mais aujourd’hui ma fille ainée de 17 ans est en train de se faire détruire à petit feu. elle est aujourd’hui anorexique et en traitement chez un psy. Elle a des crises d’angoisse , de palpitations et des accès de rage à chaque fois qu’elle voit ou entend son père. Là ça fait 15 jours qu’elle refuse d’aller le voir et il la bombarde encore plus de messages culpabilisants.
        La situation devient vraiment invivable pour elle

  5. ANONYME a écrit

    BJR JE ME PERMET DE VOUS ECRIRE CAR JE CONNAIS QUELQU’UN QUI EST MANIPULER PAR SA FEMME DEPUIS AU MOINS 5 ANS IL LE SAIS JE LUI AI DIS DE QUITTER CETTE FEMME IL MA REPONDU QUE C’EST PEUT ETRE LUI QUI ETAIS COMPLIQUE ET QUE A PARTIR DU MOMENT QU’IL AVAIS L’AMOUR DE SON FILS C’ETAIT SUFFISANT. JE NE SAIS PLUS QUOI FAIRE POUR LUI OUVRIR LES YEUX.

    •  

      Remi a écrit

      Bonjour,
      Vous écrivez “IL MA REPONDU QUE C’EST PEUT ETRE LUI QUI ETAIS COMPLIQUE”. Cette remarque est une réponse typique d’une victime de manipulation. Pourquoi ?
      Parce que les manipulateurs construisent leur emprise autour de 3 clés : le doute, la peur et la culpabilité. Ici on voit que votre ami nage en plein doute : “Suis-je compliqué ? Je sais pas, je crois bien”. On discerne aussi la culpabilité : “C’est ma faute à moi, car je suis compliqué”.
      Voici les conseils que je peux vous donner :
      - Écoutez, écoutez et écoutez votre ami : il est piégé, il a besoin de parler. De beaucoup parler. Laissez le dire tout ce qu’il a sur le cœur. Tout ce qu’il a besoin de vous dire.
      - Montrez que vous le comprenez : “Je te comprends”, “Je vois que c’est dur pour toi…”
      - Rassurez-le : Montrez-lui qu’il peut compter sur vous. Par exemple que vous pouvez l’héberger en cas de besoin. Il trouve la séparation difficile ? (logement, argent, etc.) Au fond ce n’est qu’une question d’organisation. Il pourra toujours trouver une solution s’il y réfléchit sérieusement. Surtout que vous serez là pour l’aider.
      - Ne le jugez pas : Sous l’emprise d’une manipulatrice, il a déjà honte. Il culpabilise déjà bien assez. N’en rajoutez pas. Ne prenez jamais parti pour sa femme. Au contraire, essayez de le déculpabiliser.
      - Présentez-lui les faits objectifs : à partir de ce qu’il vous raconte, vous pouvez agir dans le sens inverse de sa femme. Aidez-le à y voir clair quand il doute. Rassurez-le quand il a peur (Par exemple expliquez-lui pourquoi il ne perdra pas l’amour de son fils s’il se sépare). Déresponsabilisez-le quand il culpabilise. Pour cela, appuyez-vous sur des faits.
      - Incitez-le à être ferme : quand un manipulateur perd le contrôle, il adapte son comportement. Par exemple il redevient “séducteur” afin de faire douter sa victime. “Bah en fait, ma femme va mieux, elle a compris. Je peux revenir avec elle.” Si vous pensez que votre ami doit entamer une procédure judiciaire, ou se faire aider d’un avocat, encouragez-le ! Il doit rester ferme.
      Je vous souhaite bon courage à tous les 2 !
      Et bonne chance !
      Rémi

      •  

        Lolo a écrit

        Bonjour,
        mon compagnon présente des troubles borderline comme j’ai pu lire…. c’est dur. Je veux l’aider, comment dois je procéder pour lui faire prendre conscience qu’il a besoin de voir un psychiatre.
        L’année dernière il m’a poussé a partir de chez lui alors que j’étais enceinte et que je venais d’emménager avec mon fils dans sa maison, il ne voulais plus que l’on reste chez lui, on a du partir. pour un rien, il me met plus bas que terre, me crie dessus, tape dans les murs. En une seconde il peut changer de visage et du coup ca me fait peur et je préfère ne plus parler. Depuis la séparation Septembre 2012, nous nous revoyons, Je l’aime énormément au point ou je lui ai pardonné qu’il ne vienne pas pour l’accouchement sachant qu’il me dit je viens puis je ne viens pas, qu’il ne reconnaisse pas sa fille, toute sa famille m’adorait ils étaient tous contents que j’attendais un bébé et personne n’a pris en un an de mes nouvelles et surtout de ma fille et la fille de mon ex compagnon, il venait jusqu’au mois dernier nous voir tous les quinze jours mais comme je demande a plus le voir, il me fais des messages auxquels je ne comprends rien, il me fait culpabiliser, il me dit que je n’ai rien fait pour ses enfants alors que je les adoraient, je voulais mais il m’interdisait, il me sort des choses d’il y a plus d’un an! j’ai pardonné beaucoup mais pour lui je ne fais rien je ne l’aime pas. Il me dit qu’il a envie de creuser un trou et de se mettre dedans, en se moment il veut se pendre. Qu ‘il est dans une tristesse profonde, Des fois il a envie de taper tout le monde. C’est ce qu’il me marque dans ses messages.Bientôt, il sera le plus fort…
        Je suis malheureuse de cette situation, je lui fais que des messages gentils et il m’enfonce a chaque fois. J’ai du me faire suivre par un psy car, la séparation, l’accouchement seul, la culpabilisation m’a fait énormément souffrir
        Il dit m’aimer et me dit que je ne l’aime pas car je l’ai abandonne alors que c’est lui qui ne voulait plus de nous.
        Je lui propose que l’on aille voir une psy tous les deux, il ne veut pas.
        Aider moi s’il vous plait.

  6.  

    anonyme a écrit

    Bonjour, déja vous dire un grand merci pour ce site.Moi je me trouve face à un manipulateur, que j’essaie de quitter depuis douze ans, mais qui a jusqu’à maintenant réussi à me faire reculer à chaque fois que je souhaitais me séparer. Le problème principal que j’ai rencontré jusqu’à maintenant c’est en effet le doute ( sur mes propres capacités à juger de faits concret, et la culpabilité).Le problème c’est que toute sa famille c’est à dire frères et soeurs sont dans le même mécanisme de manipulation à des fins pécunières et tout cela orchestré par la mère.Je passais toute mes vacances chez eux d’où le doute qui était renforcé car tout le monde m’incriminait et ne semblait pas voire les supercheries de leurs fils. Aujourd’hui mes enfants passent leurs vacances chez cette famille malsaine et sont toujours comblés d’attentions, cadeaux etc, je me sens désemparé lorsqu’eux même ne comprennent pas mes avertissements, je me sens trop petite pour lutter je sens que je perd mes enfants, et c’est très douloureux. Car en effet cette belle mère n’a jamais caché son envie de garder mes enfants. D’ailleurs je les ai laissés chez elle 1an sous son insistance lorsque j’étais plus jeunes et q’uils étaient encore petits ( j’avais 22ans travaillais et euc 1an).conseils bienvenu.

  7. SOUFFRE DOULEUR a écrit

    Eh oui j’ai fait le test j’ai mon mari qui est 100% manipulateur ça fait 7 ans que je partage ça vie et j’ai entamé une procédure de divorce ce mois ci aujourd’hui je me bat pour tenir le coup. J’ai ma fille de 12 ans qui ne va pas bien du tout et je recherche activement un appartement. J’ai mis tout en oeuvre pour nous sortir de là même un psychologue pour la destruction de chacune et pour nous aider à nous reconstruire. Il est dans le mensonge et manipule en passant par la colère et le flou pour m’embrouiller dans mes démarches. J’espère que l’on va s’en sortir et réapprendre à vivre enfin. Je ne sais pas comment je vais gérer même en ne le provoquant pas ou en faisant de la contre manipulation c’est pas facile. Il a une telle emprise et l’art de retourner les choses en sa faveur. Il me trompe depuis 6 mois et il faut qu’il continue à me faire souffrir. Si vous avez des conseils à me donner pour savoir comment me comporter face au divorce. Je n’ai pas d’enfant avec lui c’est ma fille et elle en a peur . Merci encore de me lire

  8.  

    Kate a écrit

    bonjour,
    je vous remercie pour la qualité de cet article et pour les réponses qu’il apporte; j’avais déjà lu deux livres intéressants sur ce sujet; j’ai fait le test de ratus aussi: score archi-nul pour moi (-27) mais je m’en doutais!
    j’ai identifié un manipulateur dans ma famille depuis plusieurs années, c’est quelqu’un qui est tout à fait conscient de son pouvoir, puisqu’il l’a exercé clairement devant mes yeux dans son précédent travail et continue de l’exercer dans son travail actuel
    en famille cela est bcp plus compliqué, car il se sert des relations que nous avons avec ses parents, et de nos enfants aussi, afin d’exercer un chantage et de faire faire à tout le monde ce qu’il décide dans son propre et unique intérêt, ne faisant aucun cas de ce que les autres peuvent souhaiter
    les 2 options identifiées face à lui sont très claires: se soumettre, ce que je ne supporte plus, ou aller au clash et à la rupture définitive, ce qui risque de faire du mal à ma famille, et à mes propres enfants – dans ce cas il est diffiile de ne pas culpabiliser au moins partiellement des conséquences que cela pourrait avoir
    je souhaite commencer à éclairer mes enfants qui sont assez grands pour cela sur son comportement, mais je ne sais pas si cela est une bonne option…
    merci si par hasard vous avez un avis éclairé à me donner!

  9. torralba a écrit

    Bonjour et merci pour ces conseils. J’ai, par d’autres lectures compris qu’il fallait rester calme et ne surtout pas être agressif et je comprends tout à fait la stratégie. En revanche, si une personne manipulatrice vient à votre domicile et refuse de la quitter, de deux choses l’une soit : on le laisse dehors et il partira quand il en aura marre ou bien on fait le 17 (mais je ne suis pas persuadée que ce soit la solution)
    Merci à vous

  10. S a écrit

    Bonjour,

    Je viens de lire cet article et tous les commentaires et j’ai vraiment peur, peur d’être dans cette situation, être manipulé, et donc d’ouvrir les yeux sur la réalité.
    Pouvez-vous me confirmer qu’une personne HP (ou surdouée) peut être aussi un manipulateur? Celà fait-il parti des caractéristiques d’une personne HP ?

    •  

      betty a écrit

      Bonjour S,
      Je vois votre message et je vous répond même si cela fait longtemps que vous l’avez écrit… Si cela se trouve vous avez déjà passé le cap. Je suis moi-même HP et, comme parmi HP on se comprend, je suis entourée de beaucoup de personnes HP. Je vous avoue et ce n’est pas facile, que je sens avoir un “pouvoir de manipulation” élevé. Par de multiples observations volontaires ou non, je comprends les gens, je sens ce qu’elles vivent (ou je crois savoir ce qu’elles vivent). Ces derniers temps j’ai eu assez peur que cela fasse de moi une manipulatrice, mais là je viens de passer le test pour moi en toute honnêteté et je suis rassurée, tout en sachant que ce “potentiel manipulateur” est là. Quand on connaît beaucoup sur les gens, cela donne le moyen de leur faire du mal. Où de les mener là où l’on veut… Cela ne veut pas dire que c’est ce que l’on souhaite faire, ou qu’on fait.
      Personnellement je déteste la manipulation et j’y prend garde. Je connais pleins de personnes HP qui ne sont pas du tout des manipulateurs. Même si je peux leur reconnaître cette faculté à comprendre l’âme humaine, ils ne l’exploitent pas. Cependant si je suis sur ce site c’est car je m’interroge au sujet d’une personne HP, qui visiblement se joue de plein de personnes qui n’y voient rien. Ce n’est pas la seule personne HP que je vois manipuler. Ce qui est possible c’est qu’un manipulateur HP soit plus difficile à déjouer, mais là c’est mon ressenti qui parle.
      Donc voilà, HP ne signifie ni manipulateur ni non-manipulateur.
      Je vous souhaite beaucoup de courage et de force.

  11. sam a écrit

    Bonjour et merci je vois mon compagnon dans vos récit il es du genre a dire que je suis pas son objet et pourtant il m utilise il quitte son travail a 12.00 rentre a 00.00 sans me prévenir et attend de moi que tout soit fais diner ménage enfants sans me le dire clairement plutôt ouvertement des que je lui fais un reproche il me dit oui tu m aime plus tu en a un autre c est bon j ai compris on arrete et essaye de partir essaye car il c est que je le retient que faire .merci

  12.  

    malia a écrit

    Les meilleurs articles que j’ai lu sur la manipulation et la contre manipulation , et les mécanismes sous jacents, et j’en ai lu…
    en couple avec un pendant 13 ans ,très amoureuse j’ai finalement divorcé, il ne change pas et ne changera jamais même après le divorce , il faut une vigilance de tous les instants, il a quand même réussi à se débarrasser de notre fils , ne le prends plus “tu comprends , il ne veut plus me voir”
    a tout fait pour que ça se passe mal ,
    avait dit qu’il l’empêchait de refaire sa vie!!
    alors que j’ai eu ses enfants , les demi frères de mon fils pendant dix ans tous les 15 jours et que eux étaient traités comme des rois. (car c’est son deuxième divorce)
    ces gens là passent leur vie régler des comptes et n’en démordent jamais…
    Il me fait aussi croire que je lui plais toujours – et qu’on pourrait peut être se remettre ensemble…alors qu’il a quelqu’un d’autre , moi aussi je le lui laisse croire …
    Ne restez pas , c’est terriblement dévastateur et on met beaucoup de temps à se reconstruire( 3ans et demi de thérapie entamée 6 mois avant de prendre la décision) car justement j’avais malheureusement compris dans quelle relation absolument terrible j’étais tombée.
    Le mien est aussi un grand séducteur et charmeur …au premier abord
    Je n’ai qu’un seul conseil à donner: fuyez et “soyez ferme “(conseil de sa première femme) qui pourtant était la “préférée” et n’a pas vécu tout à fait la m^me chose.

  13. ipanemagirl a écrit

    Article très intéressant, et comme l’écrit aussi une intervenante, j’en ai lu énormément.

    Cependant, mon cas de figure, je ne l’ai jamais lu quelque part sur le net ou dans les ouvrages. Et si dans la plupart des cas la solution préconisée à une victime d’un pervers narcissique, à savoir la fuite, est efficace, dans mon cas la fuite est inenvisageable.

    Il se trouve que j’ai affaire à une perverse narcissique en la personne de ma belle-soeur, la soeur de mon époux.
    Je connais mon époux depuis notre plus jeune âge et nous sommes très soudés.
    Cette femme a mon âge. Et j’ai toujours su qu’elle est jalouse et envieuse à mon égard :
    - elle n’est pas belle et dit sans arrêt en souffrir, est très douée quand il s’agit de discourir en public, a beaucoup de mémoire et est experte quand il s’agit de comptabiliser les “méchancetés” que les autres peuvent lui faire,…
    - j’ai, pour ma part, un physique avenant, j’ai fait des études supérieurs, mais je ne me met que rarement en valeur en société, je suis modeste, je manque d’assurance sans doute, etc…

    Les choses auraient pu en rester là, car dans mon isolement (seule victime de ses attaques comme ça “pour rire”) personne ne me prenait au sérieux quand j’avais la faiblesse d’évoquer mon “statut particulier” vis à vis d’elle.

    L’élément déclencheur fut le cancer de mon mari. C’est comme si elle avait attendu la disparition de mon écran protecteur ( mon mari) et de ma vulnérabilité pour faire feu à volonté.
    Elle s’est adjointe la complicité active de sa mère, et a entrepris une opération de sabotage:
    - essayant de m’isoler familialement
    - puis, vis à vis de nos amis
    - enfin, mon mari s’en étant sorti miraculeusement, vis à vis de ce dernier.

    Je vous épargne les multiples attaques sordides et indirectes dont j’ai fait l’objet durant les dernières années de maladie de mon mari, mais elle est allée jusqu’à inciter un homme à me courtiser et, sûre de son fait, elle a indiqué à mon mari, en ma présence, qu’il y avait eu quelque chose entre ce type et moi! Mon mari est extrêmement jaloux, elle le sait. Mais, peine perdue, si je suis plutôt jolie, j’aime toujours mon mari et je suis d’une fidélité absolue… (Sans doute mon côté “fille des îles, lascive, etc…l’aura trompée).
    Comme quoi, face à ce genre d’individu, on n’a pas droit à l’erreur : on se doit d’être IR RÉPRO CHA BLE !
    Qui plus est, à l’époque, j’avais fait part à mon époux des avances du garçon, car j’avais trouvé ça drôle que cet individu soit aussi naïf de croire qu’il y aurait pu avoir quelque chose entre nous !

    Les choses auraient pu devenir encore plus catastrophiques pour moi : je ne pouvais pas prendre la fuite ( la famille de mon mari est soudée, et il est très attaché aux siens), j’avais affaire qui plus est à une véritable hydre à deux têtes ( ma belle soeur et ma belle mère), c’était ma parole contre la leurs ( elle se sont mises à mentir comme des enfants quand elles ne pouvaient pas simplement nier mes assertions) lorsque mon mari, tentant de comprendre malgré son état de faiblesse, leur exposait mon “problème”…

    J’étais complètement isolée…
    Salie…
    Une méchante femme qui n’épargne même pas son mari souffrant et le tourmente avec un fantasme de persécution !

    Je ne dois mon salut qu’à la clairvoyance de mon mari qui ( après de nombreuses disputes épouvantables qui ont failli mettre fin à notre mariage) a fini par m’entendre. Non sans la complicité de ses frères, animés d’une même honnêteté intellectuelle, et surtout eux-mêmes victimes ( dans une moindre mesure) des frasques de leur soeur.
    Les témoignages d’amis communs fidèles et dignes de foi ont beaucoup aidés.
    Il faut savoir que ces garçons, mon mari et ses frères, sont complètement inféodés à leur mère. Il lui pardonnent tout. Ils l’aiment sans réserves.
    Quand à leur soeur, la petite dernière, elle a toujours joué le rôle de la grande victime de la famille, la pauvrette… Alors qu’elle ( je la connais depuis très longtemps) a toujours eu un statut de princesse au milieu de ses grands frères aimants et protecteurs. Les deux femmes sont fusionnelles, à tel point que la mère a ouvertement admis qu’elle préférait sa fille à ses fils.

    La situation en est là :

    Les occasions de se réunir en famille sont réduite à une peau de chagrin.
    Ma belle-mère refuse désormais de les organiser.
    Quand la famille se réuni dans la maison familiale (qui est occupée par ma belle soeur : elle a investi l’espace tout entier et a remisé sa mère dans une chambre au fond de la maison) mon époux est invité, mais seul… Autant vous dire qu’il ne s’y rend pas. Nous avons 3 enfants !

    Même mon beau père, qui n’est pas dupe, en homme intelligent a refusé de se mêler à cette crise, mais il a fini lui aussi par céder au chantage de sa fille. En effet, comme je m’étais fait un devoir de ne rater aucune réunion familiale ( je luttais contre mon exclusion), ma belle soeur s’est mise à ne plus y venir (source d’une terrible souffrance pour son ego surdimenssionné). Son père a donc renoncé à réunir ses enfants.
    Nous vivons dans la même ville. Et je ne peux pas mettre cette distance si salvatrice entre elle, ma belle-mère, et moi.
    Je fais face à chaque fois que nous ne pouvons nous éviter.
    Si j’ai obtenu de mon mari que sa soeur soit personna non grata à la maison, la seconde tête de l’hydre, ma belle mère vient toujours.
    Chaque fois la plaie se rouvre. J’y pense jour et nuit.
    Ma belle soeur et sa mère ne cessent de demander à mon mari la nature de mon problème” et lui assurent que je suis invitée à en discuter avec elles.
    Il a eu la présence d’esprit de leur faire remarquer que cela ressemblait plus à un piège qu’autre chose.
    J’ai toujours su d’instinct qu’il ne fallait pas que (sur leur invitation) je me justifie auprès d’elle :
    - depuis quand une victime devrait-elle se justifier ?
    - c’est trop douloureux et cela me salit de devoir exposer mes griefs. C’est une comptabilité qui me répugne. Infantile.
    - de plus, elles sont deux expertes en “liste des griefs”. Je suis sûre qu’elles ont de biens meilleurs souvenirs que moi à me jeter à la figure.

    Avoir ouvert les yeux de mon entourage familial m’a soulagée, mais elles continuent de me hanter. Car si elles prennent soin de m’éviter ( je ne renonce jamais à un projet parce qu’il y a un risque que je les croise, au contraire !), leurs attaquent perdurent soit à travers mon mari, malheureux intermédiaire, soit par le biais d’amis incrédules ou de parti pris.

    J’ai pensé à consulter. J’y pense encore.
    En attendant, je tente de trouver mon salut à travers les livres et des sites comme le vôtre.
    Je vais devenir une experte.
    Mais je souffre toujours autant.

    Je cherche, je l’avoue, un moyen de les faire souffrir en retour… sans que mes proches en pâtissent.

    C’est pire que le mariage avec un PN, lequel peut être dissous.
    Moi, je n’ai pas de raison de quitter mon mari, mais je dois vivre avec sa soeur et sa mère ad vitam aeternam.
    Waou, j’en ai écrit une tartine ! Et moi qui voulait être concise…

    •  

      a écrit

      Bonjour,
      Au risque de vous choquer, la victime existe parce qu’elle a CHOISI (sans doute pour des raisons inconscientes qui appartiennent à son histoire) de faire vivre son bourreau.
      C’est ce que j’appelle la complicité circulaire.
      Si vous voulez que les choses changent dans votre vie, vous allez devoir changer des choses dans VOTRE Vie.
      la seule personne qui a du pouvoir sur vous, c’est VOUS !
      Le reste n’est qu’une illusion générée de toute pièce par votre mental.
      Je vous propose de vous tester vous-même et de faire le test suivant en prenant 100% de responsabilité dans ce que vous avez vécu:
      Réécrivez tout le commentaire en écrivant “j’ai choisi de…”.
      > J’ai choisi de ne pas prendre la fuite
      > J’ai choisi de donner le pouvoir à ma belle-sœur d’avoir du pouvoir sur moi
      > J’ai choisi d’accepter de m’isoler familialement puis de mes amis
      etc..
      Puis de relire le texte le lendemain et d’observer votre ressenti.
      Votre bonheur est entre VOS mains, EXCLUSIVEMENT !
      Je vous souhaite beaucoup de courage.
      Bien cordialement.
      Maxime

      • a écrit

        Bravo maxime! Juste pour vous dire que vous avez entièrement raison.!
        Je suis entrain de lire le livre: les clés du secret (sur sa propre pensée et sur l’univers ) . Et vous avez résumés en quelques mots le contenu du livre.
        Je me suis rendue compte il y a quelques mois que je vivais avec 1 manipulateur et 1 PN . Dur dur la chute! C ‘était 1 choc mais en même temps 1 délivrance à partir du moment où j’ai decidé de le quitter. Je vis encore avec , je ne suis qu’au début mais je suis forte grâce à toutes mes lectures sur eux .
        Car depuis que j’ai réussi à déterminer notre malsaine relation maritale et son comportement vis à vis de moi, je lui fais face et il cherche par tous ses moyens de manipulateur de me reconquérir en restant bien sûr dans le flou…. Et en me manipulant encore …. Son côté séducteur est ressorti , j’ai failli craquer mais je m ‘affirme tellement depuis qu’il perd pied et devient agressif en parole , hyper jaloux et essaye de me faire culpabiliser … Sans succès !!! Car j’ai compris enfin son fonctionnement . Et je dis non . Tout ça après 2 années de dépression quand même!!!! Donc pour résumer JE décide et JE vais m’en sortir !
        Merci pour tous ces témoignages .

  14.  

    véronique a écrit

    bonsoir,

    j’ai été victime d’un manipulateur, toujours raison, me faisait culpabiliser, éviter les sujets qui le dérangeait, j’ai commencé à me rebeller, à ne pas être d’accord et il est parti, il m’a quitté pour rejoindre sa première victime (qui avait menacé de l’attaquer pour harcèlement!!!)
    Je suis au bord du gouffre, j’en suis terriblement amoureuse, je n’arrive pas à l’oublier. Comment faire? Je n’arrive plus à me concentrer dans mon travail!!

    Une précision, c’était une liaison extra_conjugale et c’est un collègue de travail!! vous imaginez bien la douleur à chaque fois que je le croise!!! et lui est tout souriant

  15. a écrit

    Je vis présentement avec un manipulateur. Je n’en reviens pas de lire les symptômes et le commentaires. Moi, il s’emporte toujours sur un rien pour me faire sentir coupable exemple; Si je lui laisse une note sans gros mots juste une note de bien vouloir rectifier un fait que je viens de constater, il me dit qu’il s’est senti mal et que cela ne passe pas. Sachant fort bien que je l’aime il va me dire que je lui gruge ses énergies, va même me reproche non ne me pardonne pas ma forte personnalité, de ne pas aimer la musique et de l’éteindre après 10 minutes dans la voiture et il ne supporte pas que je déchire un papier. C’est de ma faute si ses amis il ne les voit plus et qu’ils ne communiquent plus avec lui (je ne le connais pas) et si je l’affronte c’est ma manière de pensée qui est à côté de la trak. Etc……..

  16.  

    Jade a écrit

    Pour ma part, j’ai pu lire les commentaires assez variés et très justes et pense tout simplement que lorsque le manipulateur a enfin été reconnu, c’est de ne lui laisser aucune chance et mettre ses techniques de manipulations au Grand Jour!!!! Celà lui fera peut-être prendre conscience du mal qu’il fait directement ou ” indirectement” surtout en essayant de culpabiliser toutes ses victimes. Ses proches.. Famille… Amis…

  17. voss a écrit

    je suis presque contente de lire l’article . pourquoi presque ? parce que je m’aperçoit que j’ai voulu manipuler sans m’en rendre compte . Je veux sortir de cette …. dans laquelle je suis . pourquoi sus je tombée dedant .? parce que j’ai perdu mon amie qui a tout compris sur moi alors que moi je ne me suis pas aperçu de qui je suis .j’ai Honte une tres grande honte m’envahie et je pleure mais je dois pas pleurer , c’est vraiment nul, ça montre que je ne vois que ma petite gueuele .egoiste que je suis , nan je ne veut pas de ça ….je veut sortir de cet enfer ….alors voila , j’ai une apparence de fille gentille qui dis oui a tout voir meme trop gentille , j’ai un autre defaut je donne le baton pour me faire battre …ça aussi , je veut m’en debarrasser … donc j’essaies de suivre quelques petites choses qui vont faire en sorte que je reprenne confiance en moi .. tellement j’ai honte …le sport ….sortir ..et tous les jours , je veux faire une action pour les autres .. aider moi

    • Lavoice a écrit

      Bonjour Voss, à te lire j’ai envie de te poser une question : es-tu sûre que tu n’as pas été manipulée toi-même ? Certains manipulateurs sont très doués pour rejeter la culpabilité sur les autres, car eux n’en éprouvent pas. Un vrai manipulateur n’éprouve pas de culpabilité et n’éprouvera pas de honte non plus…
      J’ai plutôt l’impression qu’il y a quelqu’un qui a réussi à te séparer d’une personne qui comptait beaucoup pour toi, et qui, comble de la malice mais je connais un cas comme celui-là, à réussi à te faire dire et te faire faire des choses que tu n’aurais jamais dites ou faites sans son “influence”. Les vrais manipulateurs, les pires, ceux qu’on appelle les “pervers narcissiques” peuvent parfois manipuler tout un groupe contre quelqu’un, même si ce “quelqu’un” était bien apprécié auparavant. Ils savent se servir des défauts, des faiblesses et des failles des autres, pour les conduire là où ils veulent. Ils savent même modifier leurs sentiments, en changeant l’image qu’ils ont de la personne. Et toi, comme tu ne vas plus savoir où tu en es, tu vas croire le manipulateur, en qui tu as confiance, tu vas écouter ses “conseils”, et c’est là qu’il va pouvoir te pousser à agir à l’encontre de ton véritable intérêt. Il sait agir sur tes peurs, tes angoisses, et surtout ton manque de confiance en toi.
      Alors pose-toi cette question, si tu as l’air de tellement regretter. Es-tu certaine que personne ne t’as poussé, conseillé, amené à te conduire comme tu l’as fait ? Pour ton “bien” ? Pour te “protéger” ?
      C’est très bon signe que tu sois capable de regretter, de pleurer, d’avoir honte, mais ça confirme bien ce que je dis. Je parie qu’il y a quelqu’un qui a tirer les ficelles derrière. Tu ne seras pas la première à qui ça arrive. Ah, et puis un manipulateur, un vrai, ne donne pas le baton pour se faire battre, au contraire, il fait commettre cette erreur aux autres !
      Si tu veux parler de ton cas, qui me rappelle un cas que je connais bien, je serais ravie d’en discuter avec toi, et pour ton amie ce n’est peut-être pas mort, d’ailleurs t’as-t-elle dit qu’elle pensait que tu étais une manipulatrice ou est-ce que c’est toi qui as interprété les choses et qui pense ça ? Peut-être qu’elle a parfaitement compris que tu n’étais pas la vraie manipulatrice et que quelqu’un d’autre avait tiré les ficelles… Et peut-être qu’elle serait heureuse de se reconcilier avec toi si l’occasion s’en présentait…
      Ne laissons pas les manipulateurs/trices gacher nos vies et nos relations !

  18.  

    pasdenom a écrit

    Bonjour,je suis encore au college mais ça ne signifie pas qu’il n’y a pas de manipulateurs.
    J’ai une amie qui a une amie manipulatrice mais elle ne le sait pas.
    Cette manipulatrice,je la connait depuis trèèès longtemps et elle me rabaisse,me parle très mal dès qu’elle en a l’occasion,sauf que personne ne l’entend dans ses moments là(ou n’y prette pas attention).Au début,je ne disais rien mais un jour j’ai pété un cable devant tout le monde,mon amie(l’amie de la manipulatrice) ne me croyait pas quand je disais qu’elle me manipule,je passait pour une folle!!!
    Bien-sur la manipulatrice disais qu’elle ne se souvenais pas de m’avoir fait du mal(ce qui est faut vu que de jour d’avant elle me faisait des remarques).
    Depuis,elle n’a pas recommencé mais j’ai peur qu’après les vacances elle recommence a me manipuler moi et mes amies.
    Comment devrai-je me comporter avec elle et mon amie apres les vacances?
    Merci d’avance

    • a écrit

      Justement, si elle recommence, tu lui mets les barres sur les T et les points sur les i devant tout le monde!!!!Lui faire comprendre devant les gens qui elle est vraiment. Il faut trouver les mots justes pour ça. Prend ton courage et ne te laisse jamais manipuler ou rabaisser par quiquonque et c’est de cette façon que les gens te respecteront…Ta vie t’appartient. Bon courage à toi…

  19. boutherin a écrit

    bonjour,

    en ce momment je profondement triste j aime mon mari plus que tout nous avons deux enfant un garcon et une fille .aujourd hui je suis tomber enceinte du troisieme que je veux garder mais tout les jours je subi des pression meme avant ca ,que je suis une mauvaise mere que je vais reproduire le meme schema que ma maman ,que je me pose pas les bonne questions ,que je n ai jamais su faire de bon choix ,que je suis egoiste etc….
    mais pour lui il es bien ,il sais se que je pense comme il dit ,il sais qu il n es pas parfait mais il es parfais comme il dit ,devant nos amis il arrive a faire pour qu il se fasse passer pour le malhereux ,et moi la mechante je fais tout se qu il me demande etc…et aujourd hui je suis a bout il fais tout pour que j avorte ,alors pour lui faire plaisir alors que ma desicion et prise pour pas en prendre pleins les dents et qu il me dise apres que je prend a parti mes enfants et nos amis je suis obliger de lui dire que je vais avorter pour etre sur qu il soit gentil avec moi alors que moi ma desicion et prise mais je n ai pas le choix si je veux qu il soit un minimum gentil je ne sais plus quoi faire aider moi merci d avance

  20.  

    a écrit

    j’ai remarquer en lisant vos messages, mais vous etes tous des laches!!!
    il ne faut surtout pas hesiter a dire ce que l’ on pense a ses personnes, cela se terminera par une grosse colere voir des coups, des insultes mais il faut etre pret a passer par la pour s’en debarrasser. N’hesiter pas a le rabaisser, a appuyer sur ses default et surtout a appeler la police, si cela degenere. c’est le seul moyen de prendre le dessu sur un manipulateur. IL DOIT AVOIR PEUR DE VOUS! UTILISER SES PROPRES TECHNIQUES DE MANIPULATION CONTRE LUI,NE LE LAISSER PAS RESPIRER SOYER SUR SON DOS 24H/24H. ARRETER DE VOUS CHERCHER DES EXCUSES LES MANIPULATEUR SE FOUTENT DES CONSEQUENCES, ALORS METTER VOTRE CONSCIENCE DE COTER ET OUBLIER LES CONSEQUENCES. ARRETER DE LIRE DES LIVRES, CELA NE SERT A RIEN JUSTE A VOUS FAIRE PERDRE VOTRE TEMPS. LA VRAI QUESTION EST ETES VOUS PRET A VOUS EN DEBARASSER!!!!!!

    • jleriche@live.be a écrit

      Bien évidemment !!!! voilà quelque chose de cohérent !!!
      Il est certain que tout le travail est là …être affranchi suffisamment que pour ne pas perdre pied lorsque la déchirure est là !

  21. boutherin a écrit

    re,

    vous etes marrant vous croyer que c est simple ,il m a encore dit hier si je n avorte pas je finirai toute seule,qu il raconterai a tout le monde comment je suis , que je suis une mauvaise mere ,qu il en veux bien un mais dans deux ou trois ans que c est de ma faute encore hier il m a rabaisser deux fois devant des amis qui etais venus passer le week end chez nous etc…..
    et c est tous les jours comme ca ,je peux peux meme pas me refugier chez mes parents ,car je n en n ai pas j ai ete abandonner a la naissance .
    et je sais que si je m en vais et que je ne fais pas se qu il me dit il va me detruire et me salir envers toutes les personnes que je connais car il sais tres bien parler .meme envers les organisme si je fais les demarches pour partir avec mes enfants .il feras tout pour que je sois toute seule .

  22.  

    Nitrie a écrit

    Bonjour à tous et à toutes!
    C’est la première fois que j’essaie de poster un commentaire. Vos témoignages et commentaires me touchent beaucoup.

  23. Nitrie a écrit

    Youhou!! J’ai réussi à poster un message!
    Cela vous fera sans doute sourire… Pour moi, c’est une petite victoire! En effet, j’ai été mariée à un pervers narcissique pdt 20 ans, (15 mariée et 5 séparée) cela ressemble à un manipulateur en pire… et, mon estime de moi ayant été si affaiblie, chaque réussite, même toute petite, me redonne confiance en moi!
    Vos témoignages me touchent. A l’époque où j’étais sous l’emprise de mon vampire, je ne savais pas me servir d’internet (lui oui) et je n’avais donc aucune possibilité de m’informer à part la lecture (en cachette) mais j’avoue que je me sentais très seule. Il y avait bien le téléphone me direz-vous! Il vérifiait également les factures de téléphone… et une fois a même détruit le combiné car il est rentré à la maison à l’improviste (il le faisait souvent) et m’a trouvée en pleine conversation avec une amie, la seule amie qui n’était pas dupe de la situation. J’essaie à nouveau de poster ce commentaire

    • Remi a écrit

      Bonjour Nitrie,

      Bienvenue sur mon blog !

      Merci pour votre témoignage, qui nous montre bien comment les manipulateurs réussissent à construire ce contexte d’isolement et d’emprise… dans lequel on finit par perdre notre estime et notre confiance en nous.

      A bientôt,
      Rémi

  24. Nitrie a écrit

    BOUTHERIN :
    Je m’adresse tout particulièrement à vous, même si ce message peut concerner beaucoup d’autres victimes.
    Sachez que personnellement je ne vous considère pas comme lâche.
    J’ai TOUT essayé pour rendre mon vampire humain. En vain.
    J’ai dû me résoudre à le quitter, en cachette, car je craignais pour ma vie et pour la sécurité de mes enfants.
    J’ai renoncé à tout : l’appartement dans lequel nous vivions (en location heureusement), SA famille, SES amis, les meubles (qui, pour la majorité, étaient à moi), l’argent que je lui avait prêté, etc, etc, etc…
    Cela ne s’est pas fait du jour au lendemain évidemment.

  25.  

    Nitrie a écrit

    BOUTHERIN
    J’ai mûrement réfléchi avant de partir.
    J’ai pesé le pour et le contre.
    En réalité, le choix s’est imposé à moi! La LIBERTE l’a emporté! Même s’il fallait renoncer à beaucoup.
    Je ne vous dirai pas que c’est facile, ce serait vous mentir.
    J’ai planifié mon départ. J’ai consulté une avocate qui m’a bien conseillée et soutenue moralement! J’étais en pleurs à chaque rendez-vous…
    Cela a pris du temps. En attendant de pouvoir partir, j’ai joué l’indifférente, la soumise face à mon vampire, l’idiote parfois même. J’ai mis ma fierté (ou du moins ce qu’il en restait) de côté. Cela le rendait fou et suspicieux. Il m’a même dit une fois “avec tout ce que je te fais, tu ne réagis même pas!!??”

  26. Nitrie a écrit

    Un BEAU jour, je suis partie, seule avec mes enfants.
    Nous sommes partis en taxi, avec l’essentiel uniquement.
    Parfois, il me manque.
    Mais je réalise, ces dernières années que ce n’est pas LUI qui me manque, c’est l’ILLUSION de lui, un être fascinant, charmant qu’en réalité, il n’est pas.

  27. Nitrie a écrit

    Il m’avait dit un jour “si tu n’es pas contente, tu n’as qu’à partir!” Evidemment, il croyait que je n’en aurais pas le courage…
    En partant, je ne lui ai laissé qu’une lettre, dans laquelle je lui disais qu’il aurait bientôt de nos nouvelles et que nous ne quittions pas le pays. Je ne l’ai pas fait pour LUI. Lui, il ne connaît pas les sentiments (à la part la colère, la frustration… mais ça vous le savez). Je l’ai fait pour moi, pour être en harmonie avec ma conscience.

  28. Nitrie a écrit

    Un conseil pour celles (et ceux) en attendant d’avoir le courage, les moyens psychologiques, financiers? de partir:
    N’entrez pas dans son jeu!! Il est gagnant à (presque) tous les coups. Il se délectera de vous voir jouer car il vous pousse à la “faute” à ce que vous vous comportiez comme lui et vous laisse ensuite, seule avec votre conscience… car vous, vous avez une conscience, pas lui.

  29.  

    Nicky a écrit

    Bonjour, merci pour ce sujet qui m’interpelle…
    Mon fils de 40 ans me manipule et je ne sais comment avoir parce qu’avec son enfant unique on n’est pas toujours objectif en tant que mère…
    Mon fils ne veut pas travailler et se repose sur le fait qu’il héritera de ma maison.
    J’ai divorcé de son père,
    manipulateur aussi et je me suis remariée depuis 20 ans avec un homme bon et le contraire de mon ex…
    Mon fils parle toujours dans le flou et cherche a me culpabilité… je suis très mal et angoisse quand je pense a lui…je suis sous anti.depresseur, j’aimerais tant qu’il change d’attitude…je l’ai élevée seule pendant 15 ans et je faisais tout a sa place …
    Pensez.vous que je suis coupable de l’avoir trop protégé ?
    Merci pour votre réponse, car je sens que mon couple en subit les conséquences de mon mal.être face a mon fils

    • Remi a écrit

      Bonjour Nicky

      Merci de votre témoignage.

      Vous dites que vous souhaitez voir votre fils changer d’attitude. Malheureusement, si votre fils est bien un manipulateur, les chances qu’il change sont très très faibles, pour ne pas dire nulles. C’est le constat qu’ont déjà fait toutes les personnes victimes de manipulateurs.

      Attendre un changement de la part d’un manipulateur, c’est très dangereux. Car vous vivez tournée vers l’avenir, et le manipulateur ne manquera pas de vous faire miroiter ce que vous attendez… pour mieux vous manipuler ensuite.

      Pour vous en convaincre, voici un grand classique de la manipulation :
      « Un mari manipulateur se comporte de façon inacceptable avec sa femme. Celle-ci met des années à le quitter car elle espère le voir changer. Finalement elle trouve la force de le quitter. Et comme par hasard ce mari redevient adorable… Alors elle craque et se remet avec lui. Très rapidement la situation redevient invivable… »

      Attendre que le manipulateur change, c’est vivre dans le futur. Et oublier le présent.

      Vous vous demandez si vous êtes coupable d’avoir trop protégé votre fils. L’éducation joue en effet un rôle important sur le développement des personnalités manipulatrices. Mais je pense que vous ne devez pas vous poser cette question :

      Quelque soit votre responsabilité passée, vous ne pourrez plus rien changer aujourd’hui. Donc il ne sert à rien d’y repenser ! A rien du tout, sauf à vous faire du mal ! Culpabiliser en repensant aux erreurs que vous avez PEUT-ETRE commises ne sert plus à rien. Vous ne pouvez plus changer le passé.

      Par contre, vous pouvez encore agir sur le présent, et c’est à ce niveau-là que vous devez vous concentrer. Puisque vous ne pouvez changer ni le passé, ni la personnalité de votre fils, c’est à vous de changer. C’est à vous de prendre les choses en main, et ainsi préserver votre couple.

      Pour cela vous devez prendre du recul sur la situation, et notamment faire certains deuils (deuil d’une relation harmonieuse avec le manipulateur, deuil d’une communication idéale, etc.).

      Vous devez réfléchir aux raisons pour lesquelles vous vous sentez coupable. Ces raisons sont-elles OBJECTIVES ? Ou bien sont-elles dans votre tête ? Et êtes-vous la seule responsable ?

      J’espère que mes réponses vous aideront à y voir plus clair.

      Si vous souhaitez aller plus loin, je propose sur mon blog des enregistrements audio qui vous seront d’une aide précieuse. J’y explique les mécanismes que les manipulateurs utilisent, et comment se libérer de leur emprise. Vous pourrez trouver ces enregistrements audio en suivant ce lien.

      Je vous souhaite bon courage,
      et je vous dis à bientôt sur mon blog !

      Rémi

  30.  

    Nanou a écrit

    Bonjours, j ai vraiment besoin d aide, cela vas faire 10 que je suis mariée, il y a bien longtemps que j ai compris que mon mari avait un problème psy, il y a quelques semaines j ai fais des recherches sur le net et j ai donc découvert que mon mari était un manipulateur, j ai déjà essayé de le quitter plusieurs fois, mais chaque fois il avait ds arguments pour me faire changer d avis, on a deux enfants, je travail je suis donc autonome financièrement lui a monté une entreprise de transport, qui ne rapporte rien moins il en fait mieux il se porte, il n a donc aucun revenu, je veux vraiment le quitter m en sortir être libre et heureuse , il met les enfants entre nous quand je lui dis Que Sais fini il dit que je choisi bien mon moment car il gagne rien. Et pour couronner le tout je me suis aperçu qu il me trompait, il ne sais pas que je sais, le pire c est qu il me reproche de ne pas etres au top au lit, forcement, comment pourrais je l être, comment puis je le prendre a son propre jeu, arrivais a le quitter, tout en préservant mes enfants ? Merci pour votre aide

    • Remi a écrit

      Bonjour Nanou,

      Merci de votre témoignage.

      Je vois que vous vivez une situation malheureusement classique chez les personnes qui cherchent à se libérer d’un manipulateur, lorsque celui-ci est le conjoint :

      - Il vous culpabilise quand vous le quittez :
      # « Tu devrais avoir honte, tu me quittes au moment où j’ai besoin de toi. A cause de toi je vais me retrouver à la rue. »
      # « A cause de toi je ne verrai plus mes enfants. Nos enfants ne supporteront pas cette séparation. »

      - Il vous menace quand vous le quittez :
      # « Si tu me quittes, tu ne verras plus tes enfants. »

      On voit aussi la manière dont il agit sur votre confiance en vous et votre estime de vous :

      « Tu n’es pas au top au lit. »
      Ce reproche a deux intérêts pour lui, en effet :

      - D’abord il vous fait perdre votre confiance en vous, ce qui vous rend plus docile, et donc plus facile à manipuler,

      - Ensuite il vous fait perdre votre estime de vous, ce qui vous conduit à rationaliser : « Il me trompe parce que je ne suis pas au top au lit ». Comme si tromper sa femme était la seule solution pour vivre une vie sexuelle épanouie…
      Et puisque vous aurez perdu votre estime de vous (notamment au lit), vous n’oserez pas lui reprocher son adultère. « Après tout, c’est ma faute. » penserez-vous. Rappelons que pour beaucoup de personnes (toutes?), on ne ne peut vivre une vie sexuelle épanouie que si on est bien dans sa peau. Donc il est tout à fait logique que vous ne soyez pas « au top », vues les circonstances… Et vous ne devez pas vous sentir coupable pour autant je pense…

      Généralement les manipulateurs s’arrangent pour nous isoler et nous rendre dépendants d’eux. De ce côté là vous avez beaucoup de chance, puisque vous êtes financièrement autonome ! Alors profitez-en ! C’est une chance que les victimes n’ont pas toutes.

      Puisque dans votre cas votre mari ne peut pas vous « emprisonner » à travers une dépendance matérielle (argent, logement, etc.), il doit utiliser d’autres moyens : c’est pour cela qu’il utilise la menace et la culpabilisation citées plus haut. De cette façon il maintient une emprise psychologique sur vous. Ces 2 moyens se rapprochent des masques de bourreau et de victime que les manipulateurs utilisent pour maintenir leur emprise.

      Il existe encore 2 autres masques, que votre mari utilisera certainement tôt ou tard : le masque du séducteur (« Il est redevenu gentil, je ne peux plus le quitter. »), et le masque du sauveur (« Quand son entreprise marchera, il gagnera tellement d’argent que je ne serai plus obligée de travailler. »)…

      Mais rappelez-vous qu’il s’agit de MASQUES ! Ces masques ne sont là que pour vous manipuler…

      Comment vous en sortir ?

      Déjà vous devez relativiser. Vous devez sortir du doute qu’il crée en vous, et sortir de sa logique à lui. Votre mari vous reproche d’être responsable de le laisser tomber « financièrement ». Mais êtes-vous responsable de sa situation financière ? Certainement pas, c’est à lui d’être responsable de sa propre situation, c’est à lui de prendre les choses en main. Si son entreprise ne fonctionne pas et qu’il ne peut pas en vivre, c’est à lui de relever ses manches et de trouver une solution : par exemple accepter un emploi salarié… D’ailleurs vous le dites vous-même : « moins il en fait mieux il se porte »…

      Vous avez peur pour vous et vos enfants. La peur, c’est une arme que les manipulateurs utilisent beaucoup. Mais souvent il s’agit de peurs irrationnelles, c’est-à-dire de peurs qui ne sont pas fondées. Vous devez donc vous demander, pour chaque peur, si celle-ci est justifiée ou non. Est-elle dans votre tête ?
      Exemple :
      « Si je quitte mon mari, mes enfants ne voudront plus me voir. » => S’agit-il d’une peur fondée ? Est-ce que vos enfants vont vraiment arrêter de vous aimer ? Est-ce possible ?

      Parmi ces peurs vous trouverez peut-être des peurs rationnelles, c’est-à-dire que des risques existent réellement. Face à ces risques, vous devez prendre vos dispositions et vous protéger. C’est à vous d’être responsable et de ne pas être naïve.
      Par exemple, trouvez le moyen de protéger votre argent. Protégez-vous légalement, respectez les « procédures » si vous avez peur de perdre la garde de vos enfants, etc.

      Le manipulateur construit son emprise sur 3 paliers : le doute, la peur et la culpabilité. Je vous invite à garder ceci en tête. Puis observez ses agissements : comment fait-il pour vous faire douter ? Comment vous fait-il peur ? Comment vous fait-il culpabiliser ?
      Souvenez-vous qu’un manipulateur utilise l’ignorance de ses victimes pour les manipuler. Plus vous comprendrez les mécanismes qu’il utilise, plus vous vous libérerez. Au bout d’un moment, ses réactions vous sembleront si grossières et si prévisibles que vous aurez presque envie d’en rire…

      J’espère que ma réponse vous aidera.

      J’aurais encore beaucoup de conseils à vous donner, mais malheureusement je dois me limiter.

      Je vous souhaite bon courage !
      A bientôt,
      Rémi

  31.  

    Nitrie a écrit

    Bonjour à tous!

    Pour commencer, j’aimerais vous remercier REMI d’avoir répondu à mes commentaires, vous êtes sans nul doute une personne altruiste et bienveillante. Merci

  32. Nitrie a écrit

    Bonjour NANOU!
    Je ne suis pas une experte en la matière mais je bénéficie d’une longue et pénible expérience avec un homme qui ressemble au vôtre.
    En tout cas, comme le vôtre, moins il en faisait, mieux il se portait! Je lui avais avancé les fonds pour ouvrir une entreprise et il l’a menée à la faillite rapidement.
    Il ne prenait pas mes conseils en considération. Au lieu de faire de la publicité, des études de marché, etc.. pour attirer de la clientèle, il s’évertuait à rendre les locaux de l’entreprise beaux comme des châteaux prestigieux (à mes frais bien entendu).

  33. Nitrie a écrit

    NANOU, se peut-il que votre mari ait une entreprise seulement pour se glorifier face aux autres? pour sa fierté? et non pas pour en faire une affaire rentable? car après tout, les gens qu’il pourrait vouloir impressionner ne consultent pas forcément ses comptes..

    • Remi a écrit

      Bonjour Nitrie,

      Merci de votre retour, et merci pour votre remarque très judicieuse.

      Je pense qu’effectivement vous mettez le doigt sur une raison qui peut pousser un manipulateur à créer une entreprise.

      Parmi les différents genres de manipulateurs, il y a le “manipulateur respectable”. Celui-ci utilise sa profession pour paraître respectable (médecin, gendarme, etc.) et ainsi soumettre son entourage (cf. notre soumission inconsciente face au savoir, à l’autorité, etc.).

      Pouvoir dire “Je suis chef d’entreprise” (même si le chiffre d’affaire est nul), c’est toujours valorisant et ça peut forcer le respect (et la soumission) auprès des autres. Notamment auprès des “pauvres petits salariés qui devront supporter un chef toute leur vie” (mais qui eux, peuvent vivre de leur activité…).

      A bientôt,
      Rémi

  34.  

    Nitrie a écrit

    NANOU: j’en déduis, d’après votre commentaire, que votre mari se sert de vos enfants et de sa situation financière pour vous retenir. Je pense que s’il n’avait pas ces “arguments”, il en trouverait probablement d’autres..

    Son but est peut-être tout simplement de vous garder “prisonnière”? Et il utilise ce qu’IL PENSE avoir à sa disposition pour vous “garder au chaud” car cette situation lui convient parfaitement.

    Prenez du recul, essayez de réfléchir à votre situation de manière détachée, c’est-à-dire en ne laissant pas vos émotions intervenir dans votre réflexion. Un peu comme si une amie à laquelle vous tenez beaucoup, vous avait fait part de sa situation (la vôtre en réalité) et que vous aimeriez l’aider, la rassurer.

  35. Nitrie a écrit

    Re-bonjour Rémi,

    Effectivement mon ex-mari utilisait l’entreprise pour se valoriser auprès de sa famille, amis et clientèle!!

    Je me rendais parfois à l’entreprise. Là, lorsque les clients arrivaient, j’assistais à une véritable “pièce de théâtre”. Le Roi (Monsieur le Patron) et ses Domestiques (ses pauvres petits employés) se pavanant dans un décor somptueux.

  36. Nitrie a écrit

    Re-bonjour Nanou,

    Je ne reviendrai pas sur les deux “arguments” que votre ex-mari utilise (vos enfants, sa situation financière actuelle et peut-être à long terme s’il s’agit d’un fainéant), les remarques de Rémi sont si complètes que je ne puis vous conseiller, personnellement, davantage.

  37. Nitrie a écrit

    Nanou,

    Il reste un point dans votre commentaire à propos duquel je me permets de vous parler (ou plutôt de vous écrire :) de “femme à femme”.

    Si je le pouvais, je le ferais en vous tenant la main.

    Ne restez pas avec un homme si peu raffiné. Votre mari est un goujat. Comment se permet-il de vous dire que vous n’êtes pas “au top” au lit. Se croit-il dans un film pornographique lorsque vous êtes au lit??

  38.  

    Nitrie a écrit

    Nanou,

    La sexualité n’est pas un concours, il n’y a pas de “prouesses” à faire. Ce n’est pas une compétition!! Je pense que pour une femme ça passe beaucoup par les émotions, les sentiments. On a besoin de se sentir en sécurité, aimée, respectée, désirée.

    La situation dans laquelle vous vous trouvez est peu propice à une sexualité épanouie. Retrouvez d’abord le respect de vous-même. N’entrez pas dans un jeu qui consisterait à être plus “appétissante” ou “performante” que sa maîtresse.

    Si vous voyez que vous ne pouvez pas améliorer la situation globale de votre couple, partez.

    Vous êtes indépendante financièrement, donc pas de soucis de ce côté-là. Ne vous inquiétez pas outre-mesure pour vos enfants. En général, la garde est attribuée à la mère. Renseignez-vous. Ne restez pas engluée dans cette situation.

    Retrouvez votre estime de vous-même. Je vous souhaite beaucoup de courage!

  39. Solenn a écrit

    Bonjour à tous,
    Je m’appelle Solenn et j’ai bientôt 17 ans. Si je viens écrire ce commentaire, c’est parce que ma maman est avec un homme depuis 2 ans et demi. C’est un manipulateur, d’ailleurs, il porte tout les ” symptômes ” que l’on peut trouver sur internet ainsi que dans des livres; par exemple, il l’a fait culpabiliser, évite les sujets sérieux, il met toujours la faute sur elle etc. Il l’a trompé plusieurs fois. De plus, à chaque fois qu’elle voulait le quitter, il lui lançait ses magnifiques discours de grand amoureux (qui sont bien sûr stratégiques) et à chaque fois, elle retombait. Je lui parle souvent, car cette relation me rend très triste car je la voit malheureuse. Elle veut le quitter une bonne fois pour toute, mais elle n’y arrive pas. De fait, j’aimerais que vous me donniez la ou les solutions pour qu’elle s’en sorte, j’en ai marre de la voir comme ça !
    Merci de vos réponses.

    •  

      Remi a écrit

      Bonjour Solenn,

      Bienvenue sur mon blog !

      Je me permets de te tutoyer, et je t’invite à faire de même.

      Pour commencer, as-tu fait ce test : comment reconnaître un manipulateur ?
      Ce test permettra de te confirmer si ce Monsieur a une personnalité manipulatrice, ou pas.

      Si ta Maman ne réussit pas à le quitter définitivement, c’est certainement parce qu’elle n’a pas encore fait tout le travail de deuils qui s’impose. En effet, quand on reste avec un manipulateur, c’est parce qu’on croit encore à certaines choses. Le manipulateur le sait et il en joue : on croit encore au véritable amour avec cet homme, on croit qu’il peut changer, on croit qu’il nous comprendra, on croit qu’on réussira à le comprendre, on croit qu’une relation harmonieuse est encore possible, etc.

      C’est pour cette raison que ta Maman « replonge » devant les beaux discours de cet homme : au fond d’elle, elle y croit toujours, ou plutôt, elle veut y croire.

      Il faut donc que tu aides ta Maman à faire tous ces deuils : deuil du Prince Charmant, deuil du changement, deuil de la compréhension, deuil d’une relation harmonieuse, etc.

      Ta Maman doit comprendre que tout cela est possible, mais pas avec ce Monsieur.

      Pour y arriver, tu dois l’aider à ouvrir les yeux. Tu dois l’aider à démonter tous les mécanismes avec lesquels ce Monsieur joue. Elle doit observer comment il se comporte. Elle doit observer comment il utilise :

      - les peurs de ta Maman (peur d’être sans amoureux, peur de vivre seule, peur de ne plus être aimée (par toi, par lui…), etc.),

      - les envies de ta Maman (envie de croire au Prince Charmant, envie de vivre des choses exceptionnelles, etc.),

      - les exigences de ta Maman vis-à-vis d’elle-même (« Je dois toujours être gentille avec mon compagnon », « Je dois toujours faire plaisir aux autres. »),

      - les croyances de ta Maman (« Je dois obéir à mon compagnon», « C’est l’homme qui commande à la maison. », « Quand on est avec quelqu’un, c’est pour la vie », etc.)

      La chance que ta Maman a, c’est que tu es là et que tu peux l’aider. Tu n’as pas forcément les mêmes peurs, ou les mêmes croyances qu’elle, et du coup ton regard extérieur lui apportera un autre éclairage sur les événements.

      Je te souhaite bon courage,
      A bientôt sur mon blog,
      Rémi

  40.  

    marie a écrit

    Bonsoir a vous tous et toute voila il y a un homme qui ma pris dans ses ami sur facebook et par la suite il me dit quil cherche l’amour au debut tout aller bien il me parler bien et depuis qu’il a était au mali il me dit l’amour set s’aider mutellement et il me demande de l’argent car soit disant que la bas il ne peu pas retirer d’argent quand il a vu que je voulais pas l’aider il ma dit oui je ais te supprimer de ma liste et il la pas fait il me dit que son coeur dit que cet peut etre elle ame soeur et quand je lui dit que je comprend pas pourquoi il me parle mal il me dit ok je vais t’expliquer je me sens seul et que j’ai des probleme et la aujourdhui il me dit qu’il par de du mali le 23 mais il me demande de l’argent pour son hotel sinon il le mette dehors honnetement dite moi se que je doit en penser car si je l’aide pas et quil tiens a moi comme il dit quil me comprend et quil s’excusera moi je pense sa comle sa apres donner moi votre avis cordialement

    • Remi a écrit

      Bonjour Marie,

      J’aimerais vous poser cette question toute simple : connaissez-vous personnellement cet homme ? L’avez-vous déjà rencontré physiquement ? Ou bien est-ce simplement un « ami » Facebook ?

      Si vous n’avez jamais rencontré cette personne, il s’agit selon toute évidence d’une arnaque qui vise à vous soutirer de l’argent, purement et simplement. Avez-vous fait une recherche dans Google, par exemple en tapant « arnaque ami facebook mali » ?

      Vous trouverez facilement des témoignages de personnes qui ont vécu des histoires similaires. D’après des reportages que je me souviens avoir vus, il s’agit d’un «business» bien organisé dans certains pays africains…

      Cette arnaque est basée sur votre besoin d’être aimée (« il cherche l’amour »), votre peur de ne pas être aimée et d’être rejetée (« je vais te supprimer de ma liste »), et vos croyances (« l’amour s’est s’aider mutuellement »). Il utilise tout cela pour vous culpabiliser ; l’objectif c’est que vous vous sentiez responsable et coupable de sa situation !

      Ne le laissez pas vous manipuler, faites le deuil de cette relation (vous devez accepter l’idée qu’il vous a menti quand il a dit qu’il vous aimait, vous devez accepter l’idée que ce n’est pas lui votre âme-soeur), supprimez-le de votre liste Facebook, et oubliez-le.

      Soyez patiente, vous trouverez l’Amour tôt ou tard, avec un autre homme qui vous méritera et vous traitera avec respect. Et probablement pas sur Facebook…

      Bon courage,
      Rémi

  41.  

    Nanou a écrit

    Bonjour et re je vous remercie pour vos réponses, je tiens a vous dire que ça fais longtemps que j ai ouvert les yeux, je rappel que mon mari n est pas au courant que je sais qu il a une maîtresse. Mais moi qui suis au courant je continue a avoir des rapports sexuel avec lui, tout ça pour éviter une crise , suis je normal ? . Ensuite je n ai pas peur que mes enfants ne m aiment, j ai peur pour eux j ai peur qu il leur fasse du mal qu il me fasse du mal , j ai pris ma décision je j ai le quitter le 4 mai car mes enfants partent en vacance avec leur grand parent , ils ne seront donc pas entre nous , et ne pourra pas me faire de chantage ou culpabiliser sur eux , mais la question que je me pose et ou il me faut une réponse de spécialiste dois je l affronter lui dire en fasse , ou doivent en profiter qu il ne soit pas la pour prendre mes affaires et ceux des enfants et quelque meuble , et l affronter ensuite quitté a lui laisser une lettre lui expliquand tout je sais que dans les deux cas il pétera une crise enorne, j irais bien évidement dans les deux cas a la gendarmerie , merci j attend vos réponse avec impatience

  42. NITRIE a écrit

    Bonjour Nanou,
    Je ne sais pas si je peux me considérer comme une spécialiste.. et je ne sais donc pas si mon conseil sera le bienvenu..
    Pourquoi ne lui dites-vous pas que vous savez qu’il a une maîtresse? Couvrez-vous quelqu’un? Craignez-vous que, pris au piège, il s’en prenne à vous? Que cela se retourne contre vous?
    Je pense que vous avez bien fait de planifier votre départ lorsque les enfants seront en vacances mais comment cela ce passera-t-il ensuite? Risque-t-il d’aller les chercher lui à leur retour? et de les “kidnapper”? Si c’est le cas, je me demande s’il pourrait vous accuser d’avoir quitté le domicile conjugal et utilise cela pour en avoir la garde ensuite. Il sait probablement que vous seriez prête à revenir chez lui si les enfants étaient “retenus” là… Il est difficile de récupérer les enfants après coup, on a meilleur temps de partir avec eux.

  43.  

    NITRIE a écrit

    Nanou,
    Peut-être continuez-vous a avoir des rapports sexuels avec votre mari car vous ne voulez pas éveiller le soupçon chez lui… c’est-à-dire qu’il soupçonne que vous vous apprêtez à le quitter? Si tel est le cas, c’était pareil pour moi… et en plus, il y avait une petite partie de moi qui l’aimait encore, ce n’est pas comme si je couchais avec un parfait inconnu tout de même, pareil pour vous j’imagine. j’ai tout fait pour qu’il ne se doute de rien avant mon départ (y compris continuer à avoir des rapports sexuels avec lui). Et je ne me considérais pas anormale. Je continuais à faire comme ci de rien, laver son linge… préparer les repas, etc. C’était une question de “survie. Si j’avais été démasquée, je risquais gros. Mon ex-mari est violent. Il se contentait parfois de casser un meuble et me dire ensuite “tu as de la chance que ce soit le meuble qui ait pris”. Mais s’il avait su que j’allais partir, là il se serait déchaîné complètement. Je n’ose même pas imaginer ce qui aurait pu se passer.

  44. NITRIE a écrit

    Nanou,
    Moi, je n’ai pas l’impression que j’aurais pu faire autrement que de le quitter en douce (fuir). J’ai préparé une liste à l’avance (de peur de ne pas avoir mes moyens psychologiques le jour J pour être rationnelle). J’avais également préparé à l’avance la lettre que je m’apprêtais à lui laisser. Ma liste contenait des choses à prendre avec moi: passeport, etc, tout type de document qui pourrait me servir, vêtements pour mes enfants et moi-même, tout le matériel scolaire indispensable, etc… réfléchissez bien à tout.. Quelques meubles (je ne pouvais être trop chargée car je suis partie en taxi 2 allers-retours). J’avais également annulé la procuration que je lui avais faite sur mon compte bancaire.
    Un matin où j’étais sûre qu’il partait pour la journée, j’ai tout préparé à la hâte et on est partis.

  45.  

    NITRIE a écrit

    Nanou,
    Oups, en me relisant, je m’aperçois que dans mon 2ème commentaire à votre intention, j’ai écrit “avec mon mari” au lieu de “avec votre mari”, j’espère que vous ne m’en tiendrez pas rigueur. Sorry..
    Pour finir de commenter votre message, je vous précise que mon départ était programmé avec soin (consultations chez mon avocate, preuves de sa violence, etc).
    Si votre mari (comme mon ex) doit de toute façon piquer une énorme crise, ne vaut-il pas mieux que vous ne soyez pas présente à ce moment-là? Ses nerfs seront moins à vif après.

  46. NITRIE a écrit

    Nanou, moi à votre place, je prendrais la fuite. Il n’y a rien de lâche à cela, c’est une question de se protéger soi-même. On n’est pas obligé de supporter sa crise, on a déjà assez supporté. Ce que je voulais dire c’est que puisque de toute façon il piquera une crise, il vaudrait mieux qu’il la pique tout seul. En tout cas mon ex-mari était un “sanguin” c’est-à-dire quelqu’un qui réagit très vite et fort. Ce genre de personnes se calment un peu après avoir piqué une colère surtout s’il n’y a personne sur place. Je vous conseillerais de vous “planquer” au moins un jour. Comme ça, il aura le temps de se calmer un peu.

  47.  

    NITRIE a écrit

    Nanou, je vous prie de m’excuser si je vous envoie des messages par “petits bouts”, il se trouve que parfois je n’arrive pas bien à lire le CAPTCHA code et j’ai perdu quelques “pavés” que j’ai écrit… C’est la première fois que je communique sur un site.
    En tout cas, je suis souvent chez moi et encore plus en ce moment car j’ai une belle entorse à la cheville avec béquilles, etc. Donc, je regarderai de temps à autre pour voir si vous me postez un message.
    L’avis de Rémi serait précieux!! Toutefois, si je peux vous donner quelques conseils ou vous soutenir un peu pendant cette période difficile que vous traversez, je le ferai avec plaisir!

  48. Remi a écrit

    @Nanou, @Nitrie,
    Bonjour Nanou, bonjour Nitrie,
    Si vous le souhaitez je peux vous mettre en relation directe en organisant un échange d’adresses e-mail entre vous. De cette façon vous pourrez échanger plus longuement et de façon peut-être plus personnelle.
    Si cette idée vous intéresse chacune, faites-le moi savoir ici ou en m’envoyant un e-mail (voir la section “contact” en haut du blog)
    A bientôt,
    Rémi

  49. Lucilette a écrit

    Bonjour, je me permet de commenter votre article parce qu’en l’ayant lu il répond à beaucoup de mes questions.
    J’ai 20 ans et je vis chez ma mère, elle est actuellement dans une situation délicate voire très délicate. On vit avec son “copain” depuis plus de 6 ans maintenant, ils ont eu un enfant ensemble.

    Je vais commencer par le commencement, ma mère a divorcé de mon père il y a 10 ans, j’avais 10 ans. Quelques mois après elle s’est mise avec cet homme, ils travaillaient ensemble. Je l’ai détesté dès la première fois où je l’ai vu, ma mère me disait que c’est parce que j’étais jalouse de lui car j’étais très très proche d’elle et que je la “perdais”, ensuite elle a dit que c’était parce que je ne voulais croire que c’était bien fini avec mon père. Moi je crois que je l’ai détesté tout de suite parce que j’ai senti que c’était quelqu’un de toxique. Au début tout allait bien entre eux, le renouveau, la fraicheur, l’amour niais du début. J’ai essayé de l’apprécier je me suis fait violence pour l’accepter, je me suis fait du mal. Je suis partie de chez moi à 15 ans car je n’en pouvais plus de faire semblant.

    Il y a 5 ans ils ont eu ma soeur, je suis revenue vivre chez moi peu de temps après, je me suis occupée d’elle plus que son propre père ne l’a fait. Ma mère a commencé à ne plus savoir où elle en était vers ce moment là. Elle passe tout son salaire dans les factures, les courses, le loyer et d’autres choses. Lui ne paye rien d’autre qu’internet et des crédits pour sa moto (alors qu’il se plaignait de ne pas avoir d’argent) sa voiture et un écran géant qu’on ne voulait pas.
    La première fois qu’elle lui a dit de s’en aller pour réfléchir il lui a dit qu’il allait tout payer, elle a refusé. Elle lui trouvait tout le temps des excuses, “ce n’est pas sa faute il est perdu il est malade c’est sa dépression”. Depuis dès qu’elle lui dit qu’elle veut qu’il s’en aille il devient violent, il passe son temps à m’envoyer des pics pour que je réagisse car il me hais, il me dit que c’est de ma faute si ils sont dans cette situation, que j’ai amené ma mère à ne plus l’aimer. Il s’amuse à dire à ma petite soeur de 5 ans qu’il n’est pas chez lui, pas comme sa maman, qu’elle est méchante, qu’il va être seul. Sa famille n’a presque aucun contact avec lui. Tout ce qu’il a à perdre c’est ma mère et ma soeur.
    La semaine dernière il a cassé une porte en la claquant très violemment. L’année dernière nous devions partir en vacances, sans lui, il lui a jeté des objets dessus, je l’ai menacé d’appeler la police et il a faillit me frapper et ma mère l’a arrêté de justesse. Aujourd’hui, nous en sommes à un point où il ne veut pas partir. Soit il l’a menace de lui prendre sa fille, soit il dit qu’il va “se foutre en l’air”, il dit qu’il ne partira pas et ils doivent tous les deux aller voir un thérapeute pour qu’elle l’aime de nouveau.
    Ma mère ne veut pas agir clairement, elle se bat contre lui tout en s’y perdant elle même, après ses crises de violence il devient l’homme le plus gentil et parfait du monde, il veut tout payer, tout nettoyer (chose qu’il n’avait jamais faite avant leur “rupture”) il veut tout faire et même s’occuper de ma soeur (chose qu’il ne fait normalement pas puisque c’est moi qui vais la chercher à l’école ou la garde quand ma mère ne peut pas) puis il passe en phase de culpabilisation, c’est de la faute de ma mère, de ma faute, il est fatigué il n’y peut rien.
    Je suis allée voir les gendarmes et ai fait une démarche de renseignement judiciaire. Ma mère est au courant mais reste convaincue que la méthode “douce” (le thérapeute) est la seule valable. Il est donc toujours chez nous, au bord de l’explosion chaque fois qu’elle dit quelque chose qui lui déplais. Il va être en vacances 1 mois et je n’ai pas le “droit” de rester chez moi puisqu’il passe son temps à me chercher. Pour le moment je m’efforce de ne pas réagir mais je suis fatiguée de vivre sous sa menace et sous ses manipulations constantes. Je suis quelqu’un d’impulsif et de franc et je ne supporte plus de me taire et regarder ma mère être détruite par cet homme.
    Mais elle ne veut/peut rien faire de concis. J’ai dit à ma mère qu’elle devait cesser d’avoir peur de lui, de lui trouver des excuses et le pardonner. Mais chaque fois qu’elle lui dit que c’est fini il change d’attitude et devient ce qu’elle aurait aimé qu’il soit. Je ne peux rien dire ou faire sans risquer d’être frappée parce qu’il l’a déjà fait et qu’il le refera. Je ne sais plus quoi faire pour aider ma mère. Je n’ai nul part où aller et quand je suis chez moi je suis sous “l’oeil de la caméra”. Je ne peux pas parler à ma mère sans qu’il soit caché quelque part à nous épier, même à table quand il ne mange pas il s’assoie en face de nous et nous regarde. Elle ne veut toujours pas ouvrir les yeux et admettre qu’il ne s’en ira pas et qu’il joue avec elle. Ah, et puis pour simplifier les choses, ils travaillent toujours ensemble.
    Tout le monde me dit que ça ne me regarde pas mais je suis désolée, je vis avec lui, je subie autant que ma mère et je suis au coeur du conflit puisque c’est de ma faute paraît-il.

    •  

      Remi a écrit

      Bonjour Lucilette,
      Merci de votre témoignage.
      Je vous souhaite bon courage !
      Rémi

      • Lucilette a écrit

        Pour le moment je crois avoir quelque peu empiré les choses, hier j’ai voulu discuter avec lui et comprendre pourquoi il se moquait de nous. Il s’est montré violent envers moi. Il m’a menacé et a dit que c’était à moi de m’en aller car lui resterait toujours.

        Je suis allée soit trop soit pas assez loin, mais dans les deux cas, je ne peux plus rentrer seule chez moi. Il est entrain de gagner.

  50. NITRIE a écrit

    Bonjour Rémi,
    Merci pour votre correction!
    Je vous remercie également pour votre proposition de nous mettre en contact Nanou et moi-même. Pour moi, ce serait avec plaisir. Mais ça dépend surtout de Nanou car entre son travail, ses enfants et son départ prévu le 4, elle ne doit pas disposer de beaucoup de temps?

  51. NITRIE a écrit

    Bonjour Lucilette!
    Je suis une maman de 2 enfants, ma deuxième a votre âge. Vous pouvez regarder plus haut si vous le souhaitez pour voir par où je suis passée. Ma situation ne ressemble pas beaucoup à celle de votre maman mais j’aurais bien quelques conseils à vous donner à vous!!
    En tout cas, contrairement à ce que l’on semble vous dire, je pense personnellement que dès le moment où le conjoint de votre mère s’en prend à vous personnellement et vous empêche également de communiquer ouvertement avec votre mère, vous être concernée.
    A bientôt peut-être!

    •  

      Lucilette a écrit

      Je suis preneuse de chaque conseil. Je dois retourner avec la gendarmerie pour reposer une main courante mais ça ne changera pas grand chose. Après l’épisode délicat d’hier quand je suis partie de chez moi à la demande de ma mère, il a osé lui demander ce qu’il pouvait faire pour se faire pardonner et qu’il était désolé. Je ne sais même plus s’il est conscient de la manipulation qu’il fait ou non.

  52. NITRIE a écrit

    Lucilette:
    Je vous réponds à la hâte car j’ai rdv dans 20 mn mais je reviendrai vous écrire soit plus tard ce soir ou demain.
    Primo, vous avez dit que vous êtes plutôt franche de caractère, c’est ce qui m’a fait penser à ma propre fille en premier… Moi, je vous conseille de prendre sur vous, de ne pas vous emporter. Il vaut mieux garder votre calme, paraître soumise. Cela vous permet de rester à la maison pour le moment car vous ne savez pas où aller.

  53. NITRIE a écrit

    Cela vous permet également de réfléchir à tête reposée à une stratégie. Dans la vie, une chose est très importante à savoir : chaque action provoque une réaction. Il faut ANTICIPER avec les gens qui ne fonctionnent pas bien. Vous semblez bien connaître les mécanismes de cet homme. Peut-être bien qu’il était imprudent de votre part de l’avoir confronté hier soir. C’est pas grave, on y reviendra. Essayez de tasser un peu les choses pour le moment.
    A tout bientôt!

  54. Lucilette a écrit

    Je connais ses réactions et sais les anticiper c’est pour ça que je n’ai pas vraiment d’excuse. Je pensais pourtant qu’étant dans sa phase “gentil” il essaierait de me faire gober des salades mais non, il a juste attaqué. Il a eu le culot de dire à ma mère qu’il n’avait rien fait. Mon copain est venu me rejoindre chez moi pour lui montrer que je n’étais pas seule et qu’il ne toucherait plus sous peine de le payer. Je suis partie chez lui. Ma mère est donc seule avec un homme dangereux prêt à tous les mensonges et toutes les manipulations. Et cette fois je ne peux plus rien faire.
    J’ai gardé mon calme pendant des années, j’ai ravalé ma fierté, j’ai fait taire ce qui me brûlait la gorge et me détruisait. Hier j’ai voulu éclaircir les choses, lui dire de ne plus se moquer de moi, de ne plus me manipuler. Le fait est que j’avais raison, il se fout de nous. Il n’est pas “guérît” comme il me l’a dit environs 2 min avant de me pousser. Et maintenant j’ai coincé ma mère là dedans…

  55.  

    NITRIE a écrit

    Lucilette,
    Je comprends que vous ayiez été tentée de parler avec lui s’il était en “phase gentil”, malheureusement, avec ce genre de personnes, il y a des “phases” justement… Il s’est senti menacé et a donc réagit.
    Je pense que c’était une bonne idée que votre copain vous ai rejoint et qu’en ce moment vous soyez chez lui.

  56. NITRIE a écrit

    Pour votre maman, c’est ennuyeux effectivement. Cependant, peut-être qu’il faut qu’elle-même réalise ce qui lui arrive… Je ne vois pas ce que vous pouvez faire de plus…
    Elle croit qu’une thérapie peut être utile pour eux, qui sait? peut-être? C’est déjà un bon signe qu’il accepte d’y aller avec elle! Pour être franche, je me demande s’il ne se désistera pas ou la fera patienter éternellement…
    S’ils vont chez un thérapeute, probablement que le thérapeute verra rapidement clair dans son jeu et s’il accepte de se remettre en question, il y a un espoir.

  57. NITRIE a écrit

    Si la thérapie de couple n’a pas lieu ou ne donne pas de résultats satisfaisants, encore une fois… tant que votre maman ne réalise pas réellement, profondément ce qui lui arrive, il n’y a pas grand’chose à faire… Et je me demande s’il ne vous faudra pas envisager de devenir indépendante financièrement? et prendre un petit appartement? ou quelque chose dans ce genre pour sortir de là! Je sens que vous tenez beaucoup à votre maman, mais c’est une adulte..

  58. Lucilette a écrit

    J’ai enregistré notre conversation d’hier, et je l’ai envoyé à ma maman, elle l’a écouté, maintenant elle sait. Elle peut enfin voir qui il est. Elle m’a dit qu’elle allait prendre contact avec une avocate. J’aurai au moins réussi à lui ouvrir les yeux et faire voir ce qu’elle refusait de voir.

    Je suis au chômage et je cherche un travail pour prendre un appartement car même s’il s’en va je pense qu’il est temps que je la “libère”, je serais toujours là pour elle car elle en aura besoin mais j’ai peur que si je m’éloigne il ne revienne de plus belle car au final son seul frein, c’est moi. Parce que puisque c’est moi qui m’occupe de la petite quand elle ne peut pas, il va jouer là dessus et maintenant il ne veut plus que je la garde ni même que je reste à proximité d’elle. Et monstrueux comme il est il lui dira que c’est de ma faute et ma soeur de 5ans me détestera. Super. Belle image de notre avenir…

  59.  

    NITRIE a écrit

    Autre scénario : si la situation ne s’arrange pas et que votre maman prend conscience “pour de bon” et souhaite qu’il parte et que lui refuse de partir ou fasse du chantage avec votre soeur, il faudra se renseigner au niveau juridique pour voir comment faire pour qu’il soit “expulsé” du domicile. Cela ne devrait pas être trop compliqué à faire, d’autant plus que c’est votre maman qui paie le loyer.

  60. NITRIE a écrit

    Lucilette, je vous souhaite tout de bon pour la suite. Ca risque d’être un peu tendu au début… mais quelle libération ensuite!!
    Félicitations encore et cordiales salutations!

  61. Lucilette a écrit

    Merci beaucoup à vous, si elle a besoin de parler ou de savoir je lui ferai lire ce blog et nos posts. J’espère que ça se passera bien.

  62. Nanou a écrit

    Bonjours Rémi et nitrie , je suis ok pour un échange de mail avec nitrie, mais j aurais aimais que remis réponde également au post que j ai mis j ai besoin de l avis d un spécialiste , dois je l affronter ou partir quand il n est pas la merci .

  63.  

    NITRIE a écrit

    Bonjour Nanou!
    Sympa d’avoir accepté! On prendra moins de place sur le site! :)
    A mon humble avis, aucun spécialiste ne sera d’accord d’endosser la responsabilité d’une telle décision… C’est tellement personnel…
    Je laisse Rémi vous répondre, j’ai moi aussi hâte de connaître son avis.
    Cordiales salutations, Nitrie

  64. Remi a écrit

    Bonjour Nanou,

    Nitrie a raison, je ne souhaite pas prendre la responsabilité d’une telle décision à travers un « conseil directif ».

    Mon rôle est de rester « neutre », dans la mesure du possible.

    Mon objectif, c’est de vous donner les clés pour prendre vous-même les bonnes décisions. C’est donc ce que je vais essayer de faire…

    Vous avez pris la décision de partir. Vous devez alors anticiper les réactions de votre mari, et vous protéger :

    En partant, vous « abandonnez » votre domicile. J’ai donc peur qu’aux yeux de la loi vous vous mettiez en tort. Je crois que c’est ce qu’on appelle un abandon du domicile conjugal. Mais je ne suis pas qualifié pour vous répondre sur ces questions de droits, et les conséquences. Je vous invite donc à vous rapprocher d’une personne compétente qui saura vous donner des conseils avisés en la matière. Je pense que c’est un point à surveiller avec attention ! Car votre mari ne vous fera sans doute pas de cadeaux de ce côté-ci. Il se présentera sans doute comme la victime dont la femme a volé les enfants…

    Devez-vous affronter votre mari ? Face à une personne « saine » je dirais que c’est la moindre des choses. Mais vous êtes face à une personnalité particulière… Demandez-vous alors :

    - Quels sont les risques si vous l’affrontez ? Va-t-il devenir violent ? Mettez-vous en danger votre intégrité physique ?

    - Quels sont vos objectifs si vous l’affrontez ? Rappelez-vous bien qu’avec un manipulateur la communication n’est pas possible. Le manipulateur trouve toujours une pirouette pour montrer qu’il a raison et justifier ses actes…

    - Qu’attendez-vous de cette confrontation ? Est-ce que cela fera avancer la situation positivement ? Allez-vous améliorer la situation ? Rappelez-vous qu’un manipulateur ne change pas. Quand il promet de changer, c’est pour reprendre le contrôle de la situation…

    - A quel moment jugerez-vous que l’affrontement aura porté ses fruits ? A partir de quelles décisions ?

    Nanou, j’espère que ces questions et leurs réponses vous aideront à prendre votre décision.

    Je vous souhaite bon courage !

    Rémi

  65.  

    ld66 a écrit

    Bonjour,
    Comment s’en sortir quand le manipulateur est sa supérieure hiérarchique? Notre Patron à entièrement confiance en elle…mais quand il n’est pas présent son attitude n’est plus la même, et lui n’y voit que du feu! Mais tout le reste de l’équipe voit clair dans son jeu!! Puisqu’elle à tout pouvoir sur nous, il nous est très difficile de faire prendre conscience à notre patron de son attitude…Elle nous tend des pièges pour se faire valoriser…et elle pratique très souvent le “flou”, quand on la met devant le fait accompli…”Je n’ai jamais dit ça!” ça devient épuisant moralement, c’est sa parole contre la notre et elle s’en sort tout le temps, nous on passe pour des cons! On lui soumet une idée, elle nous dit que c’est pas terrible, et lors des réunions : “j’ai pensé qu’on pourrait faire ça…” et bien sur elle s’attire tous les bénéfices des idées des autres qu’elles trouvaient nulles auparavant.

    • anastasiacinderella a écrit

      Peut-être que vous pourriez parler en toute honnêteté au patron en demandant un entretien avec lui, avec d’autres personnes qui, comme vous, ont vu ce comportement non-professionnel. A plusieurs, on est plus crédible. S’il est un bon chef, il pourra lui en parler avec son autorité.

  66. Gaia a écrit

    Bonjour,
    Très intéressant l’article on en croise un peu partout des manipulateurs. Ma question rejoint à peu près celle de IDD66, quand le manipulateur est notre supérieur hiérarchique, mais en plus de nous mener la vie dure, il nous rappelle sans cesse quel service nous a-t-il rendu, alors que nos services on ne les compte plus. Ma question est; quelle réaction doit-on avoir vis-à-vis ces services (sachant qu’on on peut s’en passer de ces services)? Plus exactement, j’ai eu l’expérience de recevoir un cadeau, avec le reste de l’équipe, et mon supérieur me répète sans cesse qu’il a fait ça pour moi, je serai d’avis de le lui rendre et de ne plus accepter ça, mais je voudrais savoir si ça aggrave la situation?
    Merci de votre aide.

  67.  

    nina a écrit

    Bonjour tout le monde,

    J’ai 28ans je suis mariée depuis 4ans à un homme manipilateur, il passe son temps à me rabaisser, m’humilier, me culpabiliser, me reprocher tout et rien je n’en peux plus j’en ai marre je souffre, pour lui c l’homme le plus parfait c un ange, il a toutes les qualités. il y a des moments ou je lui dis (quand je m’enerve)” ah oui t’es trop parfait j’ai oublié que j’avais épousé dieu” je suis fatiguée moralement et physiquement, je suis épuisée; il y a des moments ou j’ai envie de l’etrangler mais je ne fais pas lui donner se plaisir et foutre ma vie à cause de lui je mene un combat continu mais je commence à être fatiguée.
    dites moi quel comportement dois je avoir pour gagner cette bataille

  68. leonor a écrit

    une angoisse et une culpabilitee s est t installer chez moi dix ans de vie comune avec un manipulateur deux ans que je me bat pour pas qu il abandonne notre fille agee de 6 ans parce qu il m avait dit que c etais a cause de moi je voudrais couper court il arrive a me faire encore mal une proximiter de dix kilometre nous separe c est plus une vie prendre sur moi encore une fois depuis le temps que ca dure je suis fatiguee je voudrais essayer de revivre normalement

  69. leonor a écrit

    meme sepaarer il veut diriger ma vie mes penser ma conduite je fait l indifferente quand je le vois mais je l evite lui et tout ceux qui l entoure parce qu il m humilier en public du coup je me met dans ma bulle pour me proteger mais finalement chez moi c est devenue ma prison j aimerai en sortir comment doit je faire?

  70. Taboulé a écrit

    Bonjour et merci pour votre blog !J’ai mis mon ex compagnon PN à la porte il y un peu plus de 1 mois.
    Nous avons un bébé de 16 mois, il ne l’a vu que 30 minutes depuis notre séparation , il veut l’emmener cet été en vacances chez sa grand mère .
    Je ne lui fais aucune confiance, il ne n’en occupait pas, ni de ses grands d’ailleurs de 13 et 16 ans ( il n’est pas divorcé de sa précédente union qui a duré 15 ans).

    Il me harcèle de mais pour l’émmener mais je ne veux pas qu’il l’émmene :( .
    Comment lui écrire ? J’ai si peur qu’il entame une procédure et que ça se retourne contre moi.Notre fils n’a que 16 mois !

    Je veux protéger mon fils , à l’aide…
    Merci pour votre aide

    •  

      Remi a écrit

      Bonjour,
      et merci de votre commentaire,
      Il est difficile de vous répondre en connaissant si peu votre situation. Car le comportement que vous décrivez pourrait aussi être celui de n’importe quel Papa, peut-être négligeant, peut-être égoïste, mais qui aime malgré tout son enfant. Forcément il insisterait pour le voir…
      La question, c’est pourquoi souhaite-t-il emmener votre fils ? Est-ce pour vous pourrir la vie, ou bien parce qu’il l’aime (même s’il ne s’en occupait pas) et serait heureux de passer quelques jours avec lui et la grand-mère ?
      Malheureusement je ne peux pas vous apporter cette réponse, puisque je ne le connais pas.
      Je comprends vos inquiétudes.
      Alors pour vous aider devant vos peurs, je vous propose ceci : Demandez-vous de quoi exactement vous avez peur ? Et que peut-il se passer, concrètement ?
      Il n’y a que deux possibilités:
      - Vos peurs sont irrationnelles, c’est-à-dire qu’elles n’existent que dans votre tête, les risques ne sont pas réels. Dans ce cas vous devez en prendre conscience, et surmonter vos peurs.
      - Vos peurs sont justifiées, et dans ce cas vous devez vous protéger vous et votre fils… par exemple en contactant les personnes habilitées (avocat, police, etc.)
      Je vous souhaite bonne chance,
      Rémi

  71. anastasiacinderella a écrit

    Bonjour,

    Je voudrais savoir si à votre avis les manipulateurs sont nés comme cela ou le sont devenus. J’ai lus des témoignages qui montrent qu’apparemment des personnes ont changé du tout au tout à la suite d’un événement malheureux. Est-ce que certaines personnes peuvent avoir des prédispositions à le devenir ?

    Merci

    • Remi a écrit

      Bonjour,

      Il faudrait voir de quels témoignages vous parlez.

      De façon général, un manipulateur le devient au cours de son enfance.

      A l’âge adulte, il adopte ensuite plusieurs masques dont il peut changer BRUSQUEMENT. Un jour c’est le prince charmant. Le lendemain c’est un bourreau.

      Sa “victime” se demande alors ce qu’elle a bien pu faire et croit qu’il s’agit de sa faute à elle… c’est une 1ère erreur…

      Dans un couple, ces changements interviennent bien souvent lorsque les 2 personnes viennent de franchir un pas supplémentaire vers l’engagement : emménagement, mariage, enfant, etc.

      J’en parle d’avantage dans ma formation Comment se libérer d’un manipulateur.

      Bonne journée,
      Rémi

  72.  

    bobby a écrit

    Bonsoir,
    Pour ma part c’est ma part c’est la mere de ma petite amie qui est manipulee et son pere aussi d’ailleur, par le copain de sa petite soeur ! ( J’ai 19 ans ma copine aussi, sa petite soeur 16 et le manipulateur 18 )

    Tout ce qu’il fait correspond a de la manipulation, tout le monde le pense, tout les enfants de la famille le pense, sauf les parents …

    C’est tres dur car il “divise pour mieux regner” et des que l’on peut dire quelque chose sur lui aux parents, ont s’en prend plein la figure .

    Ils le considerent comme leur fils ! Mais il y a tellement de chose a raconter qu’a l’ecrit c’est impossible, comme sa situation familiale, ses objectifs professionel qui jouent dans la manipulation.

    Mais le plus important, ma question est : comment faire pour que les parents se rendent compte qu’ils se font manipuler ? Je ne vis pas chez eux mais ce manipulateur m’insuporte quand meme, alors je veux les aider! C’est tres dur pour la famille, tout les regards sont portes sur lui desormais, il faut que cela change.

    Merci d’avance

  73. a écrit

    moi je suis interpellee par une situation avec un membre de ma famille cette personne arrive tres souvent a m’enmmener la ou elle a envie d’aller elle meme que ce soit pour un voyage ou une action quelqu’elle soit et je m’apercois toujours au dernier moment que mon vrai desir a moi n’a pas ete respecte n’est ce pas cela de la manipulation j’ai l’impression effectivement de me faire trimbaler dans des situations que je n’ai pas forcement choisies plutot qu’on m’a fait miroiter afin que je dise oui comment faire pour ne pass rentere danss ce jeu de dupes? je pense qu’il faut que je m’affirme et que je n’oublie pas mes priorites et que le dessir de l’autre ne devienne pas le mien car cette personne aura fait preuve de seduction et m’aura emmener la ou elle voulait que j’aille je n’accepte plus cela et j’en ai marre de me faire trimballer comme celajuste pour rester en bon terme avec cette personne ne vaut il pas mieux quelque fois couper les ponts ou prendre de la distance comment se defaire de ces personnes qui nous manipulent puis je avoir des avis merci de me repondre

    •  

      a écrit

      Tout depend de la situation, Quel est votre lien de parenté avec cette manipulatrice, est ce vote conjoint ou l’un de vos parents?

  74. Marie a écrit

    Ce qu’il n’est pas précisé non plus c’est que les manipulateurs ont réponse à tout. De plus, si cette personne est un de nos parents ou patron nous ne pouvons pas nous permettre de lui dire “Essaye-tu de me manipuler”. La peur bloque beaucoup trop de choses.

  75. autre-anonyme a écrit

    Je tenais à prévenir ceux et celles qui se font manipuler par un ou leur parents.

    Vous n’êtes en aucun cas responsable de votre mère ou père.

    Mon fils (trentenaire) est maintenant en train de se faire manipuler par mon ex, et le couple de mon fils est actuellement en état de crise. L’occasion était trop belle pour la manipulatrice.
    J’ai mis 48 heures à m’en rendre compte après avoir écouté les propos tenus par mon fils.

    “Avec ma copine, c’est finit” Non, ce n’est qu’une CRISE DE COUPLE
    “J’ai tellement peur d’être seul” Si c’était le cas, tu aurais beaucoup plus de difficultés à entamer une quelconque relation, ce qui n’est et n’a jamais été le cas.

    “C’est un peu de ma faute aussi, j’ai rien fait ces dernières années” J’ai vite fait démonté celle là aussi en lui faisant faire son bilan pro et les résultats obtenus en moins de deux ans.

    Je passe sur les complexes induits par les discours castratifs qu’il m’a tenu au sujet de sa relation (intime) de couple (exactement les mêmes que j’ai déjà subis de sa mère il y a longtemps)

    Ensuite, quand il me décrit sa compagne, il la décrit comme une “adolescente immature” (textuel), tout l’opposé de la réalité : c’est une personne au contraire très organisé et cartésienne (Elle est Prof)

    J’arrête là, car c’était caricatural.

    Je vais peut-être réussir à les faire partir ensembles le plus loin possible de sa mère pour qu’ils puissent vivre leur vie de couple..

    J’ai déjà réussi à faire partir à 600 Km de là son petit frère (en couple aussi),et j’ai récement eu droit droit à un voyage pour passer 4 jours avec eux (il vient de décrocher un CDI) et un super cadeau personnalisé qui montrait bien qu’ils avait compris.

    Prenez soin de vous si vous voulez être capable de pouvoir faire le bilan.
    Méfiez-vous des conseils des gens intéressés (diviser pour mieux régner).
    De loin, on y voit plus clair.

    •  

      Remi a écrit

      Bonjour et merci pour votre témoignage,
      Rémi

    • anmaxju a écrit

      Autre-anonyme,
      Quel âge avaient vos enfants quand vous vous êtes séparé?
      Comment les avez-vous protégés, entre autres pour qu’ils ne deviennent pas des manipulateurs à leur tour?

  76. ANONYMES M a écrit

    30 ans de vie commune avec un manipulateur sans le savoir, je pense qu’il ne sait pas lui même qu’il en est un. Il es né avec ce caractère et je me suis laissée enfermée sans m’en rendre compte.
    Pendant 15 ans j’avais de plus en plus de problèmes physiques fonctionnels, invalidants au quotidien et je prenais énormément de médicaments. Il y a une douzaine d’années j’ai commencé à chercher des méthodes alternatives à la médecine classique, et j’ai rencontré un ostéopathe extraordinaire qui fût le 1er à m’amener vers le chemin du travail sur soi.
    J’ai appris à me connaître, à comprendre pourquoi j’avais tant de souffrances physiques et psychologiques. Puis au fil du temps j’ai rencontré différentes personnes dont une fasciathérapeute qui organise des stages de développement personnel, genre “sophrologie”.
    Depuis 2006, j’ai commencé à me réveiller, de nombreux déclics ont eu lieu et cette année j’ai réussi à entamer une procédure de divorce. Je crois qu’avant tout il faut prendre soin de soi, savoir qui on est, renforcer son être intérieur, son guerrier de vie, pour avoir la force de faire face à ce genre de personne.
    Une fois la décision prise de divorcer de cette personne, couper tout contact, la faire disparaître de sa vie, car ce sont des personnes toxiques et nocives.
    Mes 2 filles sont adultes et je les ai fait évoluer avec moi en leur expliquant ce que je faisais dans mes activités de mieux être, elles ont compris et ont toujours été très proches de moi. De toute façon leur père n’a jamais créé aucun lien affectif réel avec elles.
    L’essentiel donc et avant tout, prenez soin de vous, occuper vous de votre santé par tous les moyens possibles, pour trouver un équilibre entre le corps et le mental, qui vous permettent de vous renforcer et de pouvoir prendre la décision qui vous sauvera.

  77.  

    saroun a écrit

    Bonjour,
    Mon ex belle mère ne voit mes fils pour le moment que 1 a 2 fois par an. Elle ne pense qu’à l’ainé et oublie son frère au moment des anniversaires, elle fait passer le grand avant le petit etc…. Par contre, quand elle veut les voir, c’est quand elle veut, ou elle veut et je n’ai ps interet a refuser car sinon, elle me menace de saisir le juge, de devenir méchante; et dit que je m’oppose a ce qu’elle les voient.
    Je n’en peux plus, je ne sais plus quoi faire ou dire… Mes proches me conseillent de ne pas me laisser faire, mais elle me fait peur et le pire c’est que je ne sais de quoi elle est capable…

  78. Enagrom a écrit

    Bonsoir

    Merci pour cet article. Pour tout les articles que j’ai pu lire sur internet, la victime d’un manipulateur (dans une relation de couple) a fini par quitter son bourreau.
    Moi à ce jour, il y a une question pour laquelle je n’ai pas la réponse.
    Mon histoire est la suivante, tout d’abord durant ma relation à aucun moment j’ai découvert avoir à faire à un manipulateur. C’est après la rupture en lisant des forums etc que j’ai découvert qui il était réellement (24 critères sur 30).
    Mais je ne comprends pas pourquoi c est lui qui m’ait quitté alors que je n’avais rien vu.
    En fait au début de notre relation il était comme un prince charmant, beaucoup de prestance, beau garçon, séduisant, charmeur, à l’écoute, attentionné etc.
    Puis vint le jour ou il m a demandé de prendre un appart ensemble (auparavant il était déjà toujours chez moi).
    Nous avons pris l’appartement, dix jours après son comportement changé, pas gentil ds ses paroles mais ne disait pas les choses clairement etc puis j ai decouvert que si d un coup il etait tj collé à son portable (alors qu’avant non et je n’avais jamais fouilli ds son tel) et bien c est parcequ’il y avait de la drague avec sa collegue.
    Je me suis donc dit qu il fallait mettre fin à notre relation mais il me disait qu’il voulait sauver notre couple et qu’il s en fichait de cette fille. A savoir que le même jour il me demandé de faire un régime, que ce qui lui plaisait chez moi ne lui plaisait plus etc. Donc moi je n y comprenais rien. En fait il me disait rouge, puis noir alors à la fin parfois je pensais avoir mal compris ou avoir interprété les choses etc.
    Les 10 jours qui ont suivi étaient PARFAIT, trop parfait en fait, il était au petit soin, très gentil, pleins d’amour (enfin ce que je pensais être de l’amour).
    Puis est venu le soir ou il était censé manger avec ses collègues mais je sentais que ce n’était pas net (le lendemain j ai decouvert un ticket CB de chez un fleuriste), j’ai voulu fermer les yeux car nous partions en vacances le lendemain.
    Je pense qu’il s est aperçu que le ticket n etait plus ds son portefeuille. Alors, a-t-il senti que j’étais entrain de découvrir les choses ?
    Le lendemain (jour de notre départ en vacances) à 9h il me serrait ds les bras, bisous je t’aime etc, je suis parti travailler et 3h apres (5mn avant de terminer le travail) il m envoyer un message violent disant que c etait terminé entre nous.
    Dans son message il disait qu’il me quitté par sms car il avait peur de moi, qu’il n avait plus de sentiment, que si je voulais tout casser et bien qu’un main courante était déposée, qu il partait en vacances sans moi et que je ne devais plus le contacter.
    Je lui ai juste envoyer un msg pour lui demander cmt il pouvait encore se regarder ds un miroir (pas eu de réponse).
    J’ai appris par la suite qu’il raconte aux gens que j ‘aurai pu être violente (je l’ai giflé qd j’ai découvert la drague avec sa collègue), il a raconté des trucs du genre qu’il lui était arrivé de dormir en boule par peur que je le frappe. Et le pire de tout est de raconter qu’il a eu peur que je m’en prenne à son fils de deux ans et demi. Alors que cet enfant je l’aimais bcp et faisait tout pour que cela se passe bien (les jours ou je l’ai gardé nous allions au parc, acheter des habits, faires activités coloriage etc) c’est ça qui me fait le plus mal aujourd’hui.

    Pour résumer ce que je ne comprends pas c est que se soit le manipulateur qui me quitte et non l inverse.
    Je me dis qu’il commençait à comprendre que je me rendais compte de choses bizarres et surtout de son infidélité et plutôt que de se faire quitter et que je dise aux gens qu’il m’ait trompé etc il me la fait à l’envers en disant à ses proches qu’il me quittait car il avait peur de moi etc.

    Qu’en pensez vous svp ?

    •  

      Remi a écrit

      Bonjour Enagrom,

      Merci pour votre témoignage.

      Un manipulateur voit son propre intérêt dans une relation avec quelqu’un. S’il veille à ce que la relation soit harmonieuse, ce n’est pas pour cette relation en elle-même, mais pour ce que cette relation peut lui apporter.
      S’il a l’occasion d’établir une nouvelle relation de laquelle il tirera un plus grand bénéfice, il peut tout à fait laisser tomber (froidement) sa relation précédente pour cette nouvelle relation.
      Dans la mesure où cette personne a bien une personnalité manipulatrice, réjouissez-vous de son “abandon”, même si celui-ci est difficile à accepter dans un premier temps.
      Pensez au présent et “profitez” de toutes les personnes agréables qui vous entourent.

      A bientôt sur mon blog,

      Rémi

  79. anmaxju a écrit

    Je me suis séparée il y a 3 ans de mon mari, après avoir enfin eu le courage d’appeler la police, puis de porter plainte suite à une scène de plus de violence, physique ce jour-là.
    La raison: je partais 24H le lendemain pour voir ma cousine de 23 ans qui se faisait opérer d’un cancer du sein, il n’était pas content et a eu envie à 2H du mat de “faire l’amour” et m’a donc réveillée pour. Je dormais, j’ai refusé, tout en lui disant qu’on aurait le temps le matin avant mon départ. Et bien non, c’était là tout de suite et sinon… et bien il ne me “laisserait pas de toute façon me rendormir” et il a commencé à me taper dessus comme un petit garçon ridicule, mais avec la force d’un adulte… Il a porté son point serré tremblotant devant mon visage, avec un regard fou, et m’a dit que s’il avait envie il pouvait me le planter à tout moment. J’ai réagi violemment, lui ai demandé de le faire enfin pour en finir et qu’au moins il m’envoi à l’hôpital avec des preuves visibles de ce qu’il me faisait endurer. Il ne l’a pas fait bien sûr, mais il m’a quand même pris très fort par le bras, suffisamment pour me faire un gros bleu.

    Mes enfants avaient 1 an et 2 ans. Depuis ma 1ère grossesse, et surtout lors de la 2ème, j’ai vécu un enfer.

    Avec lui je me suis perdue, je me suis vue parler et dire seulement ce qu’il voulait entendre, faire que ce qu’il voulait. Ou alors provoquer des grosses crises dès que j’en pouvais plus, que je parlais pour moi ou que je faisais ce que j’avais envie de faire (ce qui arrivait souvent car j’ai du caractère et que je n’ai jamais senti ou pensé que sa violence pouvait être de ma faute). Mais la souffrance était telle, de ne pas pouvoir vivre simplement le bonheur de devenir mère, que vite je rentrais à nouveau dans son jeu, pour avoir un minimum de repos, pour respirer. C’est ce que je croyais… mais j’ai fini avec un cancer de la thyroïde diagnostiqué quelques jours après notre rupture!

    J’essayais de passer le plus de temps avec sa famille (la mienne habite à l’étranger) ou amis, pour m’enlever un peu de ce poids, pour chercher des signes d’empathie, de compréhension chez les autres…J’ai cru en voir, un peu, mais tout a été nié dès que nous nous sommes séparés. Sa famille, que je croyais proche de moi, s’est renfermée comme un clan et depuis je n’ai plus existé pour eux, même pas pour joindre les enfants.

    Suite à notre séparation, que je ne pensais pas définitive au début, tout est devenu vraiment clair. Toutes ses réactions étaient insensées, il n’y a eu pas un signe d’amour mais juste du regret, en essayant de me faire pitié, pour la perte de ce qu’il possédait et qu’il a clairement préféré essayer de détruire par la suite.

    Ma maladie m’a ironiquement aidée car j’ai compris que le bien de mes enfants ne pouvait pas passer par le sacrifice de moi même. Je devais prendre soin de moi aussi.

    Quelque temps avant cette nuit critique, il m’avait fait croire qu’il préférerait se suicider que d’être un jour séparé de moi et des enfants. Il n’en a été rien bien sûr! Il a agi dès la 1ère minute avec calcul minutieux, avec l’aide inconditionnelle de ses parents, qui ont même expliqué aux miens que c’était normal qu’il s’emporte car leur pauvre petit rejeton était frustré sexuellement car je ne me donnais jamais à lui… c’était grotesque. Et ça l’est toujours. Le temps n’y fais rien. La nouvelle compagne n’y fait rien.

    Alors que nous avions réussi un certain équilibre en vivant à beaucoup de kms, et en pratiquant un DVH classique (où je me chargeais de tous les trajets), il s’installe maintenant avec sa copine à 10 mins de chez nous, et demande bien sûr, et dans l’urgence, le garde alternée. Car tout lui est dû. Lui qui pendant mes grossesses n’a rien voulu savoir ni partager et qui après les naissances criait qu’il n’était pas une baby-sitter quand je lui demandais de les garder quelques heures pour pouvoir aller boire un café avec une amie ou faire un peu de shopping…

    Voilà, maintenant je me prépare pour la suite des événements qui va surement être épuisante…

    •  

      Remi a écrit

      Merci pour votre témoignage.
      Je vous souhaite bon courage !
      Rémi

    • Chantal a écrit

      Bonjour, Je vis aussi le chantage par mes propres enfants qui sont eux aussi victimes de leur père manipulateur ; les aînés sont allés cherher le plus jeune dans l’école en Belgique le 1er jour de classe pour le lui ramener ; ils n’ont plus jamais fêté Noël avec moi depuis 5 ans, impossible de les voir le jour de leur anniversaire : le père était là venu spécialement de l’étranger, idem pour Pâques et toutes les autres dates importantes et là il sait qu’il me fait mal et au début ce kidnapping psychologique de mes 4 enfants du jour au lendemain après ma séparation m’a presque conduit au suicide ; c’est intentionnel. Je cherche la bonne réponse pour qu’ils détricotent ce language pernicieux ; qu’ils arrivent un jour à faire leur vie en préservant les deux relations mais bien séparées car c’est leur droit mais … Mais Je suis sûre que ce rapprochement a un but unique : te faire mal, t’empêcher d’être tout le temps avec tes enfants. Si tu montres que cela ne te blesse pas, cela ne le motivera pas tant. SI mon témoignage écrit hier est accepté, lis-le. Je suis passée par beaucoup de choses.

  80. Tearofan a écrit

    Tout le monde est manipulateur: Enfant, ados, adulte , personne ager

    Les enfant : papa maman si c’est trop cher me l’achetter pas. (et j’en passe des phrase)

    Les ado: maman: t’es puni de ton tel passe le moi
    adolecent ou adolecent: desoler d ‘avoir dit sa je comprend que tu me punisse

    Adulte: A donc tu aime moi maman que papa je suis triste

    Vous penser quoi les gens ?? 100% de la population son des manipulateur chaqu’un a leur façon c’est la nature de l’homme d’etre ainsi

    •  

      Remi a écrit

      Bonjour Tearofan,

      Oui, en effet, nous utilisons tous à un moment ou l’autre la manipulation. C’est l’une des 4 “stratégies” que nous adoptons dans nos relations. J’en parle dans cet article : http://www.affirmation-de-soi.info/nos-4-attitudes-face-aux-autres.php

      La manipulation, c’est un ensemble d’outils que nous utilisons pour obtenir ce que nous souhaitons. De façon générale, nous utilisons ces outils en alternant avec des outils plus honnêtes, comme des demandes affirmées par exemple.

      Le problème des techniques de manipulation, même efficaces, c’est qu’elles font des dégâts auprès des personnes sur lesquelles on les utilise. Et souvent la personne qui manipule finit par le payer elle-même, à son tour.

      C’est pour cette raison que sur ce blog j’encourage chacun à adopter l’attitude de l’ “affirmation de soi”. Car c’est la seule dans laquelle on se fait respecter tout en respectant l’autre.

      Pour en revenir à votre remarque, ce qui fait qu’une personne peut être considérée comme un manipulateur, c’est l’usage excessif (voire exclusif) qu’elle fait des outils de manipulation. Et, intentionnellement ou non (tout dépend du type de personnalité), ces personnes causent beaucoup de mal autour d’elles.

      Le test que je propose sur mon blog permet donc d’évaluer le “degré de manipulation” de cette personne. A partir d’un certain seuil, il ne s’agit plus d’utiliser de temps en temps quelques techniques de manipulation; à partir de ce seuil, on peut considérer que la personne a une personnalité manipulatrice, qu’elle fera beaucoup de dégâts autour d’elle, et qu’il faut en prendre conscience pour s’en protéger au mieux…

      Merci pour votre remarque intéressante !
      A bientôt,
      Rémi

  81. Chantal a écrit

    J’ai été mariée pendant 27 ans à un manipulateur qui est né et a vécu dans un pays de l’est avec dictateur avant de me connaître. Il a été à bonne école du mensonge, de la double personnalité. Il a même gardé des lettres pendant 30 ans pour me les sortir quand j’ai enfin eu un ras le bol et que je l’ai quitté comme un vrai policier de la Securitate. Il a fait le vide autour de moi, ma famille, mon pays, mes relations tout était mauvais, souvent dévalorisée, seul ses amis, ce qu’il voulait comptait pour NOTRE couple. Je me suis rendue compte qu’il ne respectait jamais ce que moi je voulais et qu’il noyait dans un NOUS dévalorisant ce qui LUI voulait faire. Il m’a volé et n’a eu aucun remords en utilisant mon argent pour sa soeur, et leurs indivisions où je ne suis pas propriétaire et elle n’a jamais fait l’effort de me rembourser ni lui de s’excuser. Un jour heureusement il a eu un enième geste qui m’a fait partir. Je sentais que si je ne prenais mon courage, je serais une morte vivante, pas aimée, utilisée, bafouée. J’ai mis trois ans à redevenir moi même mais je souffre depuis 5 ans comme mère: le jour où je l’ai quitté, je n’ai plus vu mes enfants, pourtant éduqués en France et en Belgique (il leur a dit “elle NOUS a quitté- elle boit et elle folle). Il a très vite pris une maîtresse anglaise et n’a fait aucun effort pour sauver le couple ; je ressentais qu’il me disait “au pied” comme à un chien. Le petit dernier de 12 ans a été mis sous pression pour me faire chanter. Aujourd’hui je suis obligée de refuser de le voir car j’y lis la marque du père qui le manipule pour me faire souffrir mais je souffre quand même en espérant qu’il y lise qu’il doit aussi me respecter. En 5 ans je n’ai jamais eu d’accord sur les vacances, je recevais un sms me prévenant que demain il attérrit à 16h00 pour 2 jours sur 15 jours ou plus de vacances et j’acceptais cette offre inacceptable pour moi, pour mon fils mais je me sentais à nouveau comme une poussière écrasée sous sa chaussure – aujourd’hui je n’accepte plus cela ; je suis plus forte. Depuis aout 2010 la justice de ce pays de l’est (eh oui ça arrive – la justice belge ne s’est pas trouvée compétente car il n’était pas belge comme moi) m’a donné la garde exclusive définitive et irrévocable. Il a gardé l’enfant à la rentrée 2010 et le lycée français de ce pays de l’est ne l’a pas radié et c’est moi qui passe pour une kidnappeuse quand il envoie son fils en Belgique pour 48 heures avant Noel et que la procureur du roi a signé une interdiction de sortie du territoire de Shengen, que je me suis fait un plaisir d’appliquer un certain temps mais là encore, la police des frontières n’est pas très efficace … il est souvent parti quand même sans qu’on l’arrête alors qu’il était mineur. C’est la seule période où tout a dû être respecté car il ne pouvait pas inscrire ce fils dans une autre école à cause du jugement. Du moins jusqu’à ses 16 ans car là tout a rebasculé et je ne le vois de nouveau plus.
    Il l’a kidnappé par deux fois et lui a fait faire l’école buissonnière pour se faire accorder par le juge belge des référés (lui il peut saisir la justice belge qui est elle efficace) pour obtenir l’école de son choix en Angleterre qu’il n’a nulle intention de payer (la police et la justice roumaine n’ont rien fait même au civil) et ne m’a jamais respecté sur le partage des vacances et cette année je n’ai vu mon fils encore mineur qu’une semaine accompagné de chantage sur 12 mois .. je n’ai pas vu l’ainé (28 ans) pour ainsi dire que 3 fois 5 minutes sur 5 ans – il ne communique absolument plus. J’ai un peu retrouvé mes deux filles depuis que j’ai accepté dans mon coeur que mes aînés avaient le droit de vivre leur vie mais je sens toujours la grosse main du père derrière car elle doivent elles aussi subir.

    Je cherche des groupes de soutien à Bruxelles. Je n’arrive pas toujours à voir clair dans l’attitude à adopter vis-à-vis de mes enfants et savoir si un jour je retrouverais mes enfants, libre de m’aimer tendrement.

    Je témoigne pour les autres mères qui comme moi auront à subir de telles choses se préparent à un calvaire salvateur. C’est inacceptable, insupportable mais aujourd’hui je suis presque de nouveau sur mes deux pieds par ma seule volonté. J’ai eu la chance de trouver sur ma route de nouvelles amies.

    •  

      Remi a écrit

      Bonjour Chantal,
      Merci de votre témoignage
      Rémi

    • nina a écrit

      Bonsoir Chantal,je suis toucher par votre histoire et triste de savoir ce qui vous arrive car je suis avec un Roumain,il a les meme facon que le votre
      j ai un enfant de 3 ans avec lui nous ne sommes pas marie,mais c est un manipulateur evidement,il viens de me faire perdre mon emploi,je suis donc mal,je suis locataire de mon appart il n est donc pas chez lui, il na jamais vecu avec nous,depuis ma grossesse je suis seule,il me menace,
      il veux que son enfant soit Roumain ais je refuse
      j ai peur qu il me l emmene en Roumanie et que je ne la revoi jamais comme vous
      il a dis a la Police que je me drogue,que je suis alcolique que je suis folle et suis un danger pour mes enfants 1 d une autre relation
      j ai fais appel a un juge,pour faire fixe la residence conjointe pour que le juge ne me voir pas hostile envers le papa,et surtout l interdiction de quitter l EU avec mon enfant,et fixe garde alterne 1 sem sur 2.
      mais je le fait a contre cœur,car j ai peur que la justice lui donne raison et lui accorde plus
      mais il n a aucun logement en France alors j ai l espoir qu il refuse cet proposition, et qu il abandonne son enfant car il n a jamais etes la pour nous, mais il me menace me manipule il a garder tout les sms, mails courrier tous depuis que je suis avec lui,pour me les mettre dans la figure,c est fou comme il ce ressemble votre ex mari et le père de mon enfant,
      il me fais peur , car dans un mail je lui es dis que j etais fatigue que si il rentre pas ( 1 an que il ne venais pas nous voir)je me tuais et les enfants avec
      car j ai une maladie grave, et il a les documents attestant de ma santé donc le juge peu me retire mon enfant et lui donner a lui, car maintenant en plus d etre malade,j ai plu d emploi et il a mis les services sociaux sur mon dos
      Il es tres mechant et sa mere qui vie en Roumanie le monte contre moi, je suis isoler et seule en France et il le sait
      si vous avez de l expériences pouvez vous m aider
      comment cela ce passe avec les pays de l est
      merci, je suis triste pour vous vraiment
      mais quant vous l avez quitter , vous viviez ou ? en roumanie avec lui ? et quant vous etes parti aviez vous pris votre enfant avec vous ?
      merci de me repondre Chantal, ou toute personnes suceptible de me conseiller, quant a ma demarche aupres du juge au affaires familiale, ou sur mes droit car je ne suis pas marier avec lui, et il n a jamais vecu avec nous ,il me garde seulement sous le bras pour venir squate quant il n a plus rien,mais il me culpabilise de sa fuite car je suis mauvaise,stupide,je comprend rien,je vaut rien,si mon enfant est malheureux c est de ma faute,il manipule mes voisins,ses amies son contre moi, et je veux rien dire au juge car il a dja dis a la Police que je suis folle, et lui donne image de lui tres gentil equilibre honnete et il gagne tres tres bien sa vie, moi aussi il y a quelque temps, dans l intimité il est ignoble il m insulte devant les enfants,il ma offert un iPhone il me localise avec, il a acces a tous mes faits et geste, je ne comprenais pas pourquoi il était ainsi j ai cru que j etais réellement la coupable, mais depuis 3 mois j ai compris que non,je suis triste enfermer sur moi meme,et en depression,
      sur le teste il a 24 sur trente,
      il me menace de me faire mettre en prison,car il dis qu il a beaucoup de preuve contre moi,que il etais Policier a Bucarest,que il connais beaucoup de monde,
      merci de votre aide

  82.  

    Anita a écrit

    Voilà, le test est fait, 22 sur 30, vous avez affaire à un manipulateur, restez sur vos gardes. Au fond de moi, je me dis, heureusement, il a trouvé une nouvelle victime, il a rompu. C’était un collègue, c’est devenu un amant, puis un ami qui continuait de m’aimer, de me faire briller, de me couvrir d’attention (ce qui n’est pas le fort de mon compagnon), je dire à quelle point j’étais belle et intelligente, a quel point je lui apportais tout dans sa vie, qu’il se sentait fade à côté de moi, que nous étions comme des âmes soeurs. Alors pourquoi ce malaise? pourquoi avais-je envie de le fuir, pourquoi ces sentiments de culpabilité, de honte, devant tant d’attention? Je me suis sentie étouffée. Il vivait presque chez nous, s’occupait à merveille de mes enfants. Pourquoi ai-je laissé faire? je crois que je suis devenue dépendante de son omniprésence, de sa capacité à répondre à mes moindres besoins. Il attendait que je quitte mon compagnon, je croyais construire une amitié. Mais au fond je savais que c’était un leurre. Mais je n’osais pas partir (culpabilité, dépendance). Puis, à cause (je dis bien, à cause) de moi et de la distance que j’avais mis entre nous, il a rencontré une autre victime. J’étais heureuse, nous retrouvions un équilibre. Mais il a coupé les ponts. Il m’a accusé de choses terribles, dont celle de l’avoir manipulé entre autre. J’étais détruite, perdues dans mes valeurs et dans ce que je croyais être. Je l’ai recontacté des mois plus tard pour comprendre. Il m’a dit que ces paroles étaient faussées par le chagrin et la colère. On s’est vu des mois en cachette, car il ne pouvait pas dire à sa nouvelle amie que j’avais repris contact, j’étais dépendante, mais je sentais un décalage entre ses paroles et ses actes. Il me disait vouloir officialiser notre amitié, mais rien ne venait, il me disait avoir besoin de moi, mais je le sentais obligé de m’écrire. Puis il y a une une nouvelle rupture de sa part. Il m’a avoué m’aimer et que cela l’empechait d’aimer son amie. Je l’envahissait trop. Il ne pouvait pas fusionner. Il reste ce gout amer. L’ai-je manipulé, oui j’ai tout essayé pour comprendre et à mon avis, même la manipulation? ou était-ce lui le manipulateur? manipulateur inconscient, mais finalement, tellement en recherche de la fusion, de la personne qui puisse le faire vivre, qu’il n’a pas hésité à me faire mal, à faire mal à ma famille pour ses propres besoins? je sors de cette situation en étant très mal, en ne comprenant pas l’issue, car tout me semble être un leurre.

    •  

      Remi a écrit

      Bonjour Anita,
      Merci pour votre témoignage.
      A bientôt,
      Rémi

  83. LEJEUNE a écrit

    Bonjour !
    Voilà. Je vais faire bref.
    J’ai rencontré le père de mon enfant il y a 4 ans : séducteur, “beau” parleur, très à l’aise en toute situation, assistant social de profession, ayant réponse à tout – même à ce qu’il ne connait pas ! – prêt à venir en aide à tout inconnu….. excepté moi et mon enfant dans les moments les plus difficiles.
    Je ne vais pas entrer dans les détails : un jour que j’allais très mal – je n’arrivais plus à “aligner mes pensées” : je n’étais même plus sûre de mon adresse ! je suis allée voir ma doctoresse.
    Je lui ai demandé de l’aide. Elle m’a répondu : vous avez affaire à un manipulateur.
    Je n’y croyais pas trop : à la lecture de vos écrits, j’y crois !
    J’ai entamé une psychothérapie pour me retrouver, et pour… m’enlever la colère incroyable que je peux encore ressentir à son égard (il lui est arrivé de maltraiter notre enfant sous mes yeux, et pour lui, c’était “normal” !).
    Je n’en dirai pas plus,
    merci à vous.
    Christine

  84. désenchanté a écrit

    Bonsoir !

    J’ai vraiment besoin d’être éclairé….de tout ce que j’ai lu sur tous les sites est que les manipulateurs ( trices) ne changent pas…qu’ils chosifie leur proie…qu’ils la drainent de leur énergie etc….elle est 24 sur 30 d’après les critères…

    je viens de vivre cette relation et je commence seulement à m’en sortir et à reprendre le dessus…cette relation s’est terminée il y a quelques semaines…et qq jours après, elle était déjà avec un autre…avec qui elle essayait de me rendre jaloux d’ailleurs…et d’après nos connaissances communes ( elle a downgradé) en étant avec lui…

    donc, ma question est simple sera-t-elle différente avec lui ou utilisera-t-elle le même mode d’opération et en fera une autre proie cad victime à ramasser à la cuillère ?

  85.  

    désenchanté a écrit

    et de plus, lors du début de leur “relation” , elle m’appelait pour me dire qu’elle m’aimait, que je lui manquais, qu’elle ne m’avait jamais quitté…qu’elle était bouleversée….

  86. poupette a écrit

    bonjour

    je viens de prendre connaissance de ce post et j’en suis ravie car je me retrouve dans une situation similaire. Je vais tenter de la raconter, tout du moins les évènements les plus importants.
    J’ai une petite fille de 11 ans et je suis séparée du père depuis 9 ans. Séparation conflictuelle mais aussi relation vers les derniers mois conflictuelle car beaucoup d’engueulades, bcp de choses dites du père sur moi dégradantes, humiliantes. Bcp d’aller retour au domicile pour voir l’enfant alors que nous étions séparés. Je ne me retrouvais plus dans tout cela depuis des mois je m’étais enfermé dans une bulle, peur de lui, de ses gestes, de ses menaces, humiliations etc
    incapable de faire quoi que ce soit, impuissante, faible…
    j’ai décidé devant le JAF de laisser la garde au père car je ne me sentais pas bien pour m’occuper convenablement de ma fille après tout ce que je venais d’endurer de la part du père. Enfin, tout ce que j’endure encore aujourd’hui car il n’a jamais cessé : appels téléphoniques incessants et menaçants, mails a moi et a ma famille, sur les réseaux sociaux, via des journalistes, via une association de lutte pour les droits de l’enfants, plaintes envers lui pour non représentations d’enfants répétées…une 30ène de convocations devant le JAF, JDE, …des plaintes contre moi pour maltraitance sur mon enfant alors que je suis une mère attentionnée et attentive a son équilibre. Et j’en passe. Aujourd’hui ma fille fais semblant d’etre malade avec son père quand elle doit se rendre chez moi alors qu’une fois que je la récupère et que nous nous éloignons de chez son père, elle va très bien. En gros, c’est ma fille qui manipule comme un pantin son père et ce dernier s’exécute. Aujourd’hui je n’en peux plus meme si je reste très forte. J’ai refais ma vie depuis 4 ans avec un charmant garçon et nous avons plein de projets. Son père au contraire est resté seul tout centré sur notre fille.
    C’est très dur car encore a ce jour un tas de mensonges orduriers trainent et circulent sur les réseaux et ma fille peux y accéder quand elle le souhaite. C’est triste…je pense qu’à part être patiente je ne peux rien faire d’autre.

    •  

      Remi a écrit

      Bonjour Poupette,
      Merci pour votre témoignage, et bienvenue sur mon blog !
      Rémi

  87. désenchanté a écrit

    Bonjour Rémi ! Pouvez-vous lire mes 2 témoignages datés du 23 septembre et me donner votre opinion sur mon questionnement ? Merci à l’avance !

    • Remi a écrit

      Bonjour “désenchanté”,

      Merci pour votre question, et désolé d’avoir tardé à vous répondre.

      En gros, il existe deux grandes familles de manipulateurs : les égocentriques, et les malveillants (pervers narcissiques).

      Les égocentriques ne se soucient que d’eux-mêmes, quitte à faire du mal à leur entourage. Dans ce cas, le mal n’est qu’une conséquence malheureuse, qu’ils ne recherchent pas forcément.

      En revanche, les pervers narcissiques cherchent précisément à vous nuire. Cela devient leur but en quelque sorte…

      Dans les deux cas, on risque de beaucoup souffrir de cette relation, mais certainement plus dans le deuxième cas.

      Vous devez savoir aussi qu’un manipulateur utilise plusieurs masques : il peut passer du masque de charmeur (“la femme dont on a toujours rêvé”) au masque de bourreau. Et inversement, notamment quand on cherche à mettre fin à la relation. Ce sont ces transformations qui sont déconcertantes. Et qui nous font douter.

      Concernant votre question, tout pourra donc se passer très bien dans les premiers mois (cela vous surprendra alors), puis BRUSQUEMENT les choses pourront se transformer.

      Donc, oui elle sera différente, si elle utilise le masque de séductrice au début de la relation.
      Mais tôt ou tard elle se transformera en bourreau, j’en ai bien peur. Car dans le fond elle reste la même personne, avec la même personnalité.

      A bientôt,
      Rémi

  88.  

    poupette a écrit

    Bonjour Rémi,

    pouvez vous me donner votre point de vue sur ma situation? Merci beaucoup

  89. gygli a écrit

    bonjour, jai vécu avec un manipulateur pendant env. 5ans et jai eu 2 enfants avec lui…je ne l’ai pas tout de suite compris, mais bien après notre séparation lorsqu il y a eu violence physique et que je me suis séparée de lui et qu’il n’arrêtait pas de dire que si il m avait tapé c était parce que je l avais poussé etc et la j’ai compris qu’en fait il avait tjs fui ses responsabilité en mettant chaque fois la faute sur qqn d’autre etc…je sais que pour sa famille il a fait son histoire et que tout le monde croit que c’est ma faute car évidemment il n’a pas dit ces torts…il a tjs fonctionné comme ca, conduite égocentrique etc mais il arrivait quand même à me faire cupabilisé c’est qqch de fou…Malheureusement pour moi, étant donné qu’on a des enfants je dois continué à le voir et j’en suis malade car j’aimerais vraiment ne plus jamais avoir à faire à lui, mais c’es la vie et le plus triste c’est que je vois malgré que je sache son fonctionnement j’arrive tjs à me faire avoir, encore la semaine dernière concernant la garde de nos enfants, il a réussi à ce que je ne dorme pas pendant 3nuits et me culpabilise alors qu’au fond de moi je sais très bien que c’est lui le fautif…et j’aimerais que cela s’arrète n’avez vous pas qqch pour m’aider???svp merci

  90.  

    Real Boily a écrit

    J,ai eu affaire a un avocat manipulateur et je ne me suis pas méfier de lui.Il a effectivement toujours tourné autour du pot a une question que je lui posais, je restais sans réponse inconsciemment..En fin de compte il a réussi a me faire perdre ma cause en me faisant peur, en disant que la pire des ententes serait la meilleure, en fait dans mon affaire j,était dans mon droit et il voulait en décider autrement, alors une entente a l,amiable a été faite, alors que maintenant je constate trop tard qu’il a bafouer mon droit en me manipulant…! Les avocats font justice eux même si vous ne vous méfiez pas et ils le font en respectant les lois…je vie un préjudice qui est très difficile du cote émotionnel et maintenant je n’ai aucun recoure contre lui…Que faire…?

  91. John a écrit

    Bonjour Rémi,

    Je vis avec une femme manipulatrice (enfin je crois …) depuis bientôt 10 ans nous avons un enfant de 6 ans. J’aimerais souligner la difficulté pour une personne comme moi, qui crois qu’elle est manipulée, de parvenir à un “diagnostic” positif sur le manipulateur. En effet, l’état dans lequel je me trouve rends très difficile d’avoir un niveau de certitude acceptable avant d’entreprendre des actions de contre-manipulation et de perturbé notre ménage.

    Auriez-vous des indicateurs à me suggérer ? En passant, j’ai acheter votre formation et j’apprécie beaucoup son coté structurée et méthodique.

    Merci

    • Remi a écrit

      Bonjour John,

      Merci de votre confiance.

      Avez-vous fait ce test ?
      http://www.affirmation-de-soi.info/comment-reconnaitre-un-manipulateur-faites-le-test-maintenant.php

      Les questions de ce test décrivent de façon assez fidèle l’ensemble des comportements qu’on retrouve habituellement chez les manipulateurs.

      Je vous invite à observer votre femme et ses comportements. Y retrouvez-vous la description peinte dans ce test ? (Attention à ne pas tomber dans la paranoïa !)

      A bientôt,
      Rémi

      •  

        John a écrit

        Bonjour Rémi,

        J’ai en effet fait ce test, et elle ressemble tout à fait a la description faite dans ce test. Cependant, elle n’agit pas toujours de cette façon ni ne se comporte pas toujours en manipulatrice. D’où mon questionnement. J’ai aussi une grande tendance à l’introspection, à toujours me demander si ce n’est pas moi qui exagère ou qui interprète mal ses propos/agissements.

        Aussi j’ai tenté d’avoir une validation extérieure, mais c’est très difficile car l’image qu’elle projette aux autres est différente de celle à la maison.
        Une seule personne qui m’a fourni un indice : c’est sa propre mère (qui était en visite à la maison à ce moment) qu’il l’a qualifié d’autoritaire, de “dure” et de dictateur(e). Ma femme ne lui a pas adressé la parole pendant presque une semaine…

        Merci !
        J

  92. Fred a écrit

    Bonjours ,

    merci Remi pour vos conseils sur la communication avec le manipulateur, je les met actuellement en pratique pour communiquer avec mon futur ex mari et ma foi ça fonctionne….
    Pour répondre à John, en effet les manipulateurs se comportent parfois “normalement”, ils doivent avoir des antennes qui les préviennent quand il vont trop loin et qu’il risquent de perdre leur proie….Situation qu’ils ne supportent absolument pas !!! Et quand vous relachez votre attention, hop ils recommencent….c’est pour cela en parti qu’ils nous épuisent, nous vide de notre énergie dont ils se nourrissent. C’est aussi pour cela que la contremanipulation ne marche qu’un certain laps de temps, ça nous fatigue psychologiquement et physiquement car ce n’est pas notre mode de fonctionnement habituel contrairement à eux. Il faut toujours rester sur ses gardes…

    Bon courage à vous

  93. CERVEAU VIDE a écrit

    je viens de faire le test : 23/30 – Je m’en suis séparée depuis 15 jours mais j’avais besoin de faire le test pour être rassurée sur mon jugement.
    Il m’a complètement cassée. Après une première année où tous les plus beaux compliments d’amour m’ont été adressée, je vivais un rêve, j’avais trouvé le compagnon idéal. Puis, j’ai vu surgir une intolérance et des jugements violents sur sa famille et ses soi-disants amis -
    très affable en compagnie, prêt à rendre service (promesses seulement), promesses réalisées uniquement s’il devait en retirer un profit, très souriant au milieu d’une assemblée féminine, se trouvant séduisant et irrésistible, la situation s’est dégradée à mon sujet -

    Comme john, je dirai qu’il est impossible de décrire le véritable personnage aux éventuelles connaissances. Ils ne vous croient pas. Il est tellement gentil !!!!

    Dans l’intimité, il était autoritaire, dominateur.

    Il portait des propos méprisants à mon égard, des violences verbales, entrait et sortait à sa guise de l’appartement sans me prévenir ni de ses départs ni de son éventuel retourd, je devais le servir comme un prince, arriver au premier claquement de doigts, ne pas poser de questions et complètement impermeable à mes demandes.

    Pour moi, ce sont des êtres qui sont incapables d’aimer mais se servent de leur proie pour assouvir leurs plaisirs.

    J’ai commencé par déprimer, à pleurer en sa présence (ce qui l’inciter à taper un peu plus sur la cicatrise) – aujourd’hui je suis en train de me reconstruire petit à petit mais il a reussi à se rendre indispensable – je me fais violence tous les jours pour ne pas retomber dans le panneau.
    je ressens de l’angoisse, de la peur et de la déprime – J’ai perdu 6 kg en quelques semaines, je me fais suivre par un thérapeute mais je pense être marquée à vie !!!!!! Il en restera surement des séquelles.

    Je délivre ce témoignage dans l’espoir de rendre service aux lecteurs, et pour me liberer de cette torture intérieure.

    merci pour votre aide !!!!

    •  

      Rémi a écrit

      Merci de votre témoignage.
      Rémi

  94. Juliette a écrit

    Bonjour,

    A mon tour je vous remercie pour ce site, pour les échanges et les réponses apportées.
    J’ai créé une page Facebook dans le même but, celui de rassembler les victimes, de faire savoir au plus grand nombre que ces personnes existent, qu’elles sont malfaisantes et dangereuses et que nous ne sommes pas seuls, nous devons nous soutenir car ils nous font passer par des moments insupportables de doute, de peur…

    J’ai moi aussi été victime d’un pervers narcissique durant 3 ans et j’ai pris la décision de le quitter définitivement le jour où il osé lever la main sur moi (ce n’était malheureusement pas la première fois) alors qu’il m’avait arraché des bras notre fils de 2 mois.
    J’ai énormément perdu dans cette histoire, ma confiance en moi et en les autres, mais aussi financièrement.
    Car oui, ils ne se contentent pas de nous détruire mentalement, tout est bon pour eux, surtout l’argent.
    Aujourd’hui un juge a statué sur la garde de notre fils, ce qui me permet de lui fixer clairement des règles et de l’empêcher (dans une certaine mesure) de n’en faire qu’à sa tête, même si je reste extrêmement vigilante le concernant, je sais de quoi il est capable et je m’inquiète énormément pour les conséquences de cette pathologie sur l’évolution de mon fils. J’ai peur qu’il se serve de lui et le fasse devenir un monstre à son image.
    Je ne dois pas baisser la garde.
    Il reste encore le procès interminable pour la question de ses dettes.
    j’ai eu l’occasion de rencontrer et d’échanger avec 2 de ses ex à qui il a fait vivre le même enfer.
    Aujourd’hui il a une nouvelle proie, on sait tous que ces gens ne changent pas et s’enfoncent dans leurs mensonges et leurs vices.
    Mais comment faire ouvrir les yeux à cette personne pour qu’elle ne tombe pas dans le même piège qui se referme sur elle?

    A bientôt.
    Juliette.

  95.  

    brooky a écrit

    Merci pour tout les temoignages que j’ai lu.
    Je reconnais mon beau pere a travers ce que vous ecrivez.

    Ma mere vit avec un manipulateur depuis plusieurs années.
    Ils se connaissent depuis longtemps et comme je l’ai vu pas mal de fois dans vos témoignages il est avocat.

    Sa manipulation a toujours été dérangeante mais bon on s’y habitue.
    Le mensonge, le doute, les critiques, tout cela fais parti de notre quotidien.
    Il l’isole au maximum, change de version tout le temps ect…

    Cependant la ca devient plus grave.
    Il commence a s’attaquer a elle physiquement mais en laissant toujours une place au doute et sans laisser de traces.

    Une nuit elle me raconte qu’il a appuyer tres fort sur sa tete pendant qu’elle dormais, tellement fort que cela l’a reveillée mais elle ne pouvait pas etre certaine que ce soit lui. Je précise qu’ils etaient que tout les deux dans l’appartement et qu’en se reveillant il etait à coté d’elle et l’a regardait.La douleur est restée plusieurs jours.

    Et la, la semaine derniere elle a perdu connaissance. En se reveillant elle avait une grosse douleur au dos, elle ne s’est pas si elle s’est fait agressée ou pas mais il y a de grandes zones d’ombres.
    En gros elle sortait du magasin ou elle travaillait et encore une fois il etait la. Elle a perdu connaissance lorsqu’elle etait encore dans le magasin soit disant seule mais la reaction de celui ci est etrange.
    Il prettant qu’elle l’ai appelé en ayant retrouvé ses esprits alors que sur son portable il n’y a aucune trace de ces sois disant appels.

    Il change completement la version des faits a chaque fois qu’elle en parle et je sens qu’il n’est pas tout blanc dans cette affaire.
    Je precise que ma mere n’a jamais eu de probleme de santé, n’a jamais fait de malaises ect…
    c’est encore une jeune femme belle et sportive qui d’autant plus fait tres attention a sa santé et mange tres sainement.

    Comme il est avocat aucune preuve n’est palpable mais je le connait depuis petite et je connais ses comportements il est capable de beaucoup.

    Et comme toujours, tout le monde vous diras que du bien de lui il soigne son apparence comme jamais mais une fois a la maison c’est un monstre.

    •  

      Remi a écrit

      Bonjour Brooky,
      Bienvenue sur mon blog, et merci de votre témoignage.
      Rémi

  96. Flamboyance a écrit

    Bonjour à touTEs,

    Merci Remi pour vos quelques conseils et merci de répondre aux témoignages par des exemples concrets.
    Personnellement j’ai grandi dans une famille manipulatrice. Cela fait 10 ans que je travaille sur moi pour en sortir. En effet, ma sœur aînée est une personnalité perverse narcissique. Mon autre sœur ainsi que mes parents, tous sont sous son emprise et exercent des manipulations au quotidien pour ne pas avoir à remettre en question ce système familial.
    Aujourd’hui, ma famille ne m’atteint plus mais j’ai du faire le deuil de l’idée de famille telle que la société nous la propose. Je me construit une famille choisie.
    Je travaille aussi à me défaire des comportements manipulateurs qui m’ont été transmis par l’éducation que j’ai reçu d’eux. C’est dur de se dire que l’on reproduit des comportements qui nous ont nous-même oppressés. J’y arrive peu à peu (en 10 ans, ça va de mieux en mieux quand même!).
    J’aimerai pouvoir moi aussi aider les personnes que je rencontre qui sont victimes de manipulateurs. Je commence à le faire avec ma famille choisie. Je crois que la première des clefs pour aider est de relever le fait que la personne que l’on écoute nous raconte une situation qui n’est pas normale. C’est important de montrer que la situation décrite n’est pas banale, en la transposant dans d’autres contexte par exemple.
    Mais ensuite, comment soutenir les personnes? Je me le demande encore… De plus, il est facile sans autre ressources que la personne que l’on écoute nous identifie comme “sauveur”, rôle qu’il est tentant d’endosser et qui n’est ni bénéfique pour soi, ni pour la personne qui se reconstruira alors en dépendance.

  97.  

    Anonyme a écrit

    Bonjour à tous. A voir vos commentaires, je m’aperçois que mes doutes sont fondées vis à vis de ma belle mère. En effet, au début de ma relation avec mon mari, elle ne m’aimait pas. Nous nous sommes mariés et quelsues années après nous avons eu notre 1er fils. Là elle était toujours fourrée chez nous, pour n’importe quelle raison. Quand notre fils a eu 5 ans, nous avons passé nos vacances dans leur maison de bord de mer. Un jour que j’étais partie faire une course et que tous étaient sur la plage, quand je suis revenue, ma belle mère est venue vers moi et fierement m’a annoncée que mon fils resterait avec eux le reste des vacances ! Je n’avais pas eu mon mot à dire ! Nous nous sommes éloigné de chez eux, une dizaine de kms, elle venait toujours le mercredi sans prevenir. Nous avons prit l’habitude de laisser nos enfants, chacun à leur tour, chez eux pour les vacances. Ils étaient mieux la bas pensions nous que chez nous à ne rien faire. Mais elle en a prit l’habitude. Ainsi quand le 2eme est venu, ça a fait pareil. J’ai quand même réussi à faire en sorte qu’ils ne seraient pas la bas seuls avec eux avant leurs 5 ans. Quand ma fille est arrivée, une fois chez elle, elle a prit sur elle (ma belle mère) de l’emmener lui couper les cheveux sans rien nous en dire. J’aurais énormement à dire comme anecdotes sur ma belle mère. Maintenant que nous sommes rellement éloignés (800 kms) nous venons à Noël. Je me sens mal à chaque fois car elle cherche toujours à me dévaloriser. Ma fille a enfin pu lui dire ses 4 vérités mais moi je ne peux toujours pas. Quand je lui prouve par A + B qu’elle a tord elle me dit tu vois j’avais raison ! Même rien que d’en parler, je suis mal !

  98. Pat a écrit

    Hé bien d’après les témoignages de ce très bon forum (MERCI Rémi) peu d’hommes victimes de Manipulatrices? ou peu osent témoigner ?
    C’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai lu vos témoignages et je vais essayer d’apporter le miens.
    Tout d’abord il est vrai que dans le cadre de divers organisation de sorties des manipulateurs et manipulatrices j’en rencontre assez régulièrement, et si je suis plutôt à l’aise pour en parler, c’est que j’ai passé le stade de doute de moi et surtout grâce à mon médecin généraliste qui à mis un mot sur la pathologie de ces personnes qui me faisait tant souffrir entre autre mon ex compagne! : Manipulatrice narcissique ! pffffff c’est quoi donc ça???? A la fin de la consultation je lui demande s’il me fallait suivre une thérapie, car quand même pas mal en souffrance et m’indique que ce n’était pas forcément utile étant donné que j’avais parfaitement analysé la situation.
    Donc une fois rentré chez moi je m’empresse de chercher sur le net ce que cache cette fameuse Manipulatrice narcissique ! et la…je tombe sur un témoignage d’une femme manipulée et au fur et à mesure de ma lecture j’avais l’impression que c’était moi qui lui dictais le texte ! j’en ai encore les poils qui se hérissent! ben oui mesdames je suis un homme ! lol
    Je vais passer les signes caractéristiques évoqués dans tous vos témoignages qui sont incroyablement semblables!.
    Ma décision est prise je me suis donc séparé 3 semaines après, pas facile , même si nous vivions chacun de notre coté et que cette relation ne durait que depuis un ans , mais je savais ce qu’il allait m’en couter en restant avec elle plus longtemps,d’autant que l’on commence à s’attacher à ses enfants! mais le souvenir encore pénible de ma relation précédente qui dura 10 ans me donne cette force !
    Je vous fait grâce de ses actions pour me nuire au près de mon entourage…une manipulatrice à horreur d’être quitté!

    Quand le manipulé contre attaque!

    Six moi plus tard nouvelle rencontre…et devinez quoi? Ben la même chose très vite détecté au bout de 3 semaines, la elle ne faisait que de m’appeler “mon bébé” mon chérie mon cœur mais jamais par mon prénom ! Elle prenait soins de me réveiller chaque nuit en tapant des pieds pour aller aux toilettes et en claquant copieusement la porte des wc !
    Je décide tout de même de passer les vacances avec elle (voyage déjà réservé un manipulé a toujours une bonne raison de rester lol) et tout se passe très bien…
    15 jour après notre retour elle vient chez moi et subitement me lâche…j’ai décidé de vivre le jour le jour..Oups je décide donc de tout récupérer affaire etc et je laisse faire…
    le temps passe et 3 semaines plus tard je décide de mettre un terme à notre relation (mais pas facile pour moi, pas tant de courage que ça le mec ! lol mais bon je préfère tellement donner du bien) bref je décide de ne plus lui donner signe de vie (pour voir) alors que l’on s’appelait au moins 1 fois par jour plus plusieurs sms…ce qui l’a rendue complètement dingue car ça devait être à elle de rompre et au moment de son choix non pas le contraire ! .

    Ma conclusion,

    Dans ces 3 cas j’en ai déduit la choses suivante (mais peut être une coïncidence) ce sont des femmes très seules AUCUNS AMIS et très peu de famille 2 à 3 personnes quelle n’hésite pas à critiquer copieusement plus ses enfants, et ne sortent que par le biais de sites internet dit sociaux ou de rencontre. Elles sont hyper organisées et rigoureuses surtout, des chiantes quoi !lol
    Surtout à ne pas faire c’est de montrer sa souffrance même si une séparation ne laisse jamais une personne de “normale” indifférent, c’est le moyens de leurs donner espoir de nous reconquérir et de recommencer le même cheminement!

    Voila, veuillez m’excuser pour mon vocabulaire approximatif mais si cela peut aider ne serai ce qu’une seule personne j’en serai très heureux.

    •  

      Remi a écrit

      Bonjour Pat et bienvenue sur mon blog :-)
      Merci pour ce témoignage !
      A très bientôt,
      Rémi

  99. pampelune a écrit

    J’ai vécu 10 ans avec un pervers narcissique. Il m’a ce que l’on nomme “mangé le cerveau”… il a fallu que des gens de SON entourage me réveillent. Pourquoi m’ont il aidé je ne sais pas. Je l’avais dénoncé en public plusieurs fois, rien n’y a fait il agissait quand nous étions que tous les 2, et en public se comportait très différemment de manière à ce que je passe pour quelqu’un d’instable psychiquement. Cela m’est encore arrivé il y a peu de temps avec une personne que je pensais mon “ami”… qui fatalité etait un ami de mon ex mari (le pervers type 3)… très vite à son contact je suis rendue compte via certaines paroles, actes et ecrits qu’il était pervers narcissique et tentait de me manipuler en jouant avec mes sentiments. Comme cela ne marchait pas il a tenté de me manipuler en jouant avec mon empathie pour les autres… Etant hospitalisé pendant plusieurs mois suite à un grave accident il a surjoué sa douleur pour que je vienne à son chevet… Bizarrement en quelque jours il était sorti de l’hopital…
    De mes diverses expériences (les manipulateurs on l’air d’etre partout aujourd’hui, bien plus qu’avant ou les cas n’étaient pas si généralisés que maintenant) la meilleure méthode c’est ce que je nomme le silence sans pitié : dès que je me rends compte que la personne est manipulatrice, je me tais, l’ignore et coupe immédiatement le contact. C’est la meilleure des méthodes. La plus douce surtout pour la “proie” de ces prédateurs qui n’ont pas le meme affect que les autres.
    Pour terminer cet “ami” bien que bloqué dans un corset a trouvé le moyen de me violenter physiquement… REgardez bien les yeux de ceux qui vous manipulent… leur regard est étrange, semblant bloquer sur vous… fixement. Pendant qu’il vous regarde il vous scrute écoute tout ce que vous dites surtout vos faiblesses. Pour pouvoir acceder à vos informations délicates il va jouer le protecteur, le sauveur, ou la victime, il s’adapte à la proie qu’il a choisie… en faisant des confidences “souvent fausses”, il va ainsi vous pousser à faire de meme mais les votres seront vraies… voila comment tout commence. Il enregistre vos moindres faiblesses… vous poussant a la perfection dans tout ce que vous faites pour vous protéger du moindre reproche… Quand il voit qu’il n’a plus de prise sur vous (si vous n’appliquez pas la méthode que je viens de citer plus haut) il pratique le harcèlement moral. L’”ami” dont je parle m’a envoyé rien que 17 fois le meme message !!!… le mieux comme décrit dans les conseils est si vous etes obligé de communiquer, ne pas lacher… revenez tjrs sur la question que vous avez à lui poser, mais gentiment, plus vous serez gentil dans vos echange plus lui va monter en pression car un manipulateur se nourrit exclusivement de vos mauvais cotés… L’ami dont je parle est devenu comme fou quand il s’est senti démasqué. On m’a meme fait savoir qu’il s’était lacéré (surement avec un couteau) et ne disait mot (le flou !!!) son voisin m’a donc contacté pour savoir si je l’avais frappé … lol … malgré le fait qu’il soit bloqué dans un corset il a reussi à me frapper et quand je lui ai montré les plaies qu’ils avaient provoqué il a pris un de mes sacs (j’éais en train de déménager de la coloc que j’avais acceptée pour l’aider jusqu’à son autonomie), bien lourd le sac bien sur et m’a frappé avec sur la tete (quand on frappe quelqu’un avec un annuaire, un sac lourd on peut ainsi faire très mal sans laisser de traces apparentes) à plusieurs reprises, mais c’était trop tard pour lui il m’avait marquée… après mon départ apparemment il s’est mutilé pour que son entourage pense que c’était moi la méchante alors que je n’ai fait que parer les coups au niveau du visage mon bras en porte encore les traces… J’avais aussi denoncé son comportement à son voisin qui ne comprenait pas pourquoi je m’isolais autant… alors qu’au début de la colocation j’étais plus ouverte et présente dans la maison. Le fait de l’avoir dénoncé n’a rien changé au contraire cela a amplifié sa méchanceté et sa sournoiserie.
    conclusion : de toutes mes expériences la meilleure des méthodes si vous le pouvez c’est FUIR et couper totalement le contact. Si vous ne le pouvez pas, ne montrez rien de vous ! soyez tenaces, s’il vous agresse ou tente de vous harcelez, comme cité dans les conseils cours circuitez le, faites lui savoir que ce qu’il fait c’est du harcèlement (s’il se répète, ils adorent ça !!) ne rentrez pas dans son jeu de critique (il adore vous ridiculiser et vous casser sur tout car il se croit supérieur a vous, en fait il fait un énorme complexe d’infériorité)… revenez tjrs sur la question, demande sans agression… Ca ça a tendance à les rendre littéralement dingues car ce qu’ils cherchent c’est à vous pousser à bout et de ne pas y arriver les rends mais plus que méchants. Pour etre plus fort (j’ai failli mourir la première fois, car mon ex mari me poussait au suicide c’est l’ultime jouissance de ces etres) j’ai travaillé l’équilibre.. ainsi le mode dominant-dominé ne peut plus fonctionner et ça marche lol…

    Bon courage, puissiez vous vous renforcer intérieurement.
    Fraternellement
    Pampelune

    •  

      Remi a écrit

      Bonjour Pampelune,
      Bienvenue sur mon blog.
      Merci beaucoup pour ce témoignage complet et les conseils que vous suggérez.
      A bientôt,
      Rémi

  100. Moi ml a écrit

    Ba pour moi sa a juste le don de m’énerver a la limite de la violence physique , le phrase magique de ces personnes c’est : si tu savez ? Tu sais pas tout ? ??? Ba explique moi ? Et la plus rien va me donne envié de cogner , les sujets tjrs les même : le 11 septembre , Mohamed merah , les juifs … Ont reconnaît ces pseudo manipulateur car ils ont aucune réponse ou alors des réponse tellement improbable qu’il faut vraiment être un inconscient pour y croire mais yen a pourtant

  101. lolo a écrit

    Moi, on m’a rabaissée toute ma vie et j’ai tous les défauts de la terre. Mon frère lui a tout eu (boulot peinard à se tourner les pouces dans un bureau, enfants) et il est en haut de l’affiche et serait prêt à récupérer tout mon héritage. Je me demande si j’ai eu de l’affection de la part de mes parents dont mon papa qui vit encore et qui veut gérer ma vie personnelle, professionnelle, et mes comptes bancaires alors que j’ai 47 ans et serait prêt à me foutre dehors de la maison que m’a léguée ma maman pour faire tout ce qu’il veut. Je refuse tout cela.

  102. lolo a écrit

    Je suis manipulée tous les jours et je n’ai pas un jour où je n’ai pas une tuile qui me tombe sur la figure, et on me dit que les gens sont gentils avec moi. On est allé m’éloigner professionnellement et sentimentalement de mon amour de jeunesse Patrice pendant des années et me dire que je le reverrais dans une autre vie. Le temps a fait des dégâts dans ma vie et je dois sourire.

    •  

      Remi a écrit

      Bonjour Lolo,
      Merci de votre commentaire,
      Nous sommes tous les acteurs de notre vie. Nous pouvons tous la changer quand nous le décidons (VRAIMENT). Pour cela nous devons d’abord accepter que nous sommes responsables de notre vie, et de la façon dont nous réagissons aux difficultés qui se présentent : “Est-ce que je m’apesantis sur mon sort, ou bien est-ce que je relève la tête pour regarder ce que je peux changer ?” L’idée, c’est de tirer un enseignement de chaque passage difficile, et de commencer par faire un pas vers le changement : “Un voyage de mille lieues commence par un premier pas” – Tao Te King
      Quel sera votre premier pas ?
      Bonne chance !
      Rémi

  103. maryse a écrit

    je suis encore dans le doute même si je sais que j’a faire à une personne manipulatrice , comment peut on partir d’un manipulateur ? comment lui faire colmprendre qu’il est en tord ? lui se dit un envoyé de dieu pour me remettre bien sur la route que c’est une mission!!!!! mdr mdr des qu’il y a des personne de la famille ou autres me dit que j’ai de laa chance d’avoir tombé sur un homme si bien aimant que j’ai ce que je veux etc mais non c’ets faux faux faux , je n’ose lui dire non même pour un café parceque ej sais que ce refus de lui faire un café peut en déclancher un boudage d’une semaine . il a décidé de ne pas faire de courses parceque c’est lui qui les fait ou les fait mais refuse que je me sert de la nourriture a dejà casser la porte d’entrée avec un coup de pied , me laisser avec une pomme et un verre d’eau le soir et le matin etc
    . me culpabilise de tout , tout est de ma faute pour lui dit qu’il est chez lui et le revendique alors que c’ets faux nous sommes tous deux propriétaire de la maison , le pire je dirais pour ma part c’ets que les gens qui ne vivent pas avec lui, lui donne raison de tout en ont ils peur ou se font aussi contrôler par lui et j’en passe merci de pouvoir s’exprimer sur ce cite celà ets une honte à raconter aux gens merci

  104.  

    Fleurette_69 a écrit

    Bonjour a tous,
    J’ai besoin de conseils s’il vous plait. Je vous explique.
    J’ai rencontré mon chéri en Fevrier 2012, je suis tombée éperdument amoureuse de lui une personne tres cultivée…Il a 2 enfants que j’aimais beaucoup. Nous sommes partis en Vacances tous ensemble en Avril, premier gros clache : En ramassant son fils qui était tombé par terre je me suis fait rabaisser devant tous les passants comme une mois que rien. J’ai eu le droit a du boudin qq temps. A des moments je pouvais l’exaspérer pour rien.
    Je tombe enceinte 3 mois après la rencontre. Il m’avait dit qu’il serait toujours, que ca n’est pas un papa au rabais… que si je me faisais avorter on ne serait plus ensemble. Tout le monde était content sa famille…
    Énième clache, en vacances en Juillet 2012 sur la route s’est mis a me crier dessus et sur mon petit garcon pour un rien en disant J’en ai marre de ton petit ange adoré; j’ai eu le droit encore au visage glacial pendant un mois.
    Il me propose d’emménager chez lui, donc déménagement prevu Sept 2012 mais juste avant un grosse dispute parce que j’avais appelé pour louer une ponceuse a parquet pendant 3 jours il ne m’a même pas appelé pour me demander comment j’allais. Je lui fais un mail pour lui dire que je ne vais pas faire une heure de route par jour pour aller au travail, pas changer mon fils d’école, pas tout changer si c’est pour que tu nous vires 1 mois après… Je lui ai dis qu’il me parlait tres mal et pour un rien, et de plus il se défouler dans les murs. Bref, il s’excuse et me dit qu’il nous aime…, j’accepte d ‘emménager chez lui.

    Sachant que ca ne me ressemble pas du tout comme environnement. (Insalubre mais il s’était amélioré et je suis de loin maniaque) Il devient de plus en plus bizarre, je range les chambres de ses enfants, plie le linge, non il ressort le linge et le met par terre….
    Un jour, il me parlait, un autre ca n’allait pas.
    Je lui fais des plans pour faire une 4 eme chambre pour notre bébé car sa place était sous les escaliers en plein milieu de notre chambre, il n’a pas supporte. Fin Sept, grosse dispute, il me dit qu’il voulait que être avec ses enfants, que le reste il n’en avait rien a foutre, qu’il a besoin d’un wc, un lit et c’est tout. Que ca n’était plus son bébé… donc j’ai dit c’est terminé alors. Il est parti du we, j’ai voulu lui parler pour revenir sur cette dispute n’a rien voulu savoir, il m’a hurlé dessus, explosé une vitre, m a fait que des reproches, qu’il ne regrettait rien de ce qu’il avait dit. Je me suis excusée si j’avais mal reagis, lui ai dit que je ne voulais pas partir.. il m’a proposé son père pour le déménagement et on a du partir car il ne voulait plus nos voir autour de sa table !
    donc enceinte de 5 mois, je suis partis dans mon ancien appart.
    Je lui ai fait une lettre ou je lui ai balancé toute ma souffrance de ce qu’il a pu me dire pour le bébé.
    Il m’a fait un silence radio de un mois, puis est revenu sur msn. En Dec, il m’invite au cine et m’embrasse puis me dit non excuse moi… Nous nous sommes vu 4 fois avant que j’accouche debut Septembre, je pensais que c’était repartis.
    Le jour de l’accouchement, il me dit je Viens puis 4 heures après me dit non je suis désolé je ne vais pas pouvoir venir.
    Je l’ai pourris tellement que ca m’a fait mal qu’il me fasse ca.
    Pas de news 3 sem, ! puis il m’envoie une rose sur msn, je replonge et lui repond, je l’aime toujours, lui ai pardonné…
    Depuis l’accouchement et mm avant c’est manipulation, c’est tout de ma faute…. Un coup il a envie de manger des vers et creuser un trou comme il dit un coup ca va.

    Donc je le reprends sans qu’il reconnaisse sa fille (alors qu’il est papa poule avec ses deux enfants première relation). il vient quand il veut, 1 à 2 fois par mois, puis je lui demande de le voir plus, il me dit “je veux vivre”, j’y ai donc mal pris, il m’insulte, et plus de news. Mes amis me disent mets toi sur un site. Je m’inscris sur un site de rencontre ca me dégoûte donc je coupe. Mais Mr me surveille sur internet et l’a su. Il est revenu et m’a fait culpabiliser….

    Je lui fait que des messages gentils et lui il m’enfonce.

    Donc en Juin nous nous sommes revus. J’ai rien dit pendant 3 mois accepté qu’il vienne 2 fois par mois, puis en Septembre je demande a le voir plus… et la a nouveau clash….On se remet ensemble debut Octobre et Clash debut Decembre 2013 car il ne peut pas me donner plus pour l’instant, que j’ai tout foutu en l’ai car je ne lui ai pas laisse le temps, qu’il ne peut pas vivre avec qq’un comme moi, que je ne l’accepte pas, que je ne l’aime pas d’un amour inconditionnel car je veux plus le voir. ( il vient un we sur deux je précise), que et que. Je lui ai fait un message comme quoi je pouvais tout lui pardonner, mm s’il m’avait trompé, mentis a sa famille. Je me suis dis il il a un truc qui bloque! et la gros coup dur, il ne veut plus rien entendre, me fait des messages que je ne comprends pas comme dab

    J précise qu’il m’a interdit de contacter sa famille qui m’adorait, personne non plus m’a contacté, me laisse tout payer, il ne m’a jamais rien donné pour sa fille.
    J’ai reconnu, que j’ai peut être éte pénible a un moment donné quand j’ait enceinte, car mon papa a été gravement malade + mon fils.
    A ce jour, il ne reconnait pas ses tors, ne s’est pas remis en question, je n’ai jamais pu parler avec lui de ca de vive voix car il sait le moment ou j’ai envie de parler et devient glacial et me fait peur.
    Je l’aime énormément,
    Il n’a même pas souhaité un joyeux Noel pour sa fille rien, j’attends encore mais tout le monde me dit qu’il est malade, qu’il faut que je tourne la page et rencontre qqun, mais je n’y arrive pas.
    Je pense qu’il est borderline, je veux l’aider, je lui ai proposé qu’on aille Voir une psy, il ne veut pas. Mais je pense qu’il sait, qu’il y a un truc qui ne va pas car son ex femme lui avait dit qu’il était manipulateur pervers…..
    Il y a deux jours j’ai eu des messages bidons alors que je lui ai dit que je l’aimais… qu’on tirait un trait. Il est dans sa phase ou il a envie de se pendre et c’est que du triste comme il dit.

    C’est un peu long mais aidez moi s’il vous plait je ne sait plus quoi faire. MERCI

    •  

      Rémi a écrit

      Bonjour Fleurette,

      Merci de votre long témoignage ; je pense que beaucoup de lecteurs seront « heureux » de le découvrir. Car, d’après les autres témoignages que je reçois, d’autres personnes vivent la même chose que vous… Malheureusement.

      Si nous faisons un résumé de ce que vous avez dit, cette personne passe régulièrement par plusieurs phases :

      - parfois il est charmant (« il m’envoie une rose sur msn », « il m’invite au ciné et m’embrasse puis me dit non excuse moi… », « Il m’avait dit qu’il serait toujours là »)

      - parfois il devient bourreau (« je me suis fait rabaisser devant tous les passants comme une moins que rien. », « J’ai eu le droit a du boudin », « il s’est mis a me crier dessus et sur mon petit garçon pour un rien », « il me parlait très mal », « il m’a hurlé dessus, explosé une vitre, m’a fait que des reproches, qu’il ne regrettait rien de ce qu’il avait dit. », « c’est tout de ma faute », « Il est revenu et m’a fait culpabiliser…. » )

      - parfois il se présente comme une victime (« Un coup il a envie de manger des vers et creuser un trou » )

      Ces 3 phases sont en fait 3 des 4 masques que les manipulateurs utilisent. Je serais prêt à parier qu’il se présente parfois aussi comme un sauveur pour vous (« Je vais travailler pour tous les 2, comme ça tu pourras t’occuper de tes enfants. », « Je connais quelqu’un qui pourra te trouver un travail super bien payé. », etc. ). C’est le 4ème masque.

      Si l’on fait le bilan de votre relation, celle-ci est instable, et vous fait beaucoup souffrir. Cette relation vous rend malheureuse. Pourtant vous l’aimez…

      Alors lisez cet article que j’ai écrit sur le syndrome de Stockholm : après le braquage d’une banque, une des femmes otages a épousé son preneur d’otage…

      Par ailleurs, notre esprit a du mal à revenir en arrière après s’être engagé.

      Car notre esprit ne supporte pas d’être incohérent. Il a besoin d’être logique. C’est le piège de l’ « engagement ».

      Regardez, si on attend quelqu’un 10min et qu’il ne vient pas, on a tendance à attendre quelques minutes de plus, dès fois qu’il arrive… Et comme il ne vient toujours pas, on attend encore quelques minutes de plus, au cas où… Parce que ce serait con d’avoir attendu si longtemps et de le louper pour quelques secondes…

      C’est pour rester cohérentes que certaines personnes ne quittent pas leurs conjoints après 20 ans de mariage, alors qu’elles sont malheureuses. Le quitter, ce serait reconnaître qu’on a fait la même erreur pendant 20 ans…

      Et donc plus la relation est ancienne, plus c’est difficile…

      Vous en apprendrez plus dans cet article : L’engagement et le pied dans la porte

      Vous êtes certainement dans cette situation, surtout que vous avez un enfant avec lui.

      Vous aimeriez donc le changer en allant chez un psy. D’après tous les retours que j’ai, il ne faut pas espérer le changer. C’est un piège : ce genre de personnes ne changent jamais. C’est triste. Mais il faut l’accepter.

      Si on ne fait pas le deuil du changement, alors on devient sujet à ses manipulations : chaque fois qu’il redevient charmant, on croit qu’il a changé… Mais comme je l’ai dit, c’est un masque…

      En réalité, vous avez un choix simple à faire. Et vous le savez, mais vous ne voulez sans doute pas vous y résoudre. Car, si ce choix est simple, il est aussi difficile :

      - Soit vous acceptez cette relation. Et dans ce cas vous devez accepter l’idée qu’il ne changera pas. Donc vous continuerez à souffrir… indéfiniment… Vous devrez alors devenir indifférente à ses « changements d’humeur », ce qui est épuisant… Au fur et à mesure vous perdrez votre énergie, votre joie de vivre, votre estime et votre confiance en vous…

      - Soit vous acceptez de mettre fin à cette relation. Il tentera alors de vous récupérer en essayant chacun des masques (« Je t’envoie un bouquet de roses rouges tous les jours. », « Je te promets la Lune. », « Si tu ne reviens pas je vais mourir. », « Si tu ne reviens pas je te pourris auprès de ta famille. » ). Ce sera dur. Difficile. Et vous souffrirez le temps de l’oublier (prévoyez une activité chaque fois que vous penserez à lui, pour vous changer les idées : sortir marcher, etc.). Mais vous retrouverez petit à petit votre sérénité.

      Je suis désolé, il n’existe pas de solution miracle.

      Dans votre situation la 1ère chose à faire c’est donc de prendre conscience qu’il ne changera pas… Lisez les autres témoignages que vous trouverez sur mon blog, pour vous en convaincre…

      La 2ème chose, c’est de prendre une décision par rapport aux 2 alternatives ci-dessus… Que choisissez-vous ?

      Dans les 2 cas, la méthode que je propose ICI vous y aidera.

      Je vous souhaite tout le courage nécessaire !
      A bientôt,
      Rémi

  105.  

    zous a écrit

    Fleurette, ton message est très triste.je n’ai jamais écrit sur un site ,car je lis tout simplement pour m’en sortir moi même.
    La solution c’est de laisser tomber et de fuir cet homme si tu peux, car ton cœur est rempli d’amour et celui-ci ne sera jamais partagé. Mais ça c’est plus facile à dire qu à faire. Il te faudra beaucoup de force de caractère ,et je crois qu’il ne faut pas écouter ses personnes qui te manipulent. Plus tu écoutes, plus tu chercher à comprendre, plus tu es faible!
    Bon courage

  106. natacha a écrit

    j’ai eu une relation pendant plus d’un dizaine d’année avec un homme pervers narcissique qui est mortapresent. mon fils sans qui jene m’en serais sans doute pas sorti indemne( mais le suis je vraiement?), avait 10 ans et demi a l’époque. IL ne veut tellement pas ressembler a cette personne, il a 26 ans maintenant, est il possible qu’il reproduise mon schema et qu’il soit a present victime de sa copine? ou est ce moi qui ai maintenant tendance a voir des manipulateurs partout?

  107. Fleurette a écrit

    Merci zous, pour votre message, mais je n’arrive pas a le laisser! j’ai l’impression que je suis dependante de lui!
    Je ne me vois pas avec qq’un d’autre, pour moi c’est lui….

  108. sylvie a écrit

    Bonjour,
    Je voudrais savoir comment prouver et démontrer à ma maman que son compagnon est un manipulateur ils sont ensemble depuis 35 ans voila 20 ans qu’il ne travail pas j’ai du partir de chez ma mère a cause de lui (elle nie) lui n’a aucune rentrée et passe son temps a critiquer tout le monde à l’entendre il est le Seul Dieu intelligent et il est entouré de con…
    Mais la ca devient de pire en pire après avoir fait croire a ma mère que nous (moi et ma famille) nous sommes de “mauvaise” personnes il va plus loin…
    Voila: petite mes grands parents voulaient que je reçois leur maison ce qui n’étais pas possible j’étais mineur ma mère la acheter pour une bouché de pain (moins de 1000€) depuis mes 18 ans elle trouve toujours une excuse pour ne pas faire les papiers (j’ai 37 ans) comme oui mais tu sais … c’est a moi mais mamie vit encore dedans ….(j’ai étais élevée 8 ans chez ma grand mère et je voulais qu’elle reste la …c’est chez elle et moi c’est “mon endroit” mon cocoon ou j’ai toujours pus aller sans “prévenir’ avant voir si ils sont disposer a me voir”) maintenant ma mamie est décédé et ma mère me refuse l’accès depuis 2 ans car il ne veut pas qu’on touche a ses affaires (il n’a rien.. et n’a jamais rien eu => pas de rentrée pas d’emploi, pas d’amis…)ma mère du coup ne me laisse pas aller même quand je lui demande d’y aller elle et moi SANS lui (il n’y a jamais était le bien venu de leur vivant et de moi non plus ) elle ne veut pas toujours des excuses…
    il lui a fait détesté cette maison et l’a obliger en la manipulant a acheter une sorte de bungalow tout vétuste, et maintenant il veut lui faire vendre la maison de mes grand parent car il veut (il a 86 ans elle 56 ans) faire des travaux et “monter quelque chose” (il a utiliser plus de bloc note et calculatrice a rever que de reveil pour aller travailler …)
    Il lui a acheter une voiture (6000€) je crois qu’il a bien fouillé la maison de mamie et retrouver des sous ou revendu ma collection de pièces en argent que j’avais su place ) comme je n’ai pas accès a la maison je ne sais rien prouvé (papiers et autre était dedans …) j’ai parlé a ma mère en lui disant tu bosse de 07h à 18h plus les weekend tu as rien et lui ne travail pas n’a pas de rentré et trouve 6000€ pour t’acheter une voiture??? comment il a fait? alors que vous avez des travaux ??? pourquoi il n’a pas donner sa pour les travaux ? … dans son village ils ont un surnom la cigale et la fourmi… je crois que ca veut tout dire…. mais voila maintenant il faut qu’elle ouvre les yeux et vite car depuis toujours il veut lui faire vendre ou “mettre le feu” dans la maison de mes grand parents… tout le monde dit a ma mere qu’elle ce fait avoir….. mais elle dit qu’on est tous jaloux de ce qu’ils ont je lui ai dit de ne pas mettre de ON … vu qu’elle est seule a tout faire et a faire rentrér qq chose…elle fait des ménages en plus de son boulot car il veut que son chat mange de la chair a saucisse !!! et ma mère n’a plus était au coiffeur depuis 15 ans et elle à l’air d’un cadavre !je ne l’entends plus elle quand elle parle mais lui …. on dirait qu’elle est hypnotiser! Je sais il y a de quoi me prendre pour une zinzin mais j’ ai mal de ne plus reconnaitre ma mère et je lui dit qu’elle me manque mais la aussi elle dit oui mais bon …. il faut qu’elle ouvre vite les yeux . J’ai peur , peur qu’elle vende je sais qu’il utilisera l’argent pour ses “projet et ira de nouveau faire le paon ….et quand il sera enfin plus la elle sera seule dans son bungalow (dont je ne veut pas ! )et sans plus rien et mes grands parents doivent se retourner au cimetière ! pourriez vous svp me dire quoi et comment faire ? je sais qu’il y a peu de chance qu’elle ouvre les yeux mais je dois essayer de la sauver une dernière fois ….

    •  

      Remi a écrit

      Bonjour Sylvie,

      Merci de votre commentaire.

      Je vous donne 3 pistes :

      1) Vous pouvez utiliser le test que je propose ici : Test pour reconnaître un manipulateur
      Relevez les questions, lisez-les à votre Maman sans lui dire à quoi cette description correspond, puis demandez-lui si cette description lui fait penser à quelqu’un. Si son compagnon est effectivement un manipulateur, elle le reconnaitra inévitablement à travers la description. Dites-lui alors à quoi correspond cette description. Cela l’aidera à ouvrir les yeux.

      2) Une deuxième piste, c’est de mettre en évidence le comportement du manipulateur. Vous pouvez d’abord en parler à votre Maman, puis de jour en jour démonter devant elle les mécanismes de manipulation que son compagnon utilise. Par exemple, en lui offrant une voiture, il joue peut-être sur la “loi de réciprocité” que les manipulateurs connaissent bien: “Je t’ai donné ceci, donc tu me DOIS cela…”. En offrant une voiture à votre Maman, il cherche peut-être à créer un sentiment d’obligation chez votre Maman (une dette), afin par la suite d’obtenir beaucoup plus d’elle… (Ou peut-être qu’il est simplement et réellement généreux, je vous laisse juger). Pour suivre cette piste, vous devez approfondir votre connaissance des manipulateurs. Bien sûr je ne peux pas tout vous expliquer ici, mais si vous choisissez de suivre cette piste, alors je vous invite à jeter un coup d’œil sur cette page où je donne une solution pour se libérer d’un manipulateur. Entre autres, j’y expose tous les mécanismes que les manipulateurs utilisent et j’explique comment sortir de leur EMPRISE : comment sortir de l’emprise d’un manipulateur

      3) La 3ème piste c’est d’aider votre Maman à prendre conscience de ses “croyances non assertives”. De quoi s’agit-il ?
      Nous avons tous des croyances qui nous limitent. Des croyances du type : “Je dois être au petit soin avec tout le monde”, “Si je ne fais pas plaisir aux autres, ils ne m’aimeront plus.”, etc.
      Ces croyances, nous les acquérons pendant notre enfance, en fonction de notre entourage et des expériences que nous vivons. Et les manipulateurs se servent de ces croyances contre nous… pour nous manipuler. Donc, si vous aidez votre Maman à prendre conscience de ses propres “croyances limitantes” et que vous l’aidez à prendre conscience de certains droits qu’elle a et qu’elle oublie (par exemple le droit de penser à elle en premier, ou le droit de ne pas être parfaite), alors vous l’aiderez à ouvrir les yeux et à se protéger des manipulations. Nos croyances nous sont personnelles, mais chez les gens qui ont du mal à s’affirmer, comme chez celles qui sont manipulées, en retrouve TOUJOURS les 10 mêmes croyances non assertives. Pour en savoir plus à ce sujet, regardez cette vidéo : Nos 10 croyances non assertives

      J’espère que ces pistes vous aideront.
      Bonne chance Sylvie !
      Rémi

      •  

        Fleurette_69 a écrit

        Bonjour Remi, pouvez vous me conseiller s’il vous plait, j’ai mis un post plus haut. merci beaucoup

          • Fleurette a écrit

            Bonjour Remi,
            Je vous remercie pour votre réponse, je vais essayer de suivre le conseil de fuir, mais j’ai l’impression d’être dépendante affectivement de lui. Qd je n’ai pas de nouvelles ca m’en rend tres mal.
            Je constate déjà que je suis un peu plus sur la réserve, je sais comment il réagit, il peut être tres agréable comme un glacon et coupe court à une discussion sans formule de gentillesse.

            Je vais essayer de suivre, je sortie il y a 2 semaines, première en 2 ans, je me fixe l’anniversaire de notre fille qui est dans 2 semaine, si rien est fait. Je bloquerai tout et ferai en sorte de refaire ma vie sans lui.

            A votre avis, est il conscient de ce qu’il fait ? Car je veux essayer de comprendre pk il m’a fait ca et il nous a fait ca, sachant que c’est un papa formidable avec ces 2 premiers enfants.

          • Remi a écrit

            Fleurette,

            Il y a plusieurs deuils à faire face à ce type de personnalité. Et notamment : le deuil du changement (il ne changera pas), le deuil de la communication (impossible de communiquer réellement), et le deuil de la compréhension (on n’arrivera jamais à le comprendre, ni à être compris).

            A partir du moment où on accepte cela, les choses peuvent s’arranger.

            Au contraire, si on n’en tient pas compte, alors on tombe dans un piège… Dans ce piège on perdra beaucoup d’énergie, car c’est un combat sans fin, une voie sans issue…

            Je suis désolé de vous dire cela. Mais je pense que c’est le conseil le plus réaliste que je puisse vous donner. Il correspond aux centaines de témoignages que j’ai reçus. Même s’il est difficile à accepter…

            Je vous cite Marc Aurèle :
            Mon Dieu,
            Donnez-moi la sérénité
            D’accepter
            Les choses que je ne puis changer,
            Le courage
            De changer les choses que je peux,
            Et la sagesse
            D’en connaître la différence.

            Ces lignes sont reprises par un mouvement d’Alcooliques Anonymes aux USA.

            Bonne chance !
            Rémi

  109.  

    Ellesansvie26 a écrit

    bonjour,
    je suis sûre d’être mariée à un manipulateur. Depuis 4 ans, je l’observe, j’épluche ses comportements incohérents, que j’avais attribué dans un premier temps au cancer puis au décès de son père. Il me présente tellement tout bien enrobé dans du papier doré que c’est difficile d’en déceler les anormalités. Cependant, tout ce qu’il entreprend n’aboutit jamais ; ce n’est jamais de sa faute. Il a deux fois plus d’argent que moi, pendant des années, j’ai payé pour remplacer tout ce qu’il détruit (il casse tout, ne fait attention à rien même pas à ses affaires). Fait des promesses qu’il ne tient jamais. Il a un langage flou et même si je crie bien fort dans le quartier qu’il manipule, ment, raconte tout et n’importe quoi (il ne s’exprime pas d’une manière claire) il me répond que les voisins se sont faits une opinion de moi. Pendant des années, il a vécu dans ma maison sans payer le loyer (c’est moi qui remboursais la maison) n’a jamais fait de travaux dedans (sous le prétexte que ce n’est pas sa maison) m’a tout fait payer ou presque sous le prétexte que c’est chez moi … enfin il vous dit ça d’une manière tellement je ne sais comment employer les mots que ça glisse tout seul. Alors je note tout et je relis et c’est en repensant que progressivement je prend conscience qu’il a un problème. Il me fait une crise pas possible lorsque je vais dans ma maison pour nettoyer (lorsque nous sommes partis, il m’a laissé la maison un vrai champ de bataille, avec des haies de 6 mètres pour les troënes et bien 10 mètres pour les thuyas… une pelouse complètement inexistante. Il achète, dépense, me faisait payer lorsqu’il n’a plus rien, maintenant c’est fini je met de l’argent de côté parce que je n’ai droit à rien. Tout ce que je fais il s’en attribue la gloire. Je n’ai droit à rien il ne m’achète rien à la limite une bande dessinée… et s’il ne met pas d’argent de côté ou que professionnellement il n’arrive pas à avancer c’est de la faute des enfants de mon premier mariage. Ou de mon ex-mari … Dormir à la maison est un luxe car il se couche très tard voire 1 ou 2 heures du matin et lorsqu’il se réveille en pleine nuit, n’hésite pas à allumer toutes les lumières, à allumer son ordinateur avec le son à fond … il me disait qu’il était chez lui et aa

  110.  

    sylvie a écrit

    merci pour votre réponse ,malheureusement j’ai déjà essayer toutes ses piste depuis plus de 20 ans…. et je peux vous jurer que j’y mets énergie et explication et preuves par A+B mais rien elle lui trouve des escuses…. elle dit “tenir l’eglise au milieu du village” … c’est un manipulateur de compétition… 30 ans qu’il va “monter une entreprise…” resutat? aucun… a si des tonnes de calculatrices plates bic et crayons usé et bloc de feuilles gaspillé… il n’a jamais de rentré financier et hop trouve 6000€ ? quand je dis c’est louche elle répond mais non … je pense lui écrire une lettre pour qu’elle comprenne …votre avis? et surtout comment la rédiger?
    merci

  111. Fénérolles a écrit

    Merci Rémi pour vos conseils . La technique du disque rayé me paraît tout à fait adaptée à ma situation pour avoir essayé la colère et la menace , cela n’a pas fonctionné face à la personne qui me manipule . Je vous tiens informé par mail aprés avoir testé cette technique .
    A bientôt
    Catherine

  112. Malikou a écrit

    Bonjour,
    j’ai 23 ans et je suis tombée sur un manipulateur…
    l’homme que j’aim(ais) était vraiment gentil et doux au début du moins c’est ce que je voyais.. avec du recul et beaucoup d’aide j’ai constaté plusieurs signent que je refusais de voir… il n’a jamais été content pour moi… lorsque j’ai eu mon diplôme universitaire il m’a fait la gueule pendant 2 jours, de même lorsque j’ai eu le permis. Il m’a coupé de tous mes amis, soit en prétextant que la personne ne lui inspirait pas confiance, soit autre.. malgré ça on avait gardé 2 ou 3 amis qu’on avait en communs qu’ils tournent contre moi aujourd’hui en se faisant passer pour la victime.. A chaque fois qu’on se disputait il me disait que c’était de ma faute, ou que je ne comprenais rien et partait. Je le croyais… Je m’en voulais à chaque fois, j’avais vraiment l’impression d’avoir un problème.. et il me reprochait de ne pas lui courir après à chaque fois qu’il partait.. du coup j’ai commencé des séances chez un psy. Puis ça c’est dégradé encore plus, lorsqu’on se disputait il a essayé de m’étrangler et de me cogner… puis s’excusait d’une telle manière qu’à chaque fois j’avais l’impression que c’était de ma faute.. et c’est moi qui finissait par m’excuser.. Je suis consciente que lorsqu’on est à l’extérieur de la relation ça peut paraître évident qu’il fallait que je fuis… mais j’étais réellement amoureuse..
    En suite ça c’est encore dégradé… rien que de me voir l’énervait et on habitait ensemble.. donc pendant quelque temps il passait plus de temps au boulot en me disant que je le faisais fuir… j’avais mal, je m’en voulais, je voulais changer… et puis un jour il m’a dit qu’il avait une nouvelle collègue de travail, qu’elle était mignonne.. je suis allée à la douche sans parler et quand je suis sortie il avait fait ses affaires et m’a dit “puisque ça ne te fait rien je pars” et a claqué la porte… je pleurais encore et encore.. j’ai essayé de l’appeler, de le retrouver dehors .. en vain.. il a fini par me dire qu’il était à l’hotel et que je l’étouffais… j’ai essayé encore de l’appeler pour parler et il me raccrochait au nez sans cesse… toute la nuit j’ai fait le tour des hotels pour le retrouver. Et le lendemain quand je l’ai eu au téléphone et que je lui ai dit que j’avais fait le tour des hotels pour le retrouver vu qu’il m’avait dit que je ne lui “courrait jamais après” pour prouver mon amour il m’a dit “j’en ai aucune preuve” et a raccroché. Il m’a laissé comme ça plus bas que terre. Du coup je me suis réfugiée chez mon frère et ma belle soeur et lui m’a dit que si je ne rentrais pas ce serait fini. Suite à ça je lui envoyais des sms parce qu’il me manquait et que je l’aimais malgré tout… je n’arrêtais pas de pleurer, je ne mangeais plus et ne dormais plus. Ma belle soeur a donc appelé un docteur qui m’a prescrit un médicament pour me détendre car je n’arrêtais pas de faire des crises de panique comme si à chaque fois que je m’endormais de l’eau me submergeait et je n’arrivais plus à respirer. Je continuais malgré tout a essayé de l’appeler.. sans réponse et le jour suivant il m’a écrit “je suis sur d’une chose c’est que je t’aime” et le lendemain il m’a dit que non .. m’a belle-soeur en a eu marre et a pris le téléphone, elle lui a dit “c’est une pause ou un point final” et lui il a dit “final sans regret”, j’ai pleuré jusqu’à épuisement.
    On peut dire que quelque part j’ai eu de la chance qu’il me quitte mais j’étais au plus mal. Je m’en suis voulu parce qu’il m’a dit jusqu’au bout que c’était de ma faute. Quand je l’ai eu au téléphone deux jours après pour explication je lui ai dit bêtement que malgré tout j’étais fière de lui et de sa monté hiérarchique au travail en peu de temps (travail pour lequel j’avais postulé pour lui) il ne m’a meme pas dit merci ni rien! Et j’oubliais, il me mentait et niait jusqu’à ce que je passe pour une folle! Et j’en passe!
    C’est là que je suis allée voir une autre psy parce que je me sentais détruite, inutile, débile, et je m’en voulais. Je lui ai raconté tout en détail ce qui s’était passé (en passant par l’histoire de sa première copine qu’il ignorait alors qu’elle elle pleurait et qu’il a quitté brutalement en s’installent à l’appartement d’en dessous… bien que ça aurait du me mettre la puce à l’oreille il me disait “non toi ce n’est pas pareil, toi je t’aime”) et en évitant les passages étranglement et tout ça parce que j’avais honte. Elle m’a dit que j’avais eu de la chance, parce que j’étais tombée sur un manipulateur pervers et que j’aurai pu m’en rendre compte qu’une seule fois marié mais que là je suis jeune donc que j’avais de la chance.. de la chance? je ne le voyais pas comme ça.. j’avais perdu l’homme que j’aimais et ceci par ma faute. Elle m’a dit que lorsque je commencerai à être en colère après lui c’est là que je m’en sortirai mais je n’y arrivais pas! Je n’en voulais qu’à moi! Je voulais arrêter de penser à lui ! mais je n’y arrivais pas.. heureusement j’étais beaucoup entourée par ma famille.
    Une fois que tout ça est passé il a osé m’envoyer un sms pour me dire qu’il serait toujours là pour moi et qu’on pouvait rester ami… et j’ai peur, peur de ne pas lui résister! Il est si cher à mon coeur et un tel poison! Pourquoi est-ce qu’il s’acharne! Comment faire?
    On a du régler des trucs ensemble pour l’appartement et je ne voulais pas être seule à ce moment là donc ma soeur est venue avec moi (ce qu’il m’a reproché ensuite par message). Lui il était avec sa mère qui l’idéalise et qui m’a regardé avec mépris.. j’avais qu’une envie c’était d’aller pleurer dans les bras de ma mère! oui malgré mon age! Quand je lui ai envoyé un message pour lui dire qu’il avait embarqué certaines de mes affaires je lui ai demandé comment il allait, il a juste répondu “je vais très bien :-) ” et c’est tout! comme si il me narguait et été satisfait de ce qu’il m’avait fait! Aujourd’hui je pense toujours à lui et une partie de moi ne peut s’empêcher de s’en vouloir. J’ai peur de me réengager dans une relation, peur de ne rien voir venir encore une fois, de faire confiance. Je ne sais pas comment passer à autre chose et je voudrais savoir si il existe des groupes de parole pour ce genre de cas. Je voudrais témoigner et aider les autres, qui sont seuls, qui sont mal dans leur peau, malheureux mais amoureux qui ne savent pas comment s’en sortir; tout en essayant de me reconstruire même si j’ai encore l’impression d’être “dépendante” de lui. Je voudrais leur dire à ses victimes, qu’il faut savoir écouter les signaux et sa raison et non pas que son coeur. Je connaîtrai les signes qui ne trompent pas suite à ça.

    Et je suis en colère désormais… en colère oui, mais après moi, de m’être autant fait avoir et je lui en veux.. je l’envie.. de passer si vite à autre chose.

    Je vous remercie pour ce site qui m’a, l’espace d’un instant, soulagée et m’a permis de me dire que non ce n’était pas ma faute et que non je ne suis pas là seule dans ce cas!

    •  

      Remi a écrit

      Bonjour Malikou,
      Merci de votre témoignage, je suis sûr qu’il apportera beaucoup aux autres lecteurs de mon blog !
      Je vous souhaite tout le bonheur que vous méritez ;-)
      Rémi

  113. Corinne a écrit

    bonjour, j’apprécie beaucoup votre article. Ma relation avec lui a duré 4 ans et demi et a pris fin le 17 janvier 2014. J’étais victime de mes peurs, mes doutes, ma culpabilité, comme vous le dites. Impossible de m’en défaire. J’ai donc décidé de l’affronter. Je l’ai observé, j’ai analysé mes émotions négatives dès qu’elles apparaissaient en me disant “pourquoi ? Qu’est-ce qui s’est passé ?”. Finalement, j’ai constaté que je pouvais jouer comme lui, et qu’il se prenait aussi dans mes filets. Je me suis “amusée” à enlever un mot clé dans mes sms pour les rendre incompréhensibles. Beaucoup plus tard qu’il m’a dit que j’allais mal, que mes propos n’étaient pas claires, mais ce que j’ai constaté, c’est qu’il était incapable d’avoir un échange construit et qu’il prenait la fuite devant mon attitude bizarre. Je me suis refusée de me confier et j’ai répondu de façon flous à ses questions. J’ai constaté qu’il était perplexe, et multipliait les questions mais sans dire franchement ce qu’il pensait, alors que je savais ce qu’il ressentait. J’ai eu l’impression que c’était moi le chat et lui, la souris. J’ai constaté que je ne savais rien de lui, que c’était toujours moi qui parlait, et quand je arrêté, il n’a pas su remplir le vide. J’ai constaté que je craignais ses réactions à l’emporte-pièce, et que j’avais pris le réflexe de tout faire pour les éviter. Je me sentais soumise et bête, en faite, je fuyais le conflit parce que je ne me sentais pas suffisamment forte pour l’affronter. Quand j’ai réussi à vaincre ma peur, que j’ai compris que ces menaces étaient sans conséquences (silence, changement de ton, privation de tendresse, …), j’ai constaté que je me sentais beaucoup mieux en me respectant, et que ce changement d’attitude le désorientait, et le privait de son pouvoir sur moi.
    Mais ce que je me dis plus que tout, c’est que je ne l’aime plus. J’ai choisi de le lui dire car c’était l’argument qui allait me libérer de toutes ses questions, et demandes.
    Finalement, je l’aimais et ne m’aimais pas, et maintenant, je me respecte et ne l’aime plus, c’est beaucoup mieux !!!

    •  

      Remi a écrit

      Merci Corinne de votre témoignage.
      Je suis content de voir que vous vous sentez mieux aujourd’hui.
      Bonne continuation !
      Rémi

  114. delebecque a écrit

    Bonjour Monsieur
    je voulais vous remercier pour votre article
    j’ai également fais le test et j’ai apparemment à faire à un manipulateur .
    Au fond de moi je le savais mais ça a été très dur a accepter et ça l’est encore maintenant.
    Je compte lui dire mes ressentis (ce que je n’ai jamais fais ou très rarement dans ma vie) et j’ai très peur de la réaction.
    C’est assez contradictoire comme réaction puisque je sais finalement que je suis une “victime” mais je stress et culpabilise…
    Est ce normal?

    • Remi a écrit

      Oui c’est parfaitement normal, et c’est précisément cette culpabilité que le manipulateur utilise contre vous pour obtenir ce qu’il veut…
      Maintenant, sachez que si vous avez réellement affaire à un manipulateur, alors lui ouvrir votre cœur est dangereux : avec le manipulateur il n’y a pas de communication idéale/réelle et il saura où appuyer pour vous faire mal.
      Parler de vos ressentis, c’est ce que je vous conseillerais pour une personne “normale” qui serait prête à faire des efforts pour améliorer la relation.
      Face à un manipulateur, je vous conseille l’indifférence. C’est quand il ne saura pas qu’il vous touche qu’il perdra son contrôle sur vous (en partie).
      Bonne chance,
      Rémi

  115. Mel a écrit

    Bonjour à tous.

    Je suis presque heureuse de vous lire,presque car je suis désolé pour vous, & heureuse bien de voir que l’on peut peu -être faire allumer des victimes en se rendant compte qu’ils ou elles ne sont pas des cas isolés.
    J’ai été marié 19ans à un manipulateurs pervers, dont 24ans après mon divorce j’en subit toujours les conséquences, car même après avoir refait ma vie avec un conjoint extraordinaire, mon ex s’est arrangé pour manipuler tout autour de moi.Sûrement par envie, car ces gens cherchent au fond à nous détruire enviant nos qualités, force & courage.Au lieu de nous apprécier ills se sentent déppréciés par nos valeurs, au point de vouloir nous abaisser à tout prix. Alors pour me punir de n’avoir pu me détruire physiquement & mentalement il a continué son oeuvre auprès de ma famille, mes enfants, mon entourage et s’est introduit sauvagement & discrètement dans tout mon univers social, même si je demeure en banlieu de la grande métropole où nous habitions auparavant notre divorce. La seule personne qui voit clair en son sujet, Dieu merci, est mon conjoint.
    Divorcé depuis 1989 de mon ex je me dois même à ce jour couper les ponts complet avec en particulier l’ainée de mes filles, dont je perçois qu’ils lui a transmit ses manèges.Elle me boude depuis 17ans & en est rendu à me contacter de temps à autres par téléphone ou sur internet pour mieux se servir de ses atouts afin de me démolir et tâcher de me faire sentir coupable avec des messages d’insultes absolus sans aucune vérités ni fondement.Si je vous disais qu’en ce moment elle proclame en commentaires sur Facebook qu’elle a un cancer, afin de s’attirer pitié & attention & manipulant ainsi à son tour ses enfants et toute nos familles, qui naïvement la croit. Elle se plaint depuis de nombreuses années sur internet d’être toujours malade, toujours couché, de faire de l’insomnie..ect & après s’être servi de ses enfants pour la chouchoutter les renvoyé à son ex dès l’âge ou ils ont réaliser comment elle est. Pas dure de savoir car elle a toujours étalé sa vie privée sur Facebook.Et en ce moment elle les manipule avec son histoire de supposé cancer.Alors ce dont je peux vous dire à votre profit afin de vivre un jour harmoniuesement, éloignez-vous de ces
    manipulateurs car ils contamineront tous ce qui fait partie de votre vie terreste & je parle par
    expérience. J’ai pleuré pendant plus de 10ans l’éloignement de mes enfants, car j’avais attendu
    qu’elles(4 filles) soient plutôt autonome avant de divorcé, excepté ma plus jeune qui n’avait que 8
    ans mais qui a toujours resté proche à moi et qui est la seule qui me donne l’opportunité encore aujourd’hui de voir grandir mes p’tits enfants, soient les siens, alors que je n’ai pu voir grandir les 4
    autres de mes autres filles. Ces dernières années j’ai appris à lâcher prise mais pas facile d’être
    17ans sans revoir tes enfants et petits enfants.La vie est parfois injuste mais j’ai toujours cru à la loi
    du retour !Ceci dit;bonne chance à tous & soyez béni & comblé un jour ou l’autre. xox

  116.  

    Mel a écrit

    Bonjour:

    Pourquoi certains me disent ne opuvoir voir mes commentaires.???..merci

  117. bibi a écrit

    Bonjour,

    Que faire avec un manipulateur dont vous venez de vous séparer après 15 ans de vie commune et qui vous fait du chantage concernant la garde de vos enfants, votre relation potentielle avec un autre homme, et vous menace physiquement?

  118. Mel a écrit

    Merci Rémi;

    La vie est tellement remplie de surprises & il n’y a pas de hasard.

    Presque 25ans après mon divorce,suite a ce texte ci-haut, je réalise que mon ex n’avait pas les même attitudes avec nos enfants en apparence devant moi afin de plus me faire souffrir * en allant jusqu’à ce les approprier après notre divorce. C’est suite à une discussion avec l’une d’elle que j’ai réaliser qu’il avait longuement préparer son terrain auprès d’au moins 2 d’entre-elles, pendant mon absence dû à mon travail de soir.Ainsi il avait donc décider de me punir à sa façon puisqu’il sentait que je me prennait en main.Imaginez-vous dont qu’une d’entre-elle ayant lu mon texte ici en a oser m’accussez de déni envers son père,alors qu’elle est au courant de cette enfer que j’ai vécu. C’est ainsi que j’en ai déduit tout ce jeux, car ils est impensable qu’un enfant rendu ados fasse de l’alzeimer momentannée.Ayant donc tout saisit leurs manège je me retire de ce monde
    malsain a tout jamais avant que d’autre dommages salutaires pour ma santé tente de me capturer.

    Je prend donc soin de moi comme j’ai toujours sû le faire avec ceux qui restent & les autres, ne sauront jamais ce dont elle auront manqué, car l’amour d’une mère c’est irremplaçable!

    Notre Bonheur nous appartient & nous en sommes les seuls bâtisseurs & ça personne ne me l’enlèvera car je le tiens au creux de mes mains & le partagent avec ceux qui m’accompagnent sur le chemin de l’Amour éternel ! @Mel.

  119.  

    sam a écrit

    bonjour, et merci pour votre article et le forum

    vous avez écrit ça : “Il y a plusieurs deuils à faire face à ce type de personnalité. Et notamment : le deuil du changement (il ne changera pas), le deuil de la communication (impossible de communiquer réellement), et le deuil de la compréhension (on n’arrivera jamais à le comprendre, ni à être compris). ”

    Ok, mais je suis enceinte, j’ai rompu avec lui, mais comment garder un contact pour l’enfant et quel type de contact.
    Je suis un peu perdu là, et j’ai peur pour l’enfant, j’aimerai que l’on arrive à avoir des rapports corrects pour le bien de l’enfant mais vu qu’il est difficile de jouer franc jeu avec lui, je ne sais pas trop comment faire.
    Si vous avez des conseils.
    Je pourrai vous donner plus de détails sur la relation si vous en avez besoin

    merci

    • Remi a écrit

      Bonjour Sam, si vous avez réussi à rompre, alors vous avez déjà franchi une étape difficile. Pour l’avenir je vous invite à bien garder vos distances, et à paraître indifférente à ses futures attaques (chantage, peur, harcèlement, etc.).

      • sam a écrit

        bonjour

        merci de votre réponse. mais je souhaitais des conseils par rapport à la petite fille qui va arriver. je ne sais pas encore si, et comment il voudra la voir, mais comment agir au mieux pour que sa toxicité l’atteigne le moins possible

        merci

  120. PIERRETTE a écrit

    Bonjour,

    ma belle sœur est une personne toxique, qui cherche à tout savoir de tout le monde (harcèle, questionne) et fait tout le temps des histoires à tout la famille. Mon conjoint, son frère ne fait rien pour nous protéger.
    Quelles solution pour mettre fin a ce comportement?

    Merci pour votre aide Pierrette

  121.  

    Estelle a écrit

    Bonsoir,
    Mon vécu serait long à raconter : presque 10 ans de relations avec un pervers narcissique violent de 38 ans, je passe les nombreux coups et blessures que j’ai pu recevoir, les insultes, le viol conjugal, la violence moral et financière (oui, monsieur m’a aussi laissé toutes ces dettes), par honte, je n’en ai jamais parlé et je n’ai jamais déposer plainte sauf, enfin, après notre séparation lorsqu’il m’a violenté en pleine rue devant mon fils. Après un adultère de sa part, j’en ai profité pour le quitter…quelle liberté retrouvée pour moi !! aujourd’hui, je suis en cours de divorce depuis 3 ans (et oui c bien long), j’ai dû retrouver du travail et je m’y sens épanouie sauf que…cette personne fait du mal à notre fils, lui ment, le manipule, m’insulte devant mon fils et sa belle-mère dit à mon enfant qu’elle va me découper !!!!! mon petit pleure tous les jours depuis 1 mois, ne veut plus aller à l’école, ne veut plus aller chez son père mais le 1er jugement a ordonné une garde alternée. J’ai pris un rendez vous avec un psy car je craints qu’il ne soit en dépression, que faire ? je ne sais plus vers qui me tourner, j’ai un avocat qui semble peu intéressé par mes propos…n’y a t-il personne pour protéger les enfants ds ce pays ?! j’ai pris contacte avec l’association contre les P.N à Paris, on me demande 6000 € pour être défendue par un avocat spécialisé ds ce domaine !! je ne peux me l’offrir !! comment protéger mon fils ? d’autant qu’il n’a plus d’école pour la rentrée car son père prend un malin plaisir à le changer d’école afin que notre fils soit près de chez lui et donc loin de chez moi (heureusement sans mon accord il ne peut le changer d’école, mais je ne peux pas, non plus, le réinscrire sans l’accord du papa). Mon fils ne sait pas dans quelle école il va aller. Je précise que c’est lui qui s’est éloigné de l’école. Devrai-je moi aussi monter sur une grue pour me faire entendre !! selon mon avocat, une plainte ne changera rien. Mon fils me dit qu’il veut rester avec moi car il se sent bien. J’ai besoin de conseils, comment empêcher le papa de manipuler son propre enfant ? et l’empêcher de me nuire car il dit beaucoup de mal et de mensonges sur moi. Je fais appel à vos connaissances juridiques des uns et des autres,à votre attention, comment dénoncer ce genre de personnes, puis-je contacter un juge en urgence ? Mille mercis pour votre réponse. J’ai peur pour mon fils, j’ai peur pour moi car ces personnes (le papa et la “belle-maman”) sont des personnes de nature violentes. J’espère trouver, ici, une aide. Merci.

  122.  

    Anonyme a écrit

    Bonjour,
    Votre site est d’une grande utilité et je vous remercie d’avoir pris le temps de le mettre sur pied.

    Dans mon cas, c’est l’ex blonde de mon copain qui est manipulatrice. J’ai tellement lu sur le sujet pour comprendre ses agissements. J’ai commencé à mettre en application vos trucs et ça semble fonctionner, entre autre, de ne rien laisser passer. Mais je me retrouve dans une situation ou elle tente encore de me manipuler. Après avoir fait des menaces de me poursuivre, elle tente maintenant de se faire passer pour la plus sage des femmes, que c’est mon chum le problème et le manipulateur. Je la vois venir comme un train à toute vitesse! Je dois la rencontrer la semaine prochaine. Je relis et relis vos trucs afin de les mettre en application lors de la rencontre. Je crois qu’elle n’aimera pas ça ;-) Souhaitez moi bonne chance! Je sais que je peux la contre manipuler. Le problème c’est que mon chum n’a pas encore compris que c’est ce qu’il doit faire et comment le faire. Elle a donc encore beaucoup d’emprise sur lui et elle sait exactement comment le mettre en colère, elle sait exactement sur quel bouton peser!
    Je prends ça comme un défi. Je me suis faite avoir une fois mais là, je sais que je suis plus forte qu’elle!

  123. albane a écrit

    bonjour
    je tenais à vous ecrire mon temoignage.il m est impossible de vous retracer tous les faits mais pour ma part,ma mere est la manipulatrice qui avait detruit ma vie,perte d emploi,de logement,surendettement et le pire de tout ,mon energie.ma famille est disloquee.apres m etre reconstruite,j ai demenage loin d elle et aujourd hui,j avance à grand pas en ayant fait la paix avec mon passe .je me protege quand elle m appelle au tel.meme si parfois c est cinq fois par jours.avant ,j etais obligee de debrancher le telephone tant elle me harcelait.mes soeurs pensaient que j etais la chouchoute et apres discutions elles se sont rendues compte de ce que je subissais.je m en suis sortie ,j ai reconstruis ma vie et vos conseils ,remi,vont m aider a parfaire mon travail sur moi-meme et aussi quoi lui repondre quand je suis face à elle car j ai toujours cette faiblesse de me culpabiliser chaque fois qu elle se plaint.merci à vous pour vos articles

    •  

      Remi a écrit

      Merci de votre témoignage.
      Tous mes vœux de succès.
      Rémi

  124. Aziza a écrit

    J’ai un membre de ma famille MN. Je l’ai filmé plusieur fois en train de m’insulter, me rabaisser et me menacer de tout casser, etre physiquement hyper-violent sans l’acte ( se dresser devant moi pour me faire comprendre qu’il va me tabasser) et psychologiquement destructeur à mon égard (tu n’es qu’une débile, tu ne vaut rien, ferme ta gueule débile, etc…)

    croyez-vous que si je le menace de révéler ces vidéos à tout son entourage il me laissera tranquille , ou cela va empirer la situation ?

    Si je montre ces vidéos à la justice, puis-je espérer une action de leur part comme une mise à distance définitive, car depuis, il était parti et m’a dit qu’il reviendrait vers moi quoi je je fasse (main courante etc) ?

    Merci d’avance, très cordialement, Aziza.

  125. manipule-man a écrit

    ok pour commencer qu’ont se le disent tout le monde manipule ! c’est le propre de l’homme , avoir se qu’il n’a pas et par tout les moyens ! la gentillesse a était inventer par des faibles ! (dsl les chrétiens) mais ont descend du singes , d’un animal . ne réprimait pas votre instinct au contraire assumer se que vous êtes ! être manipulateur ne veut pas dire qu’on ne ressent pas la douleur de l’autre au contraire ont en profite ! achever son ennemie quand il est a terre !

    les manipulateur ont les reconnaît , il sont narcissique car se pense supérieur intellectuellement (QUI EST VRAI D’AILLEUR) mais c’est se qui les conduit toujours a leur perte , il se retrouve seul .. au final ils sont perdant .. le chagrin infliger aux autres n’est rien comparer a la solitude qui les attends …

    un manipulateur pratiquement repentit =)

  126.  

    Daniel a écrit

    Cela dépend, les manipulateurs primaires le font de façon plus ou moins inconsciente, c’est un mécanisme de réflexe dans une situation de tensions

    Les manipulateurs stratèges ont déjà jouer la partie pour vous, et selon les 3 alternatives qu’ils vous restent, il savent que vous avez déjà perdu d’avance…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *